Marc-Antoine Dufresne
Actualités Affaires civiques Éducation Gens d'ici Lachine LaSalle Montréalais d'ici

Marc-Antoine Dufresne, porte-parole de la mobilisation contre la fermeture du centre Clément à LaSalle

Marc-Antoine Dufresne s’est fait connaître comme porte-parole des étudiants dans le dossier de la fermeture du Centre d’éducation des adultes – édifice Clément. Ce jeune Lachinois de 22 ans fait partie du comité des élèves qui s’oppose à la fermeture et se démène sans relâche pour l’éviter.

Né à Châteauguay, il a déménagé de nombreuses fois avant de poser ses valises à Lachine, en 2021, chez ses grands-parents.

L’éducation aux adultes au centre Clément pour reprendre sa vie en main

Comme bien des jeunes qui fréquentent le CÉA Clément, son parcours scolaire a été pénible. L’intimidation et l’homophobie qu’il a subi l’ont poussé à abandonner ses études secondaires.

Des soucis de santé, une tentative de suicide et un séjour à l’hôpital plus tard, celui qui ne pensait jamais s’en sortir a décidé de reprendre sa vie en main.

Après une semaine passée chez ses grands-parents, il a voulu rester avec eux à Lachine. « Si tu veux rester, tu retournes à l’école. », lui ont-ils dit. Ce qu’il a fait.

C’est un mercredi de janvier 2022 qu’il a poussé la porte du CÉA Clément pour se renseigner. Le lundi suivant, il commençait ses cours. Souffrant d’anxiété, il était inquiet de ce qui l’attendait à l’éducation des adultes après son expérience malheureuse au secondaire, un passage qui lui avait laissé de très mauvais souvenirs.

CÉA – Clément de LaSalle : un tremplin pour les nouvelles ambitions de Marc-Antoine Dufresne

Mais le centre Clément a tout changé : Il a beaucoup apprécié l’expérience et les gens qu’il y a rencontrés. « Les intervenants et les enseignants font un excellent travail. », témoigne Marc-Antoine. Même si le trajet en autobus peut lui prendre de 30 minutes à une heure et quart, selon les saisons et la circulation, il aimerait tellement terminer ses études à Clément.

Depuis son inscription, ses objectifs sont devenus plus ambitieux. Il a lancé et organisé la première Semaine bien dans sa peau au CÉA Clément et le Salon des ressources pour se sentir bien, deux évènements ayant connu un franc succès. Son implication et son rôle de porte-parole dans la mobilisation contre la fermeture du centre l’ont aussi poussé à se dépasser et à s’engager dans une autre voie. « La semaine passée, j’ai changé mon objectif : je veux aller faire un DEC en arts, lettres et communication. », explique-t-il avec passion.

« On se fait dire que l’école c’est important. Là, on se reprend en main et on nous dit que ça va fermer. »

Marc-Antoine Dufresne
Marc-Antoine Dufresne présente les demandes des élèves le 1er décembre – Crédit photo : Mélissa Roussel

Sa résolution de continuer à se battre pour que le CÉA Clément reste ouvert est restée inchangée. Il veut s’assurer de faire tout ce qu’il peut pour que d’autres jeunes puissent, eux aussi, raccrocher. 

Depuis le début de la mobilisation des étudiants et étudiantes, de nombreuses personnes se sont ralliées à la cause : enseignants, diplômés et autres membres de la communauté locale à LaSalle et Lachine.

Mais ce qu’il a entendu sur les plans du CSSMB l’inquiéte. D’après ce qu’il a entendu, une fois le centre fermé, il serait question de mettre sur pied un comité de soutien et de transition. « Ça n’a pas de sens. Ils font quelque chose de compliqué » alors que relocaliser les étudiants et étudiantes à LaSalle serait, selon lui, la meilleure solution si la bâtisse n’est plus disponible.

« On se fait dire que l’école c’est important. Là, on se reprend en main et on nous dit que ça va fermer. » lance-t-il incrédule.

Nouvel appel à la mobilisation le 31 janvier devant les locaux du CSSMB à Saint-Laurent

C’est pourquoi le conseil étudiant du Centre d’éducation des adultes édifice Clément à LaSalle a décidé de se mobiliser jusqu’au bout et invite les citoyens et citoyennes, les organismes communautaires et les personnes élues à venir manifester devant les locaux du CSSMB le 31 janvier 2023 à 17 h 30. Un rendez-vous fixé juste avant la tenue à 19h de la réunion du conseil d’administration qui sera amené à se prononcer sur l’avenir du CÉA édifice Clément.


La photo de Marc-Antoine en haut de cet article est utilisée avec sa permission.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Sylvie Cajelait
Sylvie Cajelait a couvert les affaires civiques et municipales dans le cadre de l’Initiative de journalisme local à plein temps de novembre 2022 à février 2023. Depuis, elle suit certains dossiers. Résidente de Lachine, Sylvie écrit depuis plus de 25 ans. Son expérience auprès d’OBNL nationaux, régionaux et locaux lui a permis de développer une grande connaissance des communautés dont elle couvre l’actualité. Maman de 2 enfants, elle adore l’Agenda d’Ici qui lui permet de découvrir des activités pour toute la famille.