La classe 391-491 de Mme Josée - École Sainte-Geneviève
Actualités Communautaire Éducation Gens d'ici LaSalle Le Bronx Verdun

21 lutins de l’École Sainte-Geneviève en spectacle au CHSLD Champlain à Montréal

Après les mois que nous venons de vivre dans le tsunami de la COVID-19 et ses multiples vagues, le Père Noël n’aurait-il pas pris un congé illimité en 2020 ? Les jours plus courts, la grisaille devenue éternelle et la neige intimidée par la pluie pourraient réussir à nous transformer en Grinch.

Un spectacle de Noël pour mettre le Grinch en échec

Heureusement, des gens d’ici comme Josée Bernard et les élèves de sa classe de 3e et 4e années à l’École Sainte-Geneviève sont là pour remettre les pendules à l’heure. Histoire de nous rappeler que la pandémie ne nous a pas pris l’essentiel : la bonté et beauté de cœur des enfants.

Alors que le soleil faisait un retour remarqué dans le ciel le 15 décembre, les 21 élèves de la classe 391-491 de Mme Josée ont ainsi présenté, en direct, un spectacle de Noël à un groupe de résidents et de résidentes du CHSLD Champlain. Grâce à la magie de la technologie, ce spectacle composé de 3 pièces de musique au violon, 2 chansons et un conte original écrit par les enfants, Le Noël de Marc et Oxy, a confirmé que l’esprit des fêtes peut encore illuminer nos vies. 

Les résidents du CHSLD Champlain regardent le spectacle
Les résidents du CHSLD Champlain regardent le spectacle – Crédit photo : Isabelle Lambert

Face à la caméra de l’ordinateur portable que leur enseignante, Josée Bernard, avait placée sur son bureau dans leur classe, ces enfants âgés de 8 à 10 ans ont offert un beau moment à une douzaine de résidents du centre situé dans le quartier voisin de Crawford à Verdun. 

Du bonheur à travers les générations et les époques

Jean Deschamps
Jean Deschamps
Crédit photo : Isabelle Lambert

Les aînés, en compagnie de quelques membres du personnel ont pu entendre chanter et jouer des classiques de Noël, mais aussi se remémorer certains souvenirs d’enfance. “Ça m’a rappelé mon enfance, le temps où j’étais tannant…” a avoué le sourire aux lèvres et la larme à l’oeil, M. Jean Deschamps*, dans une entrevue sur Zoom. Né en 1930 et originaire de Saint-Henri, il n’a pas caché sa joie d’avoir pu revivre, à l’écoute de l’histoire de Marc et d’Oxy,  de beaux moments. “Je ne me rappelle pas avoir reçu d’orange dans mon bas de Noël, mais une pomme, une poire, un morceau de charbon (!) ou des Klondykes faits par ma grand-mère,” a-t-il confié.

Si ce spectacle diffusé en direct sur grand écran dans une salle du CHSLD a duré à peine 15 minutes, les écoliers de Sainte-Geneviève ont commencé à travailler sur ce projet au début du mois de novembre. Afin de préserver l’intégrité des bulles au CHSLD Champlain, les résidents des autres étages verront le spectacle en différé grâce à l’enregistrement réalisé par Mme Bernard. 

Un projet pour faire du bien à tous en zone rouge

“Ce n’est pas la première année que j’organise un spectacle de Noël avec mes élèves pour les résidents du CHSLD”, explique-t-elle. Arrivée à Sainte-Geneviève en 2012, l’enseignante du primaire, par ailleurs diplômée d’un doctorat en musique, a toujours choisi d’intégrer à sa classe des projets intergénérationnels. Ces projets musicaux et artistiques contribuent à développer d’autres compétences importantes chez ses élèves. Après une pause de deux ans (alors que Mme Bernard enseignait en 1ère année à des enfants un peu trop jeunes pour ce genre de projet), il a fallu réinventer le spectacle pour les aînés en raison des restrictions sanitaires en vigueur au CHSLD mais aussi à l’école. 

Nul doute que la pandémie a alourdi la tâche des enseignants, souvent au bord de l’épuisement professionnel. Et pourtant, Mme Bernard, soutenue par ses collègues et la direction de l’école, a choisi d’investir de son temps pour s’assurer que les enfants puissent vivre cette expérience enrichissante à plus d’un titre. “C’est du temps et de l’investissement supplémentaire, mais on a vraiment besoin de ce genre de projets pour oublier la COVID-19 et aider d’autres personnes” souligne Marc-André Bérubé Turgeon, le directeur de Sainte-Geneviève avant de rappeler que l’un des mandats de l’école est de socialiser les enfants.  

Une expérience riche de sens pour les enfants

Mission accomplie sur toute la ligne cette semaine !  Les élèves de Mme Bernard ont aussi pu participer à leur première conférence de presse sur Zoom lundi après leur répétition générale en virtuel devant la classe d’une autre enseignante, la récréologue du CHSLD Champlain, Isabelle Lambert et deux membres de la rédaction de Nouvelles d’Ici, Mariève Deschamps* et moi-même.

Répétition générale
Répétition générale et conférence de presse
Crédit photo : Linda Perrier

L’occasion pour les enfants de partager leurs réflexions sur la signification de leur implication dans ce projet. La jeune Yasmine a ainsi expliqué combien elle était contente de pouvoir aider les résidents du CHSLD. Alix, l’une des trois violonistes avec Yannick et Nicolas, s’est dit heureuse de pouvoir chanter et jouer de la musique pour aider les aînés à se sentir moins seuls. Mahée a ajouté que cela lui faisait plaisir de pouvoir faire quelque chose, car elle n’aimerait vraiment pas se retrouver toute seule pour les fêtes. Chloé, Édouard et Danika ont aussi exprimé la grande satisfaction des enfants de pouvoir réchauffer les cœurs avec ce spectacle. Clovis et Mïa-Fei, les auteurs du conte de Noël, ont aussi donné leur accord pour que nous puissions publier, dans l’encadré ci-dessous, l’histoire qu’ils ont écrite et lue lors du spectacle, Le Noël de Marc et Oxy

N’en déplaise au Grinch, il semble bien que le Père Noël loin de nous avoir oublié cette année est passé dix jours plus tôt à Sainte-Geneviève dans le Bronx à LaSalle et au CHSLD Champlain dans le quartier Crawford à Verdun… à moins que ce ne soit encore un coup des lutins 😉

Le Noël de Marc et Oxy

un conte original écrit par Mïa Fei et Clovis

C’était le soir de la veille de Noël. Marc et sa mère étaient en train de préparer des biscuits pour le lendemain. Après avoir terminé la confection des biscuits de Noël, Marc se précipita vers sa chambre pour jouer avec son téju (un grand lézard très gentil qui a un caractère semblable à celui d’un chien) nommé Oxy.  

Téju de Noël
Téju de Noël – Crédit photo : Canva

Oxy aimait beaucoup les biscuits de Noël, alors lorsqu’il vit que Marc lui avait apporté sa collation préférée, il sauta sur son compagnon et dévora le biscuit.  Les deux amis s’amusaient bien ensemble; ils inventaient toutes sortes de jeux. Ils eurent la meilleure idée au monde : à deux, ils seraient capables d’attraper le Père Noël!  N’avaient-ils pas déjà réussi à attraper des lutins qui leur jouaient d’ailleurs plein de tours ? 

Marc demanda à Oxy d’aller chercher des biscuits qu’ils pourraient déguster plus tard en attendant le Père Noël. Leur plan consistait à accrocher un fil transparent avec une clochette au bout du placard près du sapin. Bien cachés, ils pensaient que quand la cloche allait sonner, ils allaient enfin découvrir si le Père Noël et les rennes existaient vraiment.  Ils pourraient peut-être même faire un tour dans le traîneau et s’envoler dans le ciel.

Ils s’installèrent avec des coussins et des couvertures pour être plus confortables pour la longue attente, en mangeant leurs bons biscuits. Alors qu’ils n’en pouvaient plus, à minuit pile, ils entendirent la cloche tinter. Ils se précipitèrent hors du placard, mais bien cachés derrière le sofa, pour saisir le moment où ils allaient enfin découvrir le secret de la distribution des cadeaux du Père Noël. À leur grande surprise, ils virent un petit portail et des lutins qui en sortaient, des cadeaux en main.

Marc et Oxy n’en croyaient pas leurs yeux. C’était donc ça ! Les lutins n’étaient pas seulement bons pour jouer des tours aux autres, mais le soir de Noël ils aidaient le Père Noël à faire la distribution.  Le traîneau chargé de cadeaux volait de portails en portails pour aller dans chaque maison.  

Soudain, Marc et Oxy, toujours cachés derrière le sofa, virent le Père Noël venir prendre les bons biscuits et le verre de lait que les deux amis lui avaient laissés sur la table.  Le temps d’une seconde, Marc crut voir le Père Noël lui envoyer un clin d’œil, comme s’il savait qu’il était caché là.

Le lendemain matin, alors que la mère de Marc vint le réveiller pour déballer les cadeaux, toute la famille était réunie près du sapin : grand-papa, grand-maman, les cousins et évidemment Oxy, son fidèle ami.  Marc reçut une belle grosse orange juteuse, comme quand sa grand-mère, petite, en avait reçu une pareille. Oxy reçut plein de biscuits de Noël de toutes sortes. Tout le monde était content ! Oxy sur son épaule, collé sur ses grands-parents, Marc se dit que c’était un très Joyeux Noël !

Le Noël de Marc et Oxy en version balado…

Musique proposée par La Musique Libre Myuu – Underneath the Christmas Tree
https://youtu.be/1tr_WwwSaC8 Myuu : https://soundcloud.com/myuu

Mariève Deschamps a collaboré à la recherche pour cet article et réalisé le montage sonore de la version balado du conte, Le Noël de Marc et Oxy
* Il n’y a pas de lien de parenté entre Mariève et M. Jean Deschamps, même si ce dernier porte aussi le même prénom que son grand-père. Encore un tour des lutins, sans doute 😉

Les “nouvelles d’ici” vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce projet de journal numérique 100% local, indépendant et développé par un organisme à but non lucratif né dans le Bronx à LaSalle. Rejoignez notre équipe de bénévoles pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest !

Avatar
Karine Joly
Résidente dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. Juste avant la pandémie, elle a proposé au comité Catalyseur du Bronx de créer le Bulletin du Bronx -- ce qui lui a donné l'envie de lancer Nouvelles d'Ici.