Murale de la rue Notre Dame à Lachine : La Belle Dame
Actualités Art Culture Histoire Lachine Loisirs

La balade des murales de Notre-Dame à Lachine

Article mis à jour le 17 septembre avec l’ajout d’un lien vers l’article sur le nouveau jeu gratuit des murales.

Si vous avez prévu de faire un tour au bord du fleuve à Lachine, ce ne sont pas les options qui manquent pour une balade : le parc René-Levesque, les bords du Canal de Lachine ou le parc riverain ouvert cet été en lieu et place de la marina.

À la faveur des beaux jours, les Montréalais ont toujours eu envie de prendre l’air sur les rives lachinoises comme le constatait déjà, dans les années 1940, la célèbre romancière d’ici, Gabrielle Roy avant d’écrire Bonheur d’Occasion.

À seulement quelques dizaines de mètres de ce bord de l’eau tant apprécié, la rue Notre Dame propose aux visiteurs un voyage dans le temps et l’art à travers plusieurs murales réalisées au fil des ans dans le cadre du Programme graffiti de Lachine.

Une belle occasion de découvrir des pans importants de l’histoire de Lachine avant qu’elle ne devienne un arrondissement de Montréal en jouant avec votre téléphone intelligent au jeu d’énigmes « Pourrez-vous attraper le dernier tramway ? «

Pour trouver la rue Notre-Dame à Lachine

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. C'est la pandémie qui l'a amenée à lancer Nouvelles d'Ici avec une autre citoyenne de son quartier en octobre 2020.