Atelier de travail du bois à L'Ancre des Jeunes
Actualités Communautaire Éducation Social Verdun

Sociofinancement et partenariats pour la rentrée de L’Ancre des Jeunes à Verdun

C’est pour financer le matériel nécessaire à ses ateliers pour les jeunes de 9 à 20 ans que L’Ancre des Jeunes a décidé de faire appel à la générosité des gens de Verdun.

Alors qu’il acceptait un don de la part de Benelux X Bière Pop lors d’un 4 à 7 le 25 août, l’organisme jeunesse à but non lucratif (OBNL) a officiellement lancé la première de 4 campagnes de sociofinancement à venir dans les prochains mois. Le but de cette campagne est de recueillir 5000 $ de dons d’ici le 1er octobre.

Diversifier les sources de financement

“L’idée, c’est de diversifier nos sources de financement” explique Arthur D’Heilly, le directeur de L’Ancre des Jeunes, en entrevue avant de confirmer que le don de 2725 $ ne s’accompagne d’aucune entente de visibilité pour la microbrasserie dans les ateliers d’art, de travail du bois ou d’agriculture urbaine. “Il ne s’agit pas du tout de valoriser l’alcool auprès des jeunes, mais pour notre OBNL de bâtir des liens avec les acteurs locaux”.

Aussi connu pour ses camps de jour à Verdun, L’Ancre des Jeunes accueille de 80 à 100 jeunes en situation vulnérable chaque année dans le cadre de programmes de prévention pour des élèves du primaire et de raccrochage pour les jeunes du secondaire. 

Grâce à une approche alternative et personnalisée, l’organisme oeuvre à rebâtir les liens des jeunes qui lui sont référés avec l’école et la communauté. Aide aux devoirs, programme de transition et divers ateliers font partie de la trousse à outils pour aider cette population plus à risque. Un investissement important pour tous afin d’éviter les problèmes plus tard.

Besoins en augmentation, mais aide financière inchangée

“Les besoins sont grands au niveau du décrochage scolaire, surtout avec la pandémie, mais l’aide financière du Ministère de l’Éducation est restée inchangée” indique M. D’Heilly. Sur un budget annuel d’un peu moins d’un million de dollars, l’aide ministérielle totalise moins de 160 000 $ selon l’organisme. 

Dans ce contexte, l’offre de Benelux X Bière Pop de faire un don a été reçue comme un cadeau tombé du ciel pour L’Ancre des Jeunes.

Au-delà de l’aspect financier, l’organisme croit aussi fermement à l’importance de tisser des liens à travers des partenariats avec les commerces et les entreprises de Verdun.

“Le partenariat avec Semis-Urbains a permis à nos jeunes de vendre les plants de l’atelier agriculture urbaine” indique Marie-Pier Hamon, la coordonnatrice aux communications. L’objectif est clair pour L’Ancre des Jeunes : multiplier ce genre de partenariats à Verdun.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 65 896 lecteurs en 10 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. Juste avant la pandémie, elle a proposé au comité Catalyseur du Bronx de créer le Bulletin du Bronx -- ce qui lui a donné l'envie de lancer Nouvelles d'Ici.