Actualités Chez nous Consommation Lachine LaSalle Le Sud-Ouest Loisirs Verdun

Sur la route des vacances : trucs et astuces pour une belle expérience en famille et en plein air

Adeptes de camping et de road trip, mais aussi parents de 3 enfants (4 ans, 20 mois et 3 mois), ma compagne et moi avons pris un peu d’avance pour explorer le Québec. Notre périple en mini roulotte de 4000 km et presque 4 semaines en juin, nous a menés en Gaspésie, sur la Côte Nord, dans le Fjord du Saguenay, au lac St Jean, dans les Hautes Gorges de la rivière Malbaie et sur l’île d’Orléans. Pour profiter de telles vacances familiales sur la route, il est nécessaire de se préparer. 

Voici donc quelques idées et conseils tirés de cette expérience pour vous aider si vous avez prévu des vacances similaires cet été au Québec.

Un véhicule et un équipement adaptés pour le voyage et pour la famille

La pandémie et les différentes restrictions nous ont poussés à organiser notre voyage au Québec. Avec nos trois jeunes enfants, les adeptes de camping en tente que nous sommes ont décidé pour la première fois de louer une roulotte Boler de 1977. Légère (environ 1000 livres), celle-ci peut être tractée par la plupart des véhicules courants. 

Côté budget, la location a coûté 85$/jour. À cela il a fallu ajouter les sites de camping deux services (eau + électricité), une facture d’environ une quarantaine de dollars par nuit. Si vous visitez des parcs nationaux de la SÉPAQ ou de Parcs Canada, prévoyez aussi les droits d’accès (environ 8$ par adulte et par jour).

Heureusement que nos enfants sont petits, car, on ne se le cache pas, la Boler n’est vraiment pas grande ! Mais, cela nous a poussés à être dehors la plupart du temps, et à se réfugier à l’intérieur uniquement pour les dodos, et en cas de (très) mauvaise météo. 

Une moustiquaire pour une aire de jeux en plein air
Une moustiquaire pour une aire de jeux en plein air – Crédit photo : Jean-Philippe Sauret

Pour pouvoir profiter pleinement du plein air, nous avons emporté une moustiquaire et un tapis d’extérieur. Les deux combinés offrent un espace abrité de la pluie, protégé des moustiques et des insectes pendant les repas tout en procurant une zone de jeux bien délimitée pour nos jeunes aventuriers.

La routine et le confort en camping !

La quasi-totalité des campings ont des aires de jeux pour les enfants (même certains parcs SÉPAQ en proposent (Lac Temiscouata, Bic, Pointe Taillon…). Si vous choisissez des sites de camping proches de ces aires de jeux, vos enfants pourront se défouler en fin de journée ou le matin avant de lever le camp. Les surveiller n’en sera que plus facile. Avant la pandémie, les campings SÉPAQ proposaient toute une gamme d’équipement et d’accessoires pour les familles (chaises hautes, poussettes, remorque à vélo…), mais ce n’était pas le cas en juin lors de nos visites.

Autre inconditionnel en camping, si votre véhicule n’en est pas équipé : les sanitaires ! La proximité des installations sanitaires est extrêmement pratique avec de jeunes enfants. Notez que beaucoup de parcs provinciaux ou nationaux proposent des salles de bain familiales à la propreté irréprochable (SÉPAQ : Parc du Bic, Parcs Canada : Parc Forillon)  où les douches sont adaptées pour toute la famille. 

Renseignez-vous pour les campings privés pour trouver les sites les mieux adaptés. Certains ont des douches payantes. Pensez à prendre une petite somme en pièces (1$ et de 25 C surtout). Ces pièces sont aussi indispensables pour faire votre lessive. 

Avec des enfants, le linge à laver s’accumule rapidement. Certains parcs nationaux proposent des buanderies (Forillon en Gaspésie, Baie Éternité dans le fjord du Saguenay), mais la plupart n’en ont pas. Vous pouvez prévoir d’alterner entre les parcs et les campings privés qui disposent de ces commodités au cours de votre voyage, simplement pour faire les brassées nécessaires. En général, il en coûte 2 à 3$, tout comme un cycle de séchage si nécessaire. 

Point de vue vêtements, n’oubliez pas que toutes les situations climatiques sont possibles au Québec ! Prendre des vêtements adaptés (y compris chauds et imperméables) permet de passer au travers d’une mauvaise météo.

Activités planifiées selon le moment de la journée et repas faciles à préparer

Garder le rythme et la routine de la maison peut vraiment être bénéfique avec de jeunes enfants. Les périodes de sieste du début de l’après-midi sont idéales pour rejoindre la destination suivante en roulant. 

Des aires de jeux sur les sites des parcs
Des aires de jeux sur les sites des parcs
Crédit photo : Jean-Philippe Sauret

Par conséquent, le matin devient le meilleur moment pour faire de grosses activités (randonnées, balades en bateau…). Au contraire, en après-midi des activités courtes sont plus appropriées: par exemple se baigner, jouer au parc avant le souper… 

Essayez de prévoir d’avance ce que vous ferez pour faire plaisir à toute la famille. Les connexions internet en région peuvent être mauvaises, et en fin de journée vous n’aurez plus le temps (ni l’énergie) de planifier la journée du lendemain. Attention, avec la crise sanitaire, une visite de la plupart des attraits touristiques ne peut se faire qu’avec une réservation d’avance, surtout les plus populaires (comme l’aquarium du Québec, le zoo de St Félicien, une balade en bateau mouche dans le Fjord ou une croisière aux baleines). Renseignez-vous avant votre départ !

N’oubliez pas que si vous devez traverser le fleuve, il n’est actuellement pas possible de le faire entre Rimouski et Forestville et il faut impérativement réserver votre traversée (par exemple entre Matane et Baie Comeau ou Godbout) pour être certain d’avoir une place.

Pour vos repas, misez sur la simplicité, la rapidité et une alimentation équilibrée ! Des légumes qui se mangent crus, des fruits, des pâtes ou du riz à cuisson rapide… Si c’est possible, on en fait un peu plus pour le lunch du lendemain (avoir un petit réfrigérateur peut vraiment être utile!). Une boîte de collations facilement accessible dans l’auto s’avère indispensable ! N’oubliez pas que ce sont vos vacances et qu’un peu de souplesse est donc de mise :  il arrivera que la collation remplace un repas, ou que, finalement, un arrêt inattendu à un casse-croûte remplace le souper prévu.

Des souvenirs inoubliables, surtout si on sait lâcher prise

Quel est le secret d’un voyage en famille réussi ? Prévoir l’imprévisible sans pour autant se surcharger et savoir lâcher prise ! 

Prenez une petite pharmacie avec les pansements et médicaments de base. Emportez quelques jouets, livres ou cahiers d’activités pour tenir les enfants occupés en auto, ou s’il ne fait pas beau. Mais laissez-les profiter de la nature. 

Prévoyez si possible un budget pour une chambre dans un motel ou une auberge. Si jamais un soir la météo est horrible, que vous souhaitez gâter la famille, ou simplement pour manger dans un restaurant, ce petit extra fera une belle différence pour tout le monde. 

Gardez en tête que peut-être vous ne ferez aucune des activités que vous avez prévues si les conditions ne sont pas bonnes, si les enfants sont trop fatigués ou s’ils préfèrent faire autre chose. Dans tous les cas, l’expérience que vous vivrez sera unique, et apportera son lot de souvenirs impérissables pour chacun des membres de votre famille.

Bonnes vacances !

La photo en haut de la page a été prise par Jean-Philippe Sauret.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 55 764 lecteurs en 9 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Jean-Philippe Sauret
Résidant dans le Bronx avec sa famille depuis 2016, Jean-Philippe travaille en éducation pour un Cégep de la Montérégie. Originaire du sud de la France, il a enseigné le français au Japon durant quelques années avant de venir s'installer au Québec en 2008. Passionné d'information, et impliqué dans la vie communautaire de son quartier, c'est en 2021 qu'il commence à prêter main-forte à l'équipe de Nouvelles d'Ici.