Verdun bord du fleuve, sculpture du forgeron
Actualités Communautaire Culture Loisirs Verdun

Invitation à écrire – et écouter – les gens de Verdun

Article mis à jour le 22 août après la fin de l’appel à texte.

Écrire et décrire la beauté de leur communauté dans une lecture de 3 minutes : c’est le défi qu’a lancé le comité écriture et lecture de Demain Verdun à celles et ceux qui aiment s’amuser à manier les mots. C’est le 26 août que tous pourront voir le résultat de cette initiative lors d‘une lecture publique sur Zoom. Une initiative du regroupement citoyen connu pour ses actions sur le terrain (nettoyage des berges, collecte de mégots, verdissement des îlots de chaleur) et son implication dans la vie démocratique de l’arrondissement verdunois.

Un appel à texte sur les voisins de Verdun

Balcon de Verdun
Balcon de Verdun – Crédit photo : Adeline Lamarre

Si vous êtes en amour avec vos voisins et voisines de Verdun (au moins au figuré), cet appel était le prétexte parfait pour laisser libre cours à votre imagination ou ressortir l’un de vos textes sur ce thème pour le partager au cours de la lecture publique du 26 août sur Zoom. L’occasion pour tous les Verdunois et toutes les Verdunoises d’écouter ce que leurs voisins ont à dire (et écrire) sur leurs congénères dans une atmosphère positive et bienveillante. Loin de la négativité qui peut parfois prendre le dessus sur les  réseaux sociaux, les textes répondent à une commande précise : célébrer ce que l’on aime chez les gens d’ici, ce qui nous fait sourire, vibrer et se sentir à notre place parmi les autres à Verdun.

“C’est un plaisir de partir à la rencontre des gens à travers leurs écrits et de découvrir les styles de tout le monde” explique Louise-Véronique Sicotte, membre du comité écriture et lecture de Demain Verdun avec Carole Daoust et Pierre Gauthier. Mme Sicotte animera d’ailleurs la lecture publique sur Zoom du 26 août.

Faire connaissance à travers l’écriture et les lectures publiques

L’idée de ces lectures publiques a germé il y a 3 ans. À l’époque Mme Sicotte, formatrice en communication mais aussi membre de l’Union des artistes, avait proposé ces ateliers pour son projet d’études en médiation culturelle. Ces textes sur l’environnement avaient été lus par leurs auteurs et autrices lors d’une lecture publique pour le 10e anniversaire de la Maison de l’environnement de Verdun. “On s’est tellement bien entendu que l’on a voulu poursuivre l’expérience” se souvient Mme Sicotte. L’expérience s’est alors poursuivie avec un marathon d’écriture au Quai 5160 à l’occasion de 1001 projets en 1 jour. Quand la pandémie a frappé, le comité d’écriture a invité les gens de Verdun à partager la réalité de leur confinement en publiant leur texte sur le site de Demain Verdun.  Enfin, il a proposé une première lecture publique sur Zoom l’automne dernier sur le thème “Votre Uni-Vert”.

Cette fois-ci, l’appel à texte proposait d’explorer l’environnement humain de Verdun, les voisins et le voisinage dans le format et le style de votre choix. Seule contrainte : la longueur des textes dont la lecture ne doit pas dépasser les 3 minutes (de 400 à 600 mots, suivant votre vitesse de lecture).

Une lecture publique virtuelle le 26 août ouverte à tous

Si les belles plumes et autres artisans du clavieront pu soumettre un texte, pas besoin de le faire pour assister à la lecture publique virtuelle le 26 août.

“Quand l’écriture devient parole, cela permet de se connaître en tant que citoyens” conclut Mme Sicotte.

Ne ratez donc pas cette opportunité de mieux faire connaissance avec les gens de Verdun à travers leurs mots et leurs textes !

La photo de la scultpure du Tailleur de pierres à Verdun en haut de cet article a été prise par Karine Joly.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 65 896 lecteurs en 10 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. Juste avant la pandémie, elle a proposé au comité Catalyseur du Bronx de créer le Bulletin du Bronx -- ce qui lui a donné l'envie de lancer Nouvelles d'Ici.