Le fleuve et ses rapides à LaSalle
Actualités Affaires d'ici Environnement Île-des-Soeurs Lachine LaSalle Le Bronx Verdun

Apprendre avec le Saint-Laurent: un projet pour découvrir le fleuve

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !

Le projet Apprendre avec le Saint-Laurent va faire escale à la Maison Nivard de Saint-Dizier à Verdun du 15 au 18 juin avec un atelier de broderie collective. Démarrée en 2018, cette initiative de recherche qui allie arts et sciences veut faire comprendre les réalités complexes du Saint-Laurent.

« C’est un projet qui essaie de réunir le public, les artistes et les chercheurs en science pour permettre d’en apprendre plus sur le fleuve, considérant l’état environnemental, mais aussi l’imaginaire de l’eau, ce qu’on pense du fleuve et ce qu’on veut qu’il soit dans le futur », explique Kathleen Vaughan, artiste et professeure au département d’études artistiques de l’Université Concordia et chercheuse pour le projet Apprendre avec le Saint-Laurent.

Un des éléments fondamentaux de cette initiative est de rencontrer le public et de relier l’art et la science.

« Comme artiste, je voulais faire une différence. Je suis montréalaise et je regardais le fleuve, mais je ne connaissais pas ses spécificités. J’avais besoin d’un autre mode de connaissances. J’ai eu l’occasion de rencontrer des scientifiques de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQAC) qui m’ont acceptée comme artiste en résidence », relate Mme Vaughan pour expliquer comment le projet est né.

Durant l’été 2018, elle a pu monter sur leur catamaran et ainsi mieux comprendre comment les données sont récoltées et savoir ce qu’elle peut faire comme citoyenne pour s’assurer que le fleuve soit en bonne santé.

Quand tout sera terminé, vers la fin 2024, les différents projets artistiques seront exposés dans une galerie d’art « afin de dresser un portrait de la relation entre les gens et le fleuve ». Ensuite, les données seront rassemblées, un rapport et un document audio seront produits.

Un fleuve en santé?

« La situation n’est pas terrible. C’est un fleuve de 1200 kilomètres, alors ça change d’une place à une autre. À Verdun, c’est plus sain. On peut nager, on peut faire de la voile, mais dans l’Est, près de l’usine d’épuration des eaux usées de Montréal, ce n’est pas beau. Il y a beaucoup de bactéries », constate-elle en précisant qu’il ne faut pas entrer en contact avec l’eau à cet endroit.

Son projet veut aussi sensibiliser les gens aux actions individuelles possibles pour aider à protéger le Saint-Laurent : éviter d’utiliser trop de plastique ou acheter des vêtements faits en polyester, par exemple.

Au fil du Saint-Laurent : un atelier de broderie collective à la Maison Nivard-de Saint-Dizier

Comme son nom l’indique, l’atelier proposé du 15 au 18 juin permettra de faire de la broderie en utilisant des teintures naturelles, de l’impression biologique et la cyanotypie, un procédé photographique. Le tout est produit, grâce à des plantes récoltées « durablement » au bord du fleuve. Les gens de tous âges sont invités, mais les enfants doivent être accompagnés d’un adulte.

« Nous invitons les gens à venir s’asseoir quelques minutes ou quelques heures pour broder et parler du fleuve avec nous et des scientifiques de l’UQAC qui poursuivent des recherches sur l’état de l’eau. Il y aura des démonstrations très simples », indique Mme Vaughan.

Maison Nivard-de-Saint-Dizier à Verdun
Maison Nivard-de-Saint-Dizier à Verdun – Crédit photo : Karine Joly

Cette dernière explique que la couleur de l’eau du Saint-Laurent change selon la position géographique. En Outaouais, elle est plutôt brunâtre, tandis que l’eau du lac Ontario est grisâtre.

La photo en haut de cet article des rapides de Lachine sur le Saint-Laurent a été prise par Karine Joly.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 153 893 lectrices et lecteurs en 2022 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.