Des semis pour le jardin
Actualités Arrondissements Environnement Lachine LaSalle Nature Verdun

Se lancer dans le jardinage à moindre coût en échangeant des plantes et des graines

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !

À Lachine, Verdun et LaSalle, les initiatives pour promouvoir l’agriculture urbaine se multiplient. Il est maintenant possible de se procurer gratuitement des semis, des graines et des semences à la bouturothèque ou à la grainothèque, le plus souvent hébergées dans les bibliothèques.

Une bouturothèque à Lachine

Cette année, en plus de sa grainothèque, la bibliothèque Saul-Bellow de l’Arrondissement de Lachine va proposer un lieu pour échanger vos pots de plantes naissantes.

Dès le 22 avril, jour de la Terre, il sera possible de déposer et récupérer vos semis dans une armoire de verre, située tout près du comptoir de la bibliothèque Saul-Bellow. En libre-service, ce nouveau projet veut encourager l’agriculture urbaine et l’échange.

Totalement gratuite, la bouturothèque de Lachine est un service d’échanges. Peu importe le nombre de pots de la même variété de plantes que vous apportez, vous ne pouvez prendre qu’un seul plant d’un autre type.

Les boutures doivent être empotées dans la terre. Pour se faire, il est suggéré de recycler des contenants de yogourts sur lesquels sont percés les trous de drainage.

D’autres activités en lien avec l’horticulture et la botanique seront également offertes à la bibliothèque Saul-Bellow.

Les semis aussi de retour à la bibliothèque de Verdun

Depuis le mois dernier, la bouturothèque de Verdun s’est réinstallée à la bibliothèque Jacqueline-De Repentigny, à l’étage des adultes.

Le principe est simple : il suffit d’apporter un semis, une bouture ou encore une petite plante et repartir avec un plant de son choix, durant les heures d’ouverture de la bibliothèque.

Pour prévenir la venue d’indésirables, il est cependant recommandé de mettre en quarantaine les plantes avant de les intégrer à votre jardin.

À LaSalle, une grainothèque sur rendez-vous

Philippe Lavallée, atelier des semis
L’atelier des semis par Philippe Lavallée (Eau Vive LaSalle) à la fête de l’agriculture urbaine 2022 – Crédit photo : Karine Joly

Une grainothèque a vu le jour cet hiver à l’Éco-quartier de LaSalle, à l’initiative de la biologiste et coordonnatrice de l’éducation relative à l’environnement pour Héritage laurentien, Virginie Michaud. L’objectif de cette véritable bibliothèque de graines et semences est de participer au verdissement tout en soutenant la biodiversité. Mme Michaud a bâti une banque de semences au cours des 6 dernières années qu’elle partage avec la grainothèque.

« Ça permet de faire un changement pour l’environnement à l’échelle du citoyen, mais aussi de transférer des compétences à tous. Tout le monde peut faire quelque chose, c’est puissant », s’exclame-t-elle.

Pour y avoir accès, les LaSallois et LaSalloises peuvent prendre rendez-vous par courriel à info@ecolasalle.org ou par téléphone au 514-367-6000, poste 6500. Il est possible de sélectionner cinq sachets de fleurs mellifères et cinq de semences potagères, mais aussi d’en apporter.

La population peut également participer aux ateliers de tri de semences et par la suite, bénéficier de sachets de semences à volonté. Programmée le 27 mai au parc des Rapides, la seconde édition de la fête de l’agriculture urbaine de LaSalle sera aussi un autre rendez-vous pour en apprendre plus et trouver des graines.

Plus sur l’agriculture urbaine

La photo en haut de cet article provient de CANVA.

Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.