Extérieur
Actualités Affaires civiques Affaires d'ici Arrondissements Île-des-Soeurs Urbanisme Verdun

Rénovation et agrandissement de l’Hôpital de Verdun : le point sur les travaux et l’échéancier

L’Hôpital de Verdun est actuellement dans un chantier majeur de rénovation qui permettra à terme d’augmenter de 60% sa superficie, mais pas sa capacité d’accueil.

C’est en 2014 que le projet a été inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI). Cependant, la phase de planification n’a commencé qu’en 2019 et a été suivi par celle d’appels d’offres en 2020. À l’hiver 2021, le chantier a pu enfin commencer.

Au cœur de ce projet de rénovation et d’agrandissement de l’Hôpital de Verdun se retrouve un nouveau pavillon, à l’intersection de la rue de l’Église et du boulevard LaSalle. Les quais d’expédition et de réception, qui se trouvaient dans cette zone, ont dû être relocalisés, tout comme une petite annexe. Les premiers travaux d’excavation remontent à l’été 2021.

En ce début d’année 2024, la finition du nouveau pavillon et de la passerelle le reliant à l’hôpital actuel doivent être encore complétées. Les travaux de maçonnerie et de vitrerie sont pratiquement finis, tandis que certains murs sont prêts à être fermés aux étages inférieurs.

« En parallèle, on a tout un volet de transformation clinique qui est très important pour nous : profiter de cette opportunité pour revoir nos façons de travailler, d’être plus efficients, plus modernes dans nos façons de faire et d’intégrer davantage le numérique », explique Eliane Favreau, conseillère cadre à la direction générale adjointe santé physique, générale et spécialisée, mais aussi co-leader du projet d’agrandissement et de modernisation de l’Hôpital de Verdun, au sein du centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Plus de chambres, mais pas plus de lits à l’hôpital de Verdun

Contrairement à l’ancien aménagement qui comprenait un grand nombre de chambres doubles, triples et quadruples, le nouveau permettra à chaque personne hospitalisée de disposer de sa propre chambre équipée d’une salle de toilettes privée. Comme la superficie des lieux sera plus grande, les équipes de gestion travaillent sur des solutions pour limiter les allers-retours dans le nouveau pavillon, entre autres, en informatisant le système et redistribuant les tâches.

Sans ces travaux, la disposition des chambres rend très difficile la gestion des infections, confie Mme Favreau, tout comme l’accueil des proches. « On dit à la blague que si deux patients allongent les bras, ils peuvent se toucher. L’arrivée de la pandémie est juste venue reconfirmer à quel point, ce n’était pas viable à long terme. Actuellement, on a aucune marge de manœuvre, aucun espace supplémentaire », dit-elle, que ce soit pour effectuer des travaux ou autres.

Par ailleurs, l’augmentation de la superficie ne rime pas nécessairement avec augmentation du nombre de lits. Ces derniers seront plutôt redistribués en chambre individuelle. En revanche, il y a aura davantage de places en cliniques externes. La médecine de jour aura dorénavant une aire de traitement en isolement respiratoire.

Voici d’ailleurs, en exclusivité, le plan du nouveau pavillon : 

  • Étage 1 : Services ambulatoires (cliniques externes, médecine de jour et médecine nucléaire)
  • Étage 2 : Médecine interne, omni-cardiologie
  • Étage 3 : Unité d’enseignement clinique (UEC) et soins palliatifs 
  • Étage 4 : Médecine gériatrique 
  • Étage 5 : Chirurgie

Quels impacts pour le grand public ?

Une entrée sur le boulevard LaSalle demeure fermée depuis un bon moment. Aussi, le débarcadère sur rue a été déplacé un peu plus loin sur le boulevard. Celui de l’urgence est maintenant pleinement accessible.

Évidemment, toute la section autour du nouveau pavillon demeure difficile d’accès, puisque le chantier bat toujours son plein. Plusieurs espaces de stationnement sont encore condamnés sur le boulevard LaSalle et le boulevard Gaétan-Laberge. Des entraves ponctuelles sont toujours possibles.

Modélisation
Modélisation de l’Atrium – crédit photo: consortium d’architectes JLP MSDL CGA

À l’intérieur de l’établissement hospitalier, il y a eu peu d’entraves jusqu’à maintenant. Derrière le pavillon d’origine, datant de 1932, les deux cours extérieures ont été réquisitionnées pour créer un atrium avec trois ascenseurs.

À partir du début de l’année 2025, la Société québécoise des infrastructures (SQI) devrait commencer à livrer progressivement des portions du chantier à l’Hôpital de Verdun afin que des tests puissent être effectués et que l’aménagement du mobilier soit fait avant l’ouverture au public. L’atrium devrait, quant à lui, être prêt en 2026.

Le budget total de ce chantier avoisine aujourd’hui 265 M$, mais plusieurs appels d’offres n’ont pas encore été complétés. « Certains dépassements ont été remarqués dans certains appels d’offres », reconnaît Mme Favreau.

La photo du nouveau pavillon de l’Hôpital de Verdun en haut de cet article a été prise par Carl Sincennes en janvier 2024.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.