L’ex-école Allion dans le Bronx, LaSalle
Actualités Affaires d'ici Histoire Le Bronx

L’ex-École Allion : presque cent ans d’histoire à LaSalle

Saviez-vous que les bâtiments de l’ex-École Allion entre la 4e et la 5e sur Édouard dans le Bronx ont près de 80 ans ? Ce quadrilatère fut au coeur du développement du Bronx dès les années 1930. Néanmoins, les classes d’Allion sont silencieuses depuis 2007, date du transfert d’Allion Elementary School dans ses locaux actuels de la 9e.

Triste appel du vide

Aujourd’hui, l’appel du vide laissé dans la bâtisse et la cour désaffectées n’est pas ignoré de tous. Ne vibrant plus au rythme des cris et des rires d’enfants, les murs de l’ancienne École Allion sont désormais le caneva bien involontaire des taggeurs, graffitistes et autres muralistes hors-la-loi.

Vue de la cour de l’ex-École Allion avec l'immeuble dans le fond en partie recouvert de graffitis.
La cour de l’ex-École Allion à l’abandon – Crédit photo : Karine Joly

“C’est triste de voir mon ancienne école laissé ainsi à l’abandon et à la merci du temps,” se désole Denise Brault. Cette résidente de la 3e fréquentait Allion dans les années 1950. L’école était alors ouverte depuis une vingtaine d’années. Elle avait connu une rapide expansion avec un agrandissement. Dans les années 1930 et 1940, le quartier du Bronx, renommé Village des Rapides en 1984, a connu un véritable boom démographique.

L’oeuvre d’un architecte montréalais des années 1930

“En fait, l’École Allion possède trois composantes l’une sise sur la 5e Avenue construite en 1932, l’autre à l’angle de la 5e Avenue et de la rue Édouard en 1939 et enfin celle du côté de la 4e Avenue ajoutée en 1946, » explique Denis Gravel, directeur de projets à la Société Historique Cavelier LaSalle et auteur de plusieurs ouvrages historiques de référence sur le Village des Rapides et l’arrondissement  de LaSalle.

C’est l’architecte montréalais, Napoléon Beauchamp, qui a signé les plans de l’École Allion, tout comme trois autres constructions voisines: l’Église de Notre-Dame-du-Sacré-Coeur, l’actuel Centre Culturel et Communautaire Henri Lemieux (anciennement école Notre-Dame-du-Sacré-Cœur) et la résidence des Frères du Sacré-Cœur. Selon une évaluation du patrimoine urbain de l’arrondissement de LaSalle réalisée en 2005 par les services de la Ville de Montréal, ce secteur du quartier est “exceptionnel pour LaSalle parce qu’il regroupe cinq édifices institutionnels construites par le même architecte. Le rapport ajoute que c’est d’autant plus exceptionnel que cela “offre une éloquente illustration de la pratique d’un architecte étalée sur quinze ans pour un même site.”

Allion au fil du développement du Bronx

Baptisée en hommage au Père Joseph Allion, le fondateur de la paroisse Notre-Dame-du-Sacré-Cœur en 1927, l’École Allion a accueilli des classes de jeunes filles francophones pendant de nombreuses années. L’enseignement y fut assuré par les Soeurs de la Présentation de Marie aidées de plusieurs enseignantes laïques jusqu’en 1963. Cette année-là, les Soeurs du Saint Nom de Jésus et de Marie prennent le relais. Pendant ce temps, les garçons suivaient eux leur études de l’autre côté de la rue, dans la toute première école construite dans le quartier du Bronx en novembre 1924. Ce sont les Frères du Sacré-Cœur, dont la résidence est érigée en 1939 au coin de la 4e et d’Edouard, qui faisaient la classe aux garçons.

Le développement démographique rapide du Bronx et la nécessité d’y adapter les structures de gouvernance scolaire donnent lieu à plusieurs changements de commissions scolaires pour Allion.  Elle finit par passer sous la responsabilité de la Commission Lester B Pearson qui en est encore le propriétaire aujourd’hui. Les élèves anglophones du Bronx et des quartiers voisins de LaSalle la fréquentent jusqu’en 2007, année ou Allion Elementary School est transférée à côté de la seule école secondaire anglophone de l’arrondissement, LaSalle Community Comprehensive High School.

Un premier projet en 2011

Un projet d’envergure de résidences pour personnes âgées voit le jour en 2008 porté par Les Habitations du Vieux Moulin, un organisme sans but lucratif.  Présenté à la population du secteur en 2011, ce projet planifie de rénover les bâtiments actuels et d’en ajouter deux autres sur le terrain de la cour pour créer une centaine de logements pour les personnes âgées autonomes ou en légère perte d’autonomie ainsi que 24 places de stationnement souterrain.

Dès l’annonce aux résidents du secteur de la séance d’information à la mairie d’arrondissement, un groupe de citoyens se mobilise. Ils veulent s’assurer que ce projet de résidences s’intégrera dans le patrimoine bâti à faible densité du secteur peut-on comprendre en lisant leur blogue créée en 2011 et toujours accessible sur le Web aujourd’hui. En obtenant l’ouverture d’un registre en septembre 2011 avec 202 signatures, cette mobilisation de citoyens conduit le projet dans une impasse.

S’il est abandonné, d’autres projets sont discutés par la suite, comme l’atteste les archives de la Commission scolaire Marguerite Bourgeoys (CSMB), l’actuel Centre de services scolaire Marguerite Bourgeoys.

2013-2018: autres projets de la CSMB

Le procès verbal de la séance ordinaire du 5 novembre 2013 de la CSMB indique que la décision est prise de soumettre au Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports (MELS) “une demande urgente de financement (…) pour l’acquisition de l’École Allion située au 55 5e Avenue à LaSalle, conditionnel au financement de la démolition, de la reconstruction” de 15 classes et d’un gymnase. Cette demande doit permettre de faire face à un nouveau boom démographique dans l’arrondissement de LaSalle. Ce projet doit permettre de fournir sur le site de l’ancienne École Allion des services éducatifs spécialisés pour la clientèle EHDAA.

La CSMB réitère sa démarche cinq années plus tard. Le procès verbal du 19 octobre 2018 fait état d’une seconde demande de financement au MELS dans le cadre du plan québécois des infrastructures 2019-2029 pour le transfert de propriété de l’École Allion, la démolition du bâtiment et la construction d’une nouvelle école spéciale de 30 classes. Il s’agit toujours d’accueillir les élèves EHDAA, pris en charge alors à l’École John-F Kennedy. Cette autre école de LaSalle, située au 51 Avenue Bélanger, aurait aussi été conçue par Napoléon Beauchamps la même année qu’Allion d’après le dictionnaire biographique des architectes au Canada 1800- 1950 (en anglais seulement). Le projet du CSSMB ne figure cependant pas dans la liste d’agrandissements et de constructions d’écoles sur le territoire de la CSMB annoncés le 17 septembre 2020 par le MELS dans le cadre du plan québécois des infrastructures 2020-2030.

Un souhait à la Grande Rencontre Citoyenne du Bronx

Le 1er février 2020, lors de la Grande Rencontre Citoyenne organisée par le Comité Catalyseur du Bronx (que j’ai rejoint en mars 2020 en tant que citoyenne bénévole), la question de l’avenir de l’École Allion est à nouveau posée par certains résidents du Village-des-Rapides.

Quelques uns des 80 citoyens présents ce jour-là au Centre Culturel et Communautaire Henri Lemieux expriment le souhait d’y voir naître un projet à vocation communautaire. Ce cri du coeur de voir honorée la mémoire des lieux tout en inscrivant l’ex-École Allion dans le futur du quartier interpelle les membres du Comité Catalyseur du Bronx.

Quel avenir pour l’ex-École Allion ?

Le 6 octobre 2020, le Comité Catalyseur du Bronx organise un 6 @ 8 virtuel pour recueillir des idées sur l’avenir de ce patrimoine bâti du Bronx.  

Le 6 @ 8 pour discuter de l’avenir de l’ex-École Allion
Crédit photo : Benoit Aubert et Karine Joly

Prés d’une trentaine de résidentes et résidents répondent à l’appel. Cette rencontre virtuelle sur l’avenir d’Allion est un succès en dépit des restrictions sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19.

De nombreuses idées sont échangées comme le montre bien cette vidéo de 8 minutes réalisée par Mariève Deschamps pour Nouvelles d’Ici.

Pour passer du rêve à la réalité, les citoyens et citoyennes décident de créer le Comité Allion. Ce comité de travail doit permettre de mobiliser les personnes souhaitant s’investir dans l’étude de ce projet communautaire. Il est animé par Johanne Richards du Comité Catalyseur du Bronx. 

Depuis la rencontre du 3 novembre, le comité communautaire « Allions-Nous » travaille à faire avancer ces dossiers.

Rien n’est encore joué pour l’avenir de l’ex-école Allion alors que le CSSMB a confirmé que son sort n’est pas entre ses mains.

Le 14 février 2021, le comité Allions-Nous a organisé une action de mobilisation citoyenne invitant les résidents et résidentes à venir accrocher des coeurs sur la clôture de la cour bordant la 4e Avenue.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 55 764 lecteurs en 9 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. Juste avant la pandémie, elle a proposé au comité Catalyseur du Bronx de créer le Bulletin du Bronx -- ce qui lui a donné l'envie de lancer Nouvelles d'Ici.