Murale La Gare du Canal de Dodo_Ose à Lachine - crédit photo : Karine Joly
Actualités Art Culture Histoire Lachine Loisirs Urbanisme

La Gare du Canal (Transmigration), une nouvelle murale de Dodo_Ose pour le futur écoquartier de Lachine-Est

Article mis à jour le 1er octobre après le changement du nom de la murale rebaptisée Transmigration dans les communications de l’arrondissement de Lachine.

Lachine compte depuis quelques semaines une nouvelle murale, mais vous ne l’avez probablement pas encore vue.

Contrairement aux murales de la rue Notre-Dame, celle-ci est bien cachée. Impossible de l’apercevoir sans vraiment la chercher, à moins de diriger votre regard à droite en attendant au feu sur la rue Victoria à l’angle de George V en direction de l’Est.

C’est l’artiste Dodo_Ose qui signe cette oeuvre réalisée un peu au milieu de nulle part dans le cadre d’un partenariat entre le programme Graffiti de Lachine, la Maison des Jeunes de L’Escalier et KOLAB, l’organisme derrière la seconde grande murale de LaSalle.

« C’est un lieu particulier, plutôt tranquille où il n’y a pas beaucoup de passage pour l’instant, mais à proximité de l’ancienne usine Jenkins bien connue des graffiteurs à une certaine époque » explique Dodo_Ose. Le muraliste a realisé plusieurs murales à Saint Jean, Lyon, Paris, Miami et Montréal dont deux à Verdun et participe depuis plus de dix ans à l’expo Dimensions 10 à L’Entrepôt de Lachine. Mais, il s’agit de sa première murale dans l’arrondissement de Lachine.

Ce projet intitulé à l’origine La Gare du Canal mais rebaptisé Transmigration à partir du 30 septembre est différent cependant. La murale n’est pas simplement ajoutée à un quartier, mais en devient l’indice précurseur, voulant annoncer en beauté l’arrivée du futur écoquartier de Lachine-Est.

Une magnifique murale issue de belles rencontres avec les gens de Lachine

Située non loin de l’avenue Skaniatarati («de l’autre rive» en Kanien’kéha, la langue Mohawk) sur le mur latéral d’un duplex au 320 rue George V, cette oeuvre se veut une allégorie rendant, entre autres, un humble hommage à la culture autochtone. « C’est à l’issue d’échanges avec une quinzaine de Lachinoises et Lachinois, en juin, que m’est venue l’idée de raconter visuellement la métamorphose d’un personnage, drapé de bleu et de blanc que l’on peut distinguer en haut à gauche – en un héron prenant son envol » explique Dodo_Ose au téléphone.

Le phare du Quai 34, emblématique de Lachine, a également une place de choix dans cette murale, mais revêt une autre signification pour l’artiste qui explore actuellement dans ses oeuvres de plus petite taille la relation entre un esprit de l’eau et de son talisman, un phare justement.

Où se situe la murale de La Gare du Canal – Transmigration à Lachine ?

Un peu au milieu de nulle part pour l’instant sur la rue George V à Lachine, mais à un endroit qui fera le lien entre le vieux Lachine et le futur écoquartier de Lachine-Est dans le futur.
Notez qu’il n’est pas facile de stationner à proximité.

La photo de la murale en haut de cet article, a été prise en août 2021 par Karine Joly

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. C'est la pandémie qui l'a amenée à lancer Nouvelles d'Ici avec une autre citoyenne de son quartier en octobre 2020.