Actualités Communautaire LaSalle Le Bronx Travail

Retour sur l’été de la Coopérative jeunesse de services à LaSalle

La Coopérative jeunesse de services (CJS) de LaSalle a terminé ses activités la semaine dernière.

Que ce soit pour pouvoir se permettre des sorties au cinéma, s’acheter des jeux vidéo, épargner de l’argent ou couvrir d’autres dépenses, les jeunes cherchent souvent un emploi d’été. Mais trouver un poste n’est pas toujours facile pour différentes raisons : manque d’expérience, trop jeune âge, etc.

Une coopérative de jeunes entrepreneurs à LaSalle

Proposées par le Centre Jeunesse Emploi (CJE) – Destination Travail*, la Coopérative jeunesse de services (CJS) offre une solution aux jeunes de 12 à 17 ans – celle de travailler ensemble pour effectuer divers contrats durant l’été. 

Sous la supervision de trois animatrices (Sarah, Ève et Tania), le groupe d’environ 20 à 30 jeunes a formé une structure administrative pour gérer la coop. On y trouve un conseil d’administration, un comité marketing, un comité finances, ainsi qu’un comité ressources humaines (RH). Avec des réunions hebdomadaires au cégep André-Laurendeau, ces comités jouaient tous un rôle important. Le comité marketing s’occupait de la publicité pour attirer l’attention des clients et obtenir des contrats. Le comité RH était chargé de la distribution équitable des heures de travail aux jeunes pour effectuer les contrats tandis que le comité finances s’occupait… des finances.  

Au cours de l’été, la CJS a eu beaucoup de succès à dénicher des contrats : nettoyage de bornes de publicité de la ville, contrats de jardinage au Nutri-Centre, nettoyage du stationnement de Desjardins à LaSalle et même un contrat où il fallait entretenir les plantes et nourrir les animaux d’une famille en vacances. 

Pas une job d’été ordinaire

La CJS n’est pas un emploi ordinaire avec des horaires fixes : les heures dépendent des contrats et des réunions de comités. De plus, aucun jeune n’est tenu d’assister à de telles réunions ou de faire des contrats. En revanche, ils choisissent tous comment diviser l’argent à la fin de l’été : également ou équitablement en fonction des heures passées à travailler. 

Un rouleau de papier toilette dans un sac bleu sur le pas de votre porte à LaSalle ? 

Avez-vous trouvé un rouleau de papier toilette à votre porte cet été sans comprendre la signification derrière ce cadeau inattendu ?

La CJS a participé au déploiement de cette campagne de marketing du Carrefour Jeunesse Emploi de LaSalle, une campagne en cours depuis le début de l’année. Cette campagne inhabituelle utilisait des rouleaux de papier toilette comme véhicule promotionnel. Intéressant moyen de faire de la publicité, non ? 

Les animatrices de la CJS expliquent ce choix par la volonté de donner quelque chose d’utilitaire à la population de La Salle tout en faisant un clin d’œil aux pénuries de papier toilette du début de la pandémie en 2020. 

Cette campagne de distribution générale dans l’arrondissement a donné beaucoup de travail aux jeunes de la CJS. Chaque rouleau devait être muni d’un autocollant de publicité pour le CJE et glissé dans un sac bleu avec une carte de la CJS. Tous ces petits sacs étaient ensuite déposés dans des boîtes en carton avant le jour de la distribution à tous les domiciles de LaSalle.  

La CJS a arrêté ses opérations estivales la semaine dernière. Mais, elle sera de retour à LaSalle l’été prochain si vous voulez y participer ou utiliser ses services.

La photo des jeunes de la coopérative en haut de cet article a été prise par Valerius.
*Destination Travail est un Partenaire d’Ici, mais n’a eu aucun droit de regard sur le contenu de cet article.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 65 896 lecteurs en 10 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Valérius
Résident du Bronx depuis sa naissance, Valérius va terminer son secondaire dans le programme Scimatic du Collège Sainte Anne de Lachine. Passionné de musique, il a commencé à prendre des cours de piano à 3 ans et s’amuse aujourd’hui à composer des chansons. Il passe bien entendu une partie de son temps libre en ligne sur Instagram ou à jouer à Among Us et Minecraft. Il a décidé de s’impliquer avec « Nouvelles d’Ici » pour faire sa part dans le projet de son école secondaire “4000 heures de Bénévolat.”