Rue Wellington à pied à l'été 2021
Actualités Affaires d'ici Consommation Verdun

À pied sur la Well à Verdun ? C’est reparti jusqu’au 19 septembre !

En tant que partenaire du festival des étudiantes et étudiants en communication du cégep André-Laurendeau de LaSalle, notre rédaction a remis, le 25 mai 2022, le prix Coup de cœur Nouvelles d’Ici à Loïc Orvoine, un résident de Verdun, pour son article sur la piétonnisation de la rue Wellington.

24 juin 2020, le Verdun Beach ouvre ses portes en pleine pandémie sur la rue Wellington à Verdun. Heureusement pour le commerçant, la rue devient piétonne pour l’été. 

Verdun Beach sur Wellington
Verdun Beach sur Wellington – Crédit photo : Caroline Perron Photographies

Le Verdun Beach fait partie des nombreux restaurants à bénéficier de cette piétonnisation de retour cette année encore à partir du 1er juin.

Pour Philippe Jacquelin, copropriétaire de l’établissement, la Well à pied est bénéfique : « C’est plus de gens, c’est plus de visibilité pour notre commerce, plus de walk-ins, puis c’est plus de visibilité pour le quartier comme tel, donc ça amène une certaine clientèle de destination». Une clientèle qui ne viendrait pas à Verdun autrement. 

Après le succès des deux premières éditions, l’arrondissement de Verdun avec la Société de développement commercial (SDC) de la Promenade Wellington a donc décidé de renouveler l’expérience cet été entre la 6e et Régina jusqu’au 19 septembre

À la SDC Wellington, les deux premières éditions étaient principalement portées par le désir de créer un environnement d’achat sécuritaire et agréable – dans le contexte pandémique.
« Mission accomplie » selon les représentants de Promenade Wellington, vu la réponse “très positive”  face au projet des citoyens et des commerçants. Selon un sondage ayant récolté 469 réponses à l’été 2021, 91% des citoyens voulaient revoir la piétonnisation cette année. Une proportion qui s’élevait à 71% chez les 160 commerçants interrogés l’année dernière. Lors de l’assemblée générale de la SDC du 15 février 2022, ces derniers ont voté à 93% en faveur du retour de cette initiative.

Pour les organisateurs, ce qui rend la piétonnisation de la rue Wellington unique c’est son accès à l’eau à deux pas qui permet de passer de la terrasse à la plage. 

Nouveauté cette année : une bonification des aménagements déjà présents, plus de verdure, plus de tuk-tuks afin de faciliter les déplacements et des fermetures de rues plus esthétiques entre autres. 

Et, vivre sur la Well piétonne, c’est comment ? 

Mais, la rue Wellington ne compte pas seulement des commerçants et des restaurateurs. Plusieurs Verdunoises et Verdunois résident aussi à proximité. Que leur amène la piétonnisation d’une rue comme Wellington ? 

Francis Waddell vit à l’intersection de Gordon et Wellington, près du métro de l’Église. Pour lui, la piétonnisation de la rue a des aspects très positifs. “Le projet aurait dû prendre place bien avant son inauguration en 2020” renchérit-il lors de notre entrevue. Il attend d’ailleurs avec impatience plus de festivités autant pour les commerçants que pour les passants avec l’installation prévue de la place publique devant l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. Plusieurs concerts y seront donnés au cours de l’été. 

Les avantages de la piétonnisation viennent aussi avec quelques inconvénients. Pour le résident de la rue, la majorité se déroulent la nuit. Que ce soient des jeunes intoxiqués à la sortie du bar ou des individus jouant leur musique à plein volume, le bruit aux petites heures du matin est l’un des enjeux. Impliqué dans l’organisation citoyenne Demain Verdun, Francis Waddell remarque également que la piétonnisation s’accompagne d’une certaine augmentation des déchets dans les rues : mégots de cigarettes, plats à emporter des restos voisins, etc.
« C’est le genre de niaiseries qui se sont accentuées, je ne dis pas que ça n’existait pas avant mais c’est tout de même le genre de comportements qui augmentent avec la fermeture de la rue. » 

Si la piétonnisation bouleverse les habitudes de tous et change la donne en matière de mobilité, elle permet aussi de se retrouver et de se rassembler dans un espace public animé. Pour la SDC, « c’est un beau mélange de l’effervescence de la Ville, avec l’humilité d’un petit village. ». Une initiative qui est là pour durer puisque, lors de sa séance du 8 mars 2022, le conseil d’arrondissement de Verdun a annoncé que les étés 2023, 2024 et 2025 se feront aussi à pied sur la Well.

Loïc Orvoine

Loïc Orvoine
Collaboration spéciale
Résident de Verdun, Loïc étudie en journalisme au Cégep André Laurendeau à LaSalle depuis septembre 2021.
Cet article a été édité par Karine Joly.

La photo en haut de cet article a été prise par Karine Joly durant l’été 2021.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Futurs journalistes d'Ici (Dep. Communication - Cégep André-Laurendeau)
Le département de communication du Cégep André-Laurendeau propose un profil Journalisme multimédia et un profil Cinéma dans le cadre du programme Arts, lettres et communication. Les jeunes y vivent une expérience citoyenne, humaine et créative. C’est une occasion de s’initier à la création médiatique, de s’ouvrir sur le monde, d’appartenir à une communauté et de se préparer pour l’université. La possibilité de publier leurs textes sur Nouvelles d’Ici est une occasion de mieux comprendre les enjeux du monde et des médias.