Marché du métro Angrignon, des produits du Jardin de Orioles du parc Angrignon
Actualités Affaires civiques Affaires d'ici Arrondissements Consommation Entreprises Environnement Le Sud-Ouest Municipal Travail Urbanisme

Un nouveau marché et un jardin à découvrir au parc et métro Angrignon

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !

Le Jardin des Orioles, autrefois un jardin collectif, est maintenant un jardin nourricier et fournit les étals du tout nouveau marché à proximité de la station de métro Angrignon, mais également les organismes communautaires des quartiers Ville-Émard et Côte-Saint-Paul dans l’arrondissement du Sud-Ouest à Montréal.

Grâce à du financement provenant de la Direction de la Santé publique, le jardin a été transformé en un espace bio-maraîcher intensif depuis 2020.

« Le défi, c’était de créer un espace plus productif qu’avant dans le but d’aider la sécurité alimentaire, de montrer qu’on est capable de produire à Montréal et de nourrir localement les gens. On parle d’un jardin de proximité dans un secteur densément peuplé », explique Nicole Bastien, directrice-générale du Groupe Pro-Vert.

Jardin des Orioles – crédit photo: Carl Sincennes

S’y trouvent une quarantaine de variété de fruits et légumes, une trentaine d’arbres fruitiers et des vivaces pour attirer les pollinisateurs. Entre 2020 et 2022, c’est une vingtaine de tonnes de légumes que le Jardin des Orioles a permis de donner aux organismes locaux, une valeur marchande totale d’environ 220 000$, selon Mme Bastien.

Des employés et une quinzaine de bénévoles assurent le bon fonctionnement des opérations. Des jeunes en insertion donnent aussi un coup de main à la fois au jardin, mais également au marché. Pro-Vert est toujours à la recherche de bénévoles. Il est possible de les contacter pour se renseigner sur les opportunités de bénévolat par courriel au info@provert.org.

L’organisme a une entente avec l’arrondissement Le Sud-Ouest et la Ville de Montréal pour utiliser gratuitement une partie des terres (0,33 hectare) du jardin communautaire Angrignon. On y retrouve une serre non-chauffée qui permet de faire pousser des tomates, entre autres, et d’avoir une saison de production beaucoup plus longue. Les installations comprennent également une maison du jardinier et une chambre froide.

Un bénévole de longue date

François Lett nous montre un trou creusé par une marmotte.

Le résident du quartier et retraité, François Lett, s’implique depuis plusieurs années au Jardin des Orioles. Il participe à la fois aux activités d’agriculture, d’entretien du terrain, mais aussi… au pistage des marmottes.

« Quand le projet est arrivé à fournir les déserts alimentaires, comme j’ai été assez chanceux dans la vie, je me suis dit, je vais continuer à aider un peu. Les gens qui travaillent ici font quelque chose de bien et moi, je participe à ça. Ça me fait plaisir », dit-il.

Comme c’est l’un des plus anciens bénévoles, M. Lett agit souvent comme lien entre les autres bénévoles, les différents employés et les membres du jardin communautaire.

De la terre à l’étal du marché au métro Angrignon, le jeudi et le vendredi, jusqu’au 13 octobre

Grâce à une entente avec la STM, le marché Angrignon peut vendre à deux pas de la sortie « Parc Angrignon » de la station de métro éponyme. Ainsi, la moitié des récoltes du Jardin des Orioles est vendue à seulement 300 mètres des parcelles où elles ont poussé. L’autre moitié va aux organismes communautaires du quartier.

Débuté le 14 juillet, le marché Angrignon va se poursuivre jusqu’au 13 octobre, tous les jeudis et vendredis de 14h à 19h.

« Les gens sont curieux, les gens reviennent. On a des clients assidus. Les prix semblent être bien accueillis. On leur explique aussi que « quand vous achetez, vous votez. Vous soutenez un organisme communautaire en même temps ». C’est l’équivalent de ce qu’on retrouve dans les autres marchés », conclut Mme Bastien.

La photo du marché Angrignon en haut de cet article a été prise le 14 septembre 2023 par Carl Sincennes.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.