Le Grand-Héron à LaSalle, l'une des 102 écoles du CSSMB
Actualités Éducation LaSalle Le Bronx Verdun

Rentrée 2022-2023 : Ouverture de classes de maternelle 4 ans à Verdun et LaSalle

Article mis à jour le 10 décembre après la décision officielle du CA du CSSMB lors de sa réunion du 7 décembre.

C’est à LaSalle et Verdun que se trouvent deux des quatre écoles primaires où le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) souhaite ouvrir des classes de maternelle 4 ans à la prochaine rentrée des classes: 

  • l’école du Grand-Héron dans le Bronx à LaSalle et 
  • l’école Notre-Dame-de-la-Paix à Verdun. 

Une offre qui viendra s’ajouter aux maternelles 4 ans des écoles des Coquelicots dans le quartier Crawford à Verdun et de l’Orée-du-Parc à côté du cégep André-Laurendeau à LaSalle, deux écoles qui ont ouvert leurs portes récemment.

Débutée en septembre dernier, la consultation des instances dans les écoles concernées s’est déroulée jusqu’en novembre. Les comités de parents et le Syndicat de l’enseignement de l’Ouest de Montréal ont donné un avis favorable. C’est lors de sa séance du 7 décembre que le conseil d’administration du CSSMB a enteriné la décision d’ouvrir ces nouvelles classes.

À l’école Notre-Dame-de-la-Paix à Verdun

À Verdun, l’école primaire située sur la rue Caisse dispose de suffisamment de locaux pour offrir ce nouveau service scolaire.

D’une capacité totale de 19 classes, l’établissement en accueille aujourd’hui une douzaine. Même en prenant en compte les services de francisation mis en place cette année, il est possible d’ouvrir une nouvelle classe sans impact négatif pour la population actuelle d’élèves.

Parallèlement, les prévisions du nombre des 0 à 4 ans dans le quartier présentées par le CSSMB indiquent un nombre significatif d’enfants dans cette tranche d’âge.

À l’école du Grand-Héron dans le Bronx à LaSalle

À LaSalle, l’école du Grand Héron dispose aussi de locaux libres depuis la relocalisation des groupes d’adaptation scolaire en 2019. Elle pourra donc recevoir une première maternelle 4 ans. Là encore, les estimations du CSSMB montrent un nombre significatif d’enfants âgés de 0 à 4 ans dans le secteur desservi par l’école sur Centrale. 

Lors d’une rencontre à la fin du mois de novembre, Linda Méchaly, directrice de l’école du Grand Héron, a confirmé  que les consultations internes se déroulaient bien. L’équipe école est favorable à l’ouverture d’une classe de maternelle 4 ans et tout le monde se réjouit à l’idée de voir ces tout-petits faire leur entrée. Une fois la décision officialisée, il faudra rapidement commander le matériel nécessaire pour s’assurer que tout le mobilier soit adapté à ces élèves plus jeunes.

Au Grand-Héron, une classe de maternelle 4 ans représente seulement la moitié du nombre de maternelles. Loin de couvrir tous les besoins, les maternelles 4 ans visent plutôt à augmenter l’offre de service de garde éducatif à l’enfance. Il ne s’agit pas de remplacer les Centres de la petite enfance (CPE), les services de garde en milieu familial ou les autres garderies privées. 

Questions de parents sur les maternelles 4 ans… et réponses d’une directrice d’école

Pour les parents concernés par ces nouvelles ouvertures, plusieurs questions se posent. Maman de jeunes enfants de 5 ans et 3 ans, j’ai donc posé ces questions à Mme Méchaly.

Dois-je inscrire mon enfant à la maternelle 4 ans ? Est-ce préférable pour son développement ? 

La maternelle 4 ans n’est pas obligatoire. Son programme vise le développement global de chaque enfant par le jeu, tout comme les services de garde appliquant un programme pédagogique. 

Enfant qui dessine
Dessiner – Crédit photo : Canva

Les maternelles 4 ans sont régies par le ministère de l’Éducation tandis que les CPE et les autres services de garde par le ministère de la Famille. À la maternelle, l’enfant se retrouve dans une classe de 14 à 17 enfants avec une  enseignante qualifiée et une technicienne en éducation spécialisée. Au service de garde en CPE, milieu familial ou en garderie privée, les groupes ne dépassent pas un maximum de 10 enfants avec une ou deux éducatrices. 

Mme Méchaly souligne que les enseignantes sont habilitées à faire des interventions préventives efficaces auprès des enfants qui viennent de milieux défavorisés, ce qui favorise l’égalité des chances. Mais les enfants peuvent aussi être très bien entourés dans leur milieu de garde.

L’entrée à l’école représente une grande transition pour nos tout-petits, rappelle la directrice du Grand-Héron. Elle encourage donc les parents à penser au bien-être de leur enfant d’abord en se posant la question suivante : mon enfant est-il heureux et se sent-il bien dans son milieu de garde ? 

Si la réponse est oui, la transition vers la maternelle et le stress que cela constitue n’est peut-être pas utile d’après Mme Méchaly. 

En revanche, si votre enfant s’ennuie, c’est peut-être un signe qu’il est prêt pour l’école.

Une transition et du stress pour les parents aussi

Cette transition d’un service de garde à l’école représente aussi un stress pour les parents. Ils devront s’adapter à l’horaire du milieu scolaire et à son calendrier annuel. C’est pourquoi la décision doit être prise en considérant l’ensemble de ces facteurs, conseille la directrice d’école. La question des lunchs à préparer et la disponibilité des camps de jour pour les 4 et 5 ans en été ne doivent pas non plus être oubliées.

Que se passe-t-il si le nombre d’inscriptions dépasse celui des  places disponibles ? 

Étudier fort pour réussir
À l’école – Crédit photo : CANVA

Dans ce cas, la CSSMB appliquera des critères de sélection en priorisant les enfants recommandés par le CLSC ainsi que les enfants n’ayant pas de milieu de garde. Les enfants ne parlant pas le français à la maison seront aussi prioritaires afin de favoriser leur intégration. Tous ces critères peuvent être consultés sur le site de la CSSMB

Si l’option ne va pas être offerte à tous les parents à LaSalle, Verdun ou Lachine dès l’année prochaine, ce sera le cas d’ici la rentrée 2025-2026.

Tous les enfants de 4 ans (en date du 30 septembre) devront alors avoir accès à l’école si leurs parents le souhaitent, un engagement pris en 2018 par le gouvernement Legault qui pourrait résulter en 134 classes supplémentaires sur le territoire du CSSMB.

Karine Joly collaboré à la rédaction de la section sur Verdun dans cet article.
La photo de l’école du Grand-Héron à LaSalle en haut de cet article a été prise à l’hiver 2020-2021 par Karine Joly.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Sabrina Cardin Ouellette
Sabrina et son mari ont choisi le Bronx il y a quelques années pour y fonder leur famille. Diplômée en physique et en géographie, elle détient aussi une maîtrise en environnement. Elle aurait tout aussi bien pu être anthropologue ou urbaniste ! Souhaitant s’engager dans sa communauté, Sabrina est l’une des fondatrices du Comité Catalyseur du Bronx et a été présidente du CA du CCCHL. Sa curiosité ainsi que son envie de partager et d’écrire l'ont poussée à rejoindre Nouvelles d’Ici.