32e Marathon d'écriture au Cégep André-Laurendeau présidée par Claude Meunier
Éducation Partenaires

[Partenaires d’Ici] 175 étudiantes et étudiants relèvent le défi 24 heures du Marathon d’écriture intercollégial au Cégep André-Laurendeau à LaSalle

Du vendredi 21 octobre de 13 h 30 au samedi 22 octobre 13 h 30, le Cégep André-Laurendeau a été l’hôte de la 32e édition du Marathon d’écriture intercollégial. Un 24 heures de création littéraire sous l’œil bienveillant de son président d’honneur, monsieur Claude Meunier.

Saviez-vous que le Marathon d’écriture a été créé par au Cégep André-Laurendeau ?
En 1991 les membres de l’équipe du journal étudiant et mordus de création littéraire cherchent une façon originale d’aller jusqu’au bout de leur imagination.
Ces derniers réfléchissent à un événement littéraire au cours duquel ils pourraient écrire sans contraintes. Au fil des discussions germe l’idée audacieuse d’écrire pendant 24 heures consécutives. Le concept du Marathon d’écriture était né !
Cette année-là, 18 étudiantes et étudiants du Cégep André-Laurendeau prennent part à la première édition du Marathon et noircissent 550 pages en seulement 24 heures.

Le Marathon d’écriture, c’est trois cégeps (le Cégep André-Laurendeau de Montréal, le Cégep de Rimouski et le Cégep de Garneau) qui reçoivent tous les participantes et participants des cégeps du Québec pour écrire jusqu’au bout de la nuit.

Un 24 heures réglé au quart de tour au Cégep André-Laurendeau

L’horaire est divisé en plusieurs ateliers d’écriture d’une durée d’une heure trente qui sont animés par des personnalités publiques de renoms, dont :  Jacques Godbout, Marie Laberge, Yvon Deschamps, François Pérusse, Daniel Pinard, Kim Thuy, Francine Ruel, et bien d’autres. 

Dans le cadre de cette 32e édition, les participantes et participants qui s’étaient donné rendez-vous au Cégep André-Laurendeau ont eu l’occasion de prendre part à plusieurs ateliers afin de développer leurs habiletés rédactionnelles et leurs styles d’écriture : la chronique avec Marc Cassivi, l’écriture poétique avec Camille Paré-Poirier, le portrait avec Valérie Chevalier, l’écriture humoristique avec Léa Stréliski et la rédaction de chanson avec Jay Scott. Claude Meunier a également offert une classe de maître sur la création de personnages.

Entre chaque atelier, des pauses et des activités étaient prévues afin de permettre aux marathoniennes et marathoniens de reprendre des forces.   

Après les humains : le thème choisi par Claude Meunier pour le concours littéraire

Un autre aspect important du Marathon d’écriture intercollégial, c’est le concours littéraire : deux heures top chrono pour rédiger un texte de 250 mots sur un thème précis choisi par le président d’honneur. Cette année, Claude Meunier a choisi Après les humains : « J’ai mijoté pour ainsi dire plusieurs thèmes pour le concours d’écriture. J’ai pensé évidemment à des choses drôles ou absurdes, mais je me suis dit qu’au final, ce n’est pas moi qui participe au concours. J’ai donc tenté de trouver un thème « évocateur » avec, si possible, une résonance contemporaine. La guerre en Ukraine, la menace climatique, les pandémies, etc. ».  

Flavie Roy-Lévesque du Cégep de Rimouski a remporté la 32e édition du Marathon d’écriture intercollégial. Intitulé Il ne reste que les os, son texte a placé la barre très haute et a su charmer les membres du jury par sa rythmique poétique, sa fluidité et sa maîtrise. Grâce à ses images fortes et quelquefois surprenantes, elle a donné une forme nouvelle à des représentations familières, faisant de l’horrible avec du banal et du beau à partir des ruines anticipées.     

La deuxième place est allée à Marianne Goulet du Cégep Garneau pour son texte intitulé Il faut tout un mirage pour élever un enfant.  Dans une économie de mots ne faisant aucune place au superflu, ce texte a percuté les membres du jury par sa charge émotive, le vernaculaire servant la transmission de l’intime.   

Les textes des récipiendaires seront publiés sur Urbania ainsi que sur le site du Marathon.  En collaboration avec les éditions Connolly, un recueil de tous les textes du Marathon sera publié au printemps 2023.  

Une dernière édition pour son animateur : Gilbert Forest

Gilbert Forest
Gilbert Forest – Crédit photo : Cégep AL

Après 35 ans de carrière comme animateur socioculturel pour le Cégep André-Laurendeau, dont 32 ans à la tête du Marathon d’écriture intercollégial, monsieur Gilbert Forest a vécu son dernier Marathon. 

« Un dernier 24 heures rempli de fébrilité et de souvenirs qui ont défilé à toute vitesse. C’est juste quand tu es au fil d’arrivée que tu réalises tout ce que tu as accompli. Le temps passe si vite, c’est incroyable! En même temps, j’ai profité de chaque seconde et j’espère que c’est la même chose pour les participantes et participants des 32 dernières années. Je pars en toute sérénité avec le sentiment du devoir accompli. Je souhaite longue vie au Marathon d’écriture », témoigne M. Forest. 

Encore une fois, merci, Gilbert, pour ta passion et ton dévouement à la création d’événements, mais également pour ta contribution à l’épanouissement des étudiantes et étudiants du Cégep André-Laurendeau pendant trois décennies !

Pour feuilleter l’album-photo de la 32e édition du Marathon de l’écriture intercollégial, c’est par ici !

Cette publication “Partenaires d’Ici” a été écrite par le Service des communications du Cégep André-Laurendeau et fait partie d’une série de témoignages d’étudiants et étudiantes du Cégep André-Laurendeau.

La photo en haut de cet article est une photo du 32e Marathon d’écriture au Cégep André-Laurendeau présidée par Claude Meunier (en caméo) fournie par le Cégep André-Laurendeau.

Partenaire d'Ici: Cégep André-Laurendeau
Réputé pour sa qualité de vie et d’enseignement, le Cégep André-Laurendeau offre 26 programmes d’études dans divers pôles d’excellence, dont la gestion, les sciences et la technologie, les sciences humaines, les arts, les lettres et les communications. À cette offre s'ajoutent les nombreux programmes crédités et les cours de perfectionnement de la Formation continue. Le Cégep André-Laurendeau, c’est aussi une expérience unique pour sa vie sur le campus avec son centre sportif, sa salle de spectacle et ses activités socioculturelles.  Créé en 1968, le Cégep André-Laurendeau est un établissement d’enseignement supérieur public et francophone qui accueille près de 4000 étudiants. Il comporte deux centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT): InnovLOG, spécialisé en logistique et Optech, un centre spécialisé en optique et en photonique. Depuis 1991, le Cégep fait partie du réseau du Baccalauréat international (IB). 
https://www.claurendeau.qc.ca/