Nature et jardin
Actualités Communautaire Consommation Environnement Lachine LaSalle Le Bronx Le Sud-Ouest Loisirs Nature Verdun

Emprunter des semences comme des livres à Verdun, Lachine (et bientôt à LaSalle ?)

C’est le printemps, le beau temps est à nos portes ainsi que la préparation du jardin ! S’il est possible  d’acheter ses graines à l’épicerie ou la quincaillerie de quartier, saviez-vous que vous pourriez aussi passer à la bibliothèque pour en emprunter ? 

Les bibliothèques de semences, ou grainothèques, se multiplient à Montréal depuis 2015 à travers le réseau des bibliothèques de Montréal. La Maison de l’environnement de Verdun offre sa bibliothèque de semences depuis quelques années. Les bibliothèques Saul-Bellow et de Saint-Pierre à Lachine viennent tout juste de lancer la leur alors qu’aucune initiative de ce type n’est encore en place à LaSalle. 

Qu’est-ce qu’une bibliothèque de semences ? 

Malgré des fonctionnements différents d’un endroit à l’autre, le principe demeure le même : emprunter des semences pour les cultiver, puis ramener des semences à la bibliothèque pour y contribuer, si possible, à son tour. Ces bibliothèques de graines deviennent des lieux de distribution et d’échange de semences patrimoniales et biologiques, transformant ainsi les citoyens en gardiens de la biodiversité. 

L’uniformisation de l’agriculture à travers le monde aurait fait disparaître jusqu’à 75% des variétés agricoles au courant du siècle dernier  selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. D’où l’importance de préserver la diversité des espèces et variétés locales ! 

Légumes frais au marché
Rien de tel que des légumes – Crédit photo : CANVA

Objectifs pour les bibliothèques :

  • soutenir la sécurité alimentaire des citoyens
  • promouvoir les connaissances en agriculture urbaine
  • permettre aux citoyennes et citoyens de diminuer leur empreinte écologique

Lors de la consultation publique sur l’agriculture urbaine en 2012 à Montréal, des groupes de citoyens et des organismes avaient d’ailleurs  encouragé la Ville et ses arrondissements à faciliter l’accès aux plants et aux graines.

À Verdun, des graines depuis 2017

La Maison de l’environnement de Verdun a débuté  sa bibliothèque de semences en 2017.

Son fonctionnement est simple. Après avoir consulté l’inventaire en ligne des plantes et des légumes disponibles, il suffit de passer dans ses locaux du 673, 1ère Avenue pour emprunter le nombre d’enveloppes voulues. 

Au catalogue de la grainothèque verdunoise cette année, on retrouve 37 semences potagères et 18 semences de fleurs.

À Lachine, des semences disponibles depuis le 22 avril

À l’occasion du Jour de la Terre, le 22 avril dernier, la bibliothèque Saul-Billow inaugurait sa propre bibliothèque de semences. Elle offre gratuitement aux Lachinois et Lachinoises des semences biologiques du patrimoine québécois. Cette initiative est le fruit d’une collaboration entre les bibliothèques de Lachine et l’Éco-quartier, un programme du GRAME. 

La bibliothèque de semences de Lachine
La bibliothèque de semences de Lachine
Crédit photo : Souad Ourahma

Les deux organisations rêvaient d’un tel projet depuis quelques années. C’est la rencontre de l’expertise des uns et de l’accessibilité des autres qui a permis sa réalisation. « L’Éco-quartier s’est chargé des volets des semences, de l’expertise horticole ainsi que du recrutement de bénévoles tandis que la bibliothèque s’est chargée du volet communication et diffusion du projet, » raconte Souad Ourahma, la bibliothécaire responsable du projet. « L’Éco-quartier s’est assuré que le projet soit le plus écologique possible. Nos enveloppes de semences ont été pliées à la main par des bénévoles à partir de papier récupéré, » ajoute-t-elle. 

Les citoyens et citoyennes de Lachine peuvent donc, sur présentation de leur carte de bibliothèque, obtenir jusqu’à 4 enveloppes de semences par mois pour un maximum de 16 enveloppes par année.

Il suffit de consulter le catalogue et remplir le formulaire de réservation en ligne ou à la  bibliothèque. Ce tout nouveau catalogue est bien rempli : aubergines, cerises de terre, citrouilles, concombres, tomates et plus encore. On y trouve aussi quelques fines herbes ainsi que certaines variétés de fleurs comme la capucine, les cosmos et l’asclépiade … cette amie des monarques !

Qui sème… peut récolter pour la bibliothèque !

Pour ceux qui ont le pouce vert, on prend soin de nos plantes avec notre intuition… Pour les autres (comme moi) on emprunte de bons livres sur le sujet à la bibliothèque ! Les bibliothèques et l’Éco-quartier de Lachine vont aussi proposer une programmation pour soutenir les apprentis jardiniers. 

Quand sera venu le temps des récoltes, il sera possible de retourner vos semences à la bibliothèque. Une fois les plants bien chargés, ce sera le temps de récolter les graines. Certaines  consignes doivent être respectées afin de ne partager que des graines saines et clairement identifiées. Renseignez-vous auprès de votre bibliothèque de semences à Verdun et Lachine pour les détails !

Les dons de surplus de semences biologiques achetées au magasin sont aussi acceptés tout au long de l’année.

À LaSalle, pourquoi ne pas essayer de s’organiser entre voisins ?

Pour l’instant, le service n’est pas offert à LaSalle où l’Octogone est en chantier et les locaux temporaires de la bibliothèque vont ouvrir le 17 mai. Mais l’échange de semences peut se faire de bien des façons, entre voisins par exemple. Tout comme il existe de petites bibliothèques communautaires de rue, les croque-livres, des boîtes de semences partagées pourraient voir le jour sur nos rues. 

Les LaSallois et LaSalloises qui aimeraient démarrer une telle initiative ou un autre projet environnemental peuvent d’ailleurs se joindre au Comité Vert du Comité Catalyseur du Bronx sur Facebook.

Bon jardinage !


Calendrier du jardin montréalais

Certaines variétés de plantes doivent être démarrées en semis à l’intérieur pour ensuite être transplantées à l’extérieur. D’autres peuvent être directement semées au jardin.

Pour semer au bon moment, on se fie à un calendrier de semis. Le jardin botanique met à la disposition des Montréalais un calendrier de semis et de plantation de légumes assez complet sur son site Espace pour la vie qui tient compte de la zone de rusticité (niveau de froid !) de Montréal.

Un calendrier des semis est aussi disponible pour consultation à la bibliothèque Saul-Billow.

Semis intérieurs : début du mois de mars et la mi-mai.
Transplantation extérieure : de la mi-mai au début du mois de juin
Semis en extérieur : fin avril à la mi-août.

Début avril : on sème les variétés les plus précoces comme l’ail de printemps et les carottes.
Début mai et mi-mai : on sème les plantes qui ont besoin de temps ou qui aime le temps froid comme la laitue, les chou-raves, les betteraves ou les radis.
Juin : on sème les variétés qui ont besoin de terre chaude comme les courges, les concombres et les citrouilles.

Il est possible de semer jusqu’au mois d’août pour les variétés plus tardives ou celles permettant plus d’une récolte annuelle. 

Ne vous inquiétez pas trop si vous êtes en retard sur certaines dates de semis extérieurs ou de transplantation… à Montréal la saison est parfois longue et un automne chaud permet d’avoir de belles récoltes tardives.

La photo en haut de cet article provient de CANVA.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 65 896 lecteurs en 10 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Sabrina Cardin Ouellette
Sabrina et son mari ont choisi le Bronx il y a quelques années pour y fonder leur famille. Diplômée en physique et en géographie, elle détient aussi une maîtrise en environnement. Elle aurait tout aussi bien pu être anthropologue ou urbaniste ! Souhaitant s’engager dans sa communauté, Sabrina est l’une des fondatrices du Comité Catalyseur du Bronx et a été présidente du CA du CCCHL. Sa curiosité ainsi que son envie de partager et d’écrire l'ont poussée à rejoindre Nouvelles d’Ici.