Collège Sainte-Anne Paniers de Noël
Actualités Communautaire Éducation Lachine Social

Le Collège Sainte-Anne à Lachine poursuit sa tradition avec 90 paniers de Noël distribués à des familles lachinoises

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Des élèves du Collège Sainte-Anne finalisent les paniers de Noël

Mercredi après-midi, l’effervescence était palpable au Collège Sainte-Anne à Lachine alors que les élèves mettaient la dernière touche aux paniers de Noël avant leur distribution. Tant à l’intérieur des locaux que devant le bâtiment principal de cette école secondaire privée, on pouvait voir les boîtes de vivres empilées pour chacune des livraisons.

Soigneusement assemblés par les élèves, 90 paniers de Noël permettront de nourrir environ 500 personnes. Pierre Lessard, directeur des services aux élèves de 1re et 2e secondaire, mentionne que chaque panier a pour objectif de « fournir à une famille 7 déjeuners, 7 diners et 7 soupers, mais aussi, si c’est possible, de donner des cadeaux aux enfants qui n’en ont pas ».

Un panier de Noël pour une famille de 11 personnes

Panier de Noël pour une famille de 11 personnes

Pour que les jeunes aient un repère visuel de la quantité de nourriture à prévoir par famille, « on leur donnait une image de la quantité en collant 4 bureaux ensemble et on leur disait, ça, c’est pour une famille de 4. », mentionne M. Lessard en ajoutant que cette façon de faire a vraiment aidé les élèves à se mobiliser.  Comme les familles desservies sont généralement composées de 5 à 6 personnes, le modèle était assez facile à suivre et à ajuster. Cette année, la famille la plus nombreuse compte 11 personnes.

Délais serrés pour la collecte et la préparation des 90 paniers

Laraance et Maxime en action

Maxime Bernard et Laraance Marianpillai, élèves de 2e secondaire et représentants de niveau confirment qu’il faut de 3 à 4 semaines pour tout organiser. Cependant, la liste des familles étant arrivée tard, « les délais étaient serrés », soulignent-ils.

Maxime explique que le collège leur remet la liste et qu’il revient aux représentants de classe de « motiver les groupes et séparer les tâches, par exemple déjeuner, dîner, souper, produits hygiéniques et cadeaux. »

Cette année, l’effet domino du retard dans l’identification des familles bénéficiaires s’est fait sentir sur l’ensemble des étapes subséquentes. « C’était vraiment un sprint », raconte Laraance. En deux jours « tous les élèves avaient ramené à peu près deux sacs [de denrées] chacun et c’était quand même excellent.», dit-il fièrement.

Mobilisation à la hausse au Collège Sainte-Anne

Les paniers de chaque famille sont déposés devant la bâtisse principale du Collège Sainte-Anne

M. Lessard s’est dit très satisfait de la mobilisation des jeunes et du travail accompli. « Il y a tout le temps des défis, mais je dirais qu’il y a eu une belle mobilisation par rapport aux autres années », précise-t-il.

Au retour de la COVID, l’engagement des élèves n’était plus le même. « Là, on a retrouvé notre rythme de croisière avec des élèves qui s’impliquent davantage », conclut-il.

Maxime estime avoir atteint 75 % de son objectif « il aurait fallu juste un peu plus de participation », ajoute-t-il.

Laraance en était à sa première participation. Il est du même avis « ça prend la collaboration de toute l’école et beaucoup de leadership, beaucoup de motivation » pour réussir à accomplir la tâche en si peu de temps.

Venir en aide à ceux qui sont dans le besoin motive Maxime à s’investir dans ce projet. Il ajoute « que ce n’est pas tout le monde qui est bien nanti comme nous,  il y en a qui sont moins fortunés et qui ont besoin de plus d’aide. »

Et l’an prochain?

Si on se fie à l’enthousiasme des élèves pour la tradition annuelle des paniers de Noël « l’an prochain, on devrait être autour de 115 familles. », estime Pascal Lessard.

Les photos illustrant cet article ont été prises au Collège Sainte-Anne par Sylvie Cajelait le 20 décembre 2023.


Également à LaSalle…


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.


Sylvie Cajelait
Sylvie Cajelait a couvert les affaires civiques et municipales dans le cadre de l’Initiative de journalisme local à plein temps de novembre 2022 à février 2023. Depuis, elle suit certains dossiers. Résidente de Lachine, Sylvie écrit depuis plus de 25 ans. Son expérience auprès d’OBNL nationaux, régionaux et locaux lui a permis de développer une grande connaissance des communautés dont elle couvre l’actualité. Maman de 2 enfants, elle adore l’Agenda d’Ici qui lui permet de découvrir des activités pour toute la famille.