Jeux au camp de jour avec les amis
Actualités Communautaire Île-des-Soeurs Lachine LaSalle Le Bronx Le Sud-Ouest Social Verdun

Des camps de jour pour tous à LaSalle et Lachine

Grâce à un programme géré par l’organisme à but non lucratif AlterGo, des camps de jour proposent à des enfants ayant des limitations fonctionnelles de participer à leurs activités. 

Des camps de jour inclusifs

Au nombre de 130, ces camps de jour inclusifs ont fleuri sur toute l’Île-de-Montréal. Ils proposent un « menu » varié : du sport, de l’art (dessin, scrapbooking etc.) et des loisirs. Parmi eux figurent les camps de Loisirs Laurendeau-Dunton et du Club de soccer à LaSalle ainsi que le camp Le Phoenix à Lachine.

C’est un bel exemple de ce que l’on appelle communément l‘accessibilité universelle : des activités conçues pour toutes et tous, sans qu’aucune différence ne se ressente.

Les enfants aux besoins spéciaux sont encadrés par des accompagnatrices et accompagnateurs dédiés dont la mission est de les accompagner, surveiller et faciliter leur inclusion. Telles des ombres, ces animatrices et animateurs spéciaux suivent les enfants dont ils ont la responsabilité en tout temps. L’objectif est de s’assurer de répondre aux besoins de l’enfant, prévenir ses crises et promouvoir son bien-être. Avec cet accompagnement, tout le monde peut participer aux activités du camp de jour en s’amusant et en toute sécurité.

Près de 2 millions de dollars pour l’inclusion à Montréal

Le Programme d’accompagnement en loisir de l’île de Montréal alimenté par une enveloppe budgétaire provinciale et municipale de 1,8 millions de dollars finance les salaires et la formation des animatrices et animateurs accompagnant ces enfants. Cette formation spécifique vise, notamment, à les préparer à s’occuper d’enfants ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme ou un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Avec la pandémie, quand confinement a rimé avec isolement, les deux dernières années ont été plus compliquées pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle. Aujourd’hui la pénurie de main-d’œuvre représente un autre défi pour combler les postes supplémentaires pour l’accompagnement de ces enfants.

Les besoins sont grandissants et loin d’être tous comblés. « En moyenne, on va répondre à 53 % des besoins exprimés et admissibles cette année », se désole la directrice générale d’AlterGo, Elsa Lavigne.

Un emploi d’été pas comme les autres pour une expérience enrichissante

Si les bénéfices de ces camps inclusifs sont indéniables pour les enfants ainsi accueillis, ce ne sont pas les seuls à profiter de ce programme. 

« J’ai pu en apprendre plus sur l’autisme et les comportements associés » confie Valérius, accompagnateur AlterGo au camp des Loisirs Laurendeau-Dunton à LaSalle. Ce dernier a réussi à créer des liens et apprendre à bien communiquer avec les enfants qu’il accompagne dans son travail d’été. Une expérience enrichissante sur le plan humain pour cet étudiant laSallois (qui est aussi l’un des bénévoles de la rédaction de Nouvelles d’Ici).

« Je conseille cette expérience aux jeunes : c’est une chance inouïe de faire une vraie différence dans la vie d’enfants neurodivergents en les valorisant », s’enthousiasme Valérius.

La photo en haut de cet article est une combinaison de deux clichés provenant de CANVA.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Davide Buscemi, Initiative de journalisme local
Davide a couvert les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l'Initiative de journalisme local de juillet à septembre 2022, à son départ. Il est venu à Montréal il y a quelques années pour étudier le journalisme et a choisi d'y immigrer. Diplômé de l'Université de Montréal, Davide a signé des articles pour le journal local Info Petite Nation du groupe Inmedia, l'AFP, Quartier Libre, Night Life et Électricité Plus. Passionné des mots et curieux du monde qui l’entoure, il n'a pas fait le choix du journalisme par hasard.