Site de la Vague à Guy
Actualités Environnement LaSalle Le Bronx Loisirs Municipal

Vague à Guy : fermée pour travaux à LaSalle jusqu’en juillet 2021

Article mis à jour le 24 juillet 2021 pour ajouter le lien vers l’article annonçant la réouverture du site de la Vague à Guy en bas de cette page.

Sous un soleil radieux et à la faveur d’agréables températures automnales, ils étaient encore nombreux à surfer la Vague à Guy en ce samedi de la mi-octobre. Si certains savaient qu’il s’agissait de leur dernière chance de surfer la vague avant longtemps, d’autres n’avaient aucune idée que l’accès au site serait interdit dès le 19 octobre. Des travaux majeurs de consolidation des berges et d’aménagement du site planifiés par la Ville de Montréal vont en effet entraîner la fermeture du site aux surfeurs jusqu’au début du mois de juillet 2021. 

Pas de surf sur la Vague à Guy avant l’été prochain

“Les derniers aménagements sont prévus début juillet, ce que je vais suivre de près car nous reprenons habituellement les cours de surf sur le site au début du mois de mai,” explique Hugo Lavictoire. Le directeur de KSF, l’entreprise du Bronx qui offre des cours de surf, kayak et SUP depuis 1999 sur le Saint-Laurent à LaSalle, a participé à la table de concertation autour de ce projet majeur d’aménagement de la Vague à Guy.

Depuis plusieurs années les amateurs de surf de Montréal s’adonnent à leur pratique sur cette vague perpétuelle que les rapides du fleuve ont dessiné ici pour le plus grand plaisir des amoureux de la glisse.

Protéger les surfeurs, les surfeuses et… les berges de LaSalle

Victime de son succès populaire, ce spot naturel – et totalement gratuit – dans le parc des Rapides, à quelques mètres de la rive entre Gagné et Raymond, a vu son achalandage exploser récemment. Pendant les belles journées d’été, l’endroit a même des airs de plage californienne sous les boisés aux alentours de la place René-Lévesque. La Ville a d’ailleurs installé des toilettes sèches et des vestiaires extérieurs cet été  en face de la Vague à Guy. 

Il s’agissait de fournir aux surfeurs et surfeuses un minimum de confort tout en évitant qu’ils ne se retrouvent dans leur habit de naissance à la vue des promeneurs, cyclistes et riverains. “Avant l’installation de ces vestiaires de bois, certains se changeaient parfois dans leur voitures à proximité des maisons du boulevard LaSalle,” raconte M. Lavictoire.

Vestiaires de la Vague à Guy
La Ville a installé des vestiaires pour permettre aux surfeurs et surfeuses de se changer à la Vague à Guy
Crédit photo : Karine Joly

Reconnaissant l’importance de ce site pour les adeptes des sports de glisse sur l’eau, la Ville a annoncé en juin dernier un investissement de plus de 2,4 millions $ à la Vague à Guy. Objectif de ce projet ? La pratique sécuritaire et respectueuse de l’environnement, des riverains mais aussi des autres utilisateurs du secteur. 

Des travaux s’étalant sur 3 saisons pour un site fréquenté pendant 4 à Montréal

Deux mises à l’eau et deux sorties sécuritaires seront créées à l’aide de quais et d’escaliers en béton préfabriqués. Le béton offrira durabilité et facilité d’entretien pour ces structures destinées à être utilisées à l’année longue.

Il n’est effet pas rare de croiser au beau milieu de l’hiver un pur de dur en combinaison, chaussons et tuque en train de surfer la Vague à Guy à l’heure du dîner. Lorsqu’elle est bien équipée, la passion du surf se moque bien de la neige sur le sol et du mercure bien en dessous de zéro.

C’est d’ailleurs cette passion qui risque d’être mise à rude épreuve avec un calendrier de construction qui s’étend aujourd’hui jusqu’au début juillet 2021. 

Après plusieurs années de concertation, les travaux commencent le 19 octobre sur le site. D’ici décembre, démolition, abattage, débroussaillage, enrochement et reprofilage du talus sont au programme. Des mesures de protection environnementales ainsi que que les zones d’accès seront aussi mises en place.

Les travaux devraient ensuite reprendre en mars 2021 avec l’installation des structures de béton et de la protection contre l’érosion du talus.  Enfin, après le dégel, sentiers, mobilier urbain et plantations suivront de mai à juillet 2021, tout comme le pavage de la piste cyclable à côté du site.

Surfeurs sur la Vague à Guy
Surfeurs sur la Vague à Guy – Crédit photo : Karine Joly

Surfer sur la vague de la patience

Avec une fermeture des accès à la Vague à Guy de plus de huit mois, l’attente risque de paraître bien longue pour les surfeurs du quartier, de l’arrondissement mais aussi de toute la ville. 

S’ils n’ont pas accès à leur terrain de jeu préféré, certains pourraient être tentés de mettre à l’eau plus haut sur les berges, surfer la vague puis sortir plus bas que le chantier. Après tout, le coeur n’a-t-il pas des raisons que la raison ne connaît pas ? 

Interrogé sur cette possibilité, Hugo Lavictoire, l’un des pionniers des sports de glisse du Saint Laurent résidant depuis 2005 dans le Bronx, ne minimise pas ce risque, mais déconseille fortement cette approche « créative ». “Ce n’est pas une bonne idée, car cela risque de déplacer les problèmes d’érosion et de sécurité plus haut et plus bas sur les berges”.

En aménageant le site naturel de la Vague à Guy, la Ville de Montréal souligne dans le document présentant le projet qu’elle devient de facto responsable. Il n’est donc pas impensable qu’elle puisse aussi veiller au respect de l’interdiction d’accès au site si cela devenait nécessaire.

Les amateurs et inconditionnels du surf à la Vague à Guy devront donc prendre leur mal en patience, en attendant de pouvoir profiter pleinement du site à l’été 2021.

Le chantier a connu des retards mais la réouverture du site de la Vague à Guy s’est finalement faite fin juillet comme le montre en images notre article en date du 24 juillet.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. C'est la pandémie qui l'a amenée à lancer Nouvelles d'Ici avec une autre citoyenne de son quartier en octobre 2020.