36e législature du Parlement étudiant du Québec (janvier 2023)
Actualités Affaires civiques Affaires d'ici Lachine Politique

Un trio de Lachine et une première ministre de Marquette au 36e Parlement étudiant du Québec

Du 2 au 6 janvier 2023, près de 140 jeunes participent au Parlement étudiant du Québec (PEQ), l’un des programmes éducatifs de l’Assemblée nationale. Si un seul député, Enrico Ciccone, représente habituellement la circonscription de Marquette dans le salon Bleu, pas moins de trois jeunes lachinois y siègent cette semaine: Geneviève Bergeron, Maxime Bergeron et Julian Menga.

Le Parlement étudiant est un exercice annuel de simulation des travaux de l’Assemblée nationale du Québec. On y retrouve deux caucus parlementaires (les Bleus et les Rouges). Les sièges sont attribués sans tenir compte de la provenance géographique des participants et participantes. Première ministre et représentante de Marquette dans le caucus des Bleus, Isadora Gaudette, qui a prononcé le premier discours d’ouverture le 3 janvier, vient ainsi de Laval.

À l’ordre du jour de cette session : six projets de loi, deux budgets et deux projets de livre portant notamment sur la sécurité publique, les droits individuels, l’autosuffisance alimentaire et la démocratisation de la culture.

En plus de prononcer des discours au salon Bleu et de défendre leurs projets de loi en commission parlementaire, les jeunes parlementaires doivent rendre des comptes à un corps de journalistes parlementaires, spécialement constitué pour l’occasion de leurs pairs étudiants. 

Siéger au Parlement étudiant du Québec 

Maxime Bergeron, étudiant en science politique à l’Université de Montréal, a dû demander une dérogation pour participer au PEQ puisqu’il a 26 ans et que le programme est destiné aux 18-25 ans. Il voulait y participer depuis deux ans, mais la pandémie en a décidé autrement.

C’est sa participation qui a motivé sa sœur Geneviève Bergeron, étudiante en administration des affaires à HEC Montréal, à tenter l’expérience du Parlement étudiant.

Maxime et Geneviève Bergeron
Maxime et Geneviève Bergeron – Crédit photo : PEQ 2023

Pour Julian Menga, militaire et étudiant à la majeure en science politique à l’Université Concordia, la passion de la politique, transmise par son père, l’a déjà poussé à participer à plusieurs activités de la sorte, dont le Parlement des jeunes pour les élèves du secondaire.

Une expérience unique

Julian Megan (PEQ 2023)
Julian Menga – Crédit photo : PEQ 2023

Geneviève, Julian et Maxime sont unanimes : le Parlement étudiant est une simulation parlementaire unique.

« C’est la meilleure simulation », selon Julian. Même opinion du côté de Maxime qui ajoute que « ça se rapproche beaucoup de la réalité ». De son côté, Geneviève apprécie « travailler sur des sujets actuels. On fait des recherches et on prend conscience des enjeux. »

Le frère et la soeur font partie du caucus des Bleus tandis que Julian appartient à celui des Rouges. Ce dernier confirme qu’il y a « une certaine compétition entre les deux partis », ce qui ajoute une touche de réalisme à la simulation.

L’un des grands avantages est de rencontrer des personnes qui partagent leur intérêt pour la politique. Selon Maxime, la participation des jeunes est « pertinente, quel que soit leur domaine d’étude », car l’expérience fait appel à un beau mélange de différentes habiletés. 

Premières impressions des jeunes parlementaires de Lachine

En tant que membre de l’équipe du budget, Geneviève trouve le travail très intéressant, car elle peut mettre à profit ses connaissances en économie, mathématiques et finances. Lors de la préparation du budget et des amendements, elle a pu mettre en pratique ce qu’elle a appris, mais aussi intégré des mesures féministes au budget. Une réalisation dont elle est particulièrement fière.

« C’est dynamique et enrichissant », souligne son frère. Maxime considère que c’est une occasion à saisir pour « proposer des solutions pour le Québec d’aujourd’hui ». Pouvoir partager et échanger avec d’autres jeunes férus de politique est inespéré.

De son côté, Julian adore l’expérience dans le salon Bleu. « Ça va vite. Chaque minute, chaque seconde compte. » D’ici la fin de la simulation, il pense en apprendre beaucoup sur le plan législatif et sur le travail d’équipe. « Ça vaut la peine d’essayer au moins une fois. », conclut celui qui a été président du Conseil jeunesse de Lachine et de  l’Alliance des Jeunes de Lachine.

Séance du Parlement étudiant du Québec (3 janvier 2023)

Voici la présentation des travaux du Parlement étudiant du Québec du 3 janvier 2023.

La photo de la 36e législature du Parlement étudiant du Québec en haut de cet article a été prise par l’un des participants du corps médiatique, Étienne Ravary et est utilisée avec la permission du PEQ.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Sylvie Cajelait, Initiative de journalisme local
Sylvie Cajelait couvre les affaires civiques et municipales dans le cadre de l’Initiative de journalisme local depuis novembre 2022. Résidente de Lachine, Sylvie écrit depuis plus de 25 ans. Son expérience auprès d’OBNL nationaux, régionaux et locaux lui a permis de développer une grande connaissance des communautés dont elle couvre l’actualité. Maman de 2 enfants, elle adore l’Agenda d’Ici qui lui permet de découvrir des activités pour toute la famille.