153 893 lectrices et lecteurs en 2022 pour Nouvelles d'Ici
Actualités Affaires civiques Affaires d'ici Arrondissements Consommation D'ici Entreprises Île-des-Soeurs Lachine LaSalle Le Bronx Le Sud-Ouest Municipal Verdun

Quel avenir pour la presse locale à Montréal, Lachine, LaSalle et Verdun ?

À quelques jours de l’entrée en vigueur du réglement interdisant la distribution à grande échelle du Publisac à Montréal, le 17 mai prochain, l’avenir de l’information locale montréalaise et son financement en questionnent plus d’un en cette semaine où l’on souligne la liberté de la presse.

Depuis l’arrivée en force des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft — les cinq grandes firmes américaines qui dominent le marché international du numérique), les revenus publicitaires des journaux imprimés locaux comme le Messager, le journal Métro et tous les autres ont fondu comme neige au soleil. Cette baisse de revenus pour la presse locale s’est accentuée avec la fin de la publication obligatoire des avis publics en 2017, en raison du changement de la règlementation provinciale permettant aux municipalités de les publier sur leur site web.

Après un processus de consultation débuté en 2019, la Ville de Montréal a décidé en 2022 de mettre en place l’option d’adhésion volontaire pour encadrer la distribution de publicités sur son territoire et réduire à la source les quantités importantes de papier à recycler dans les centres de traitement de la métropole. À compter du 17 mai, les publicités seront uniquement distribuées aux personnes qui le demandent par le biais d’un autocollant prévu à cet effet. Cette mesure va mener à la fin de la distribution des journaux locaux imprimés dans le Publisac, puisque l’emballage des articles publicitaires en plastique sera banni. 

En parallèle, plusieurs annonces ont été faites par les trois paliers de gouvernement pour subventionner la transition numérique des journaux imprimés. Avec le programme de « Soutien aux journaux locaux imprimés », la Ville de Montréal subventionne chacune des éditions locales du journal Métro à hauteur de 85 000$ ainsi que d’autres titres locaux à Montréal, distribués dans les boîtes aux lettres à au moins 3000 exemplaires, au moins 6 fois par an. Au total en 2023, ce sont 2 millions de dollars qui sont consacrés à cette mesure. Il s’agit de l’une des solutions proposées par le Comité aviseur sur les journaux locaux de la Ville de Montréal.

Les publications 100% numériques comme Nouvelles d’Ici et Est Média Montréal, sans version imprimée, n’ont pas pu bénéficier de cette subvention de la Ville. Dans Ahuntsic-Cartierville, le Journal des voisins l’a obtenue, car son magazine imprimé est distribué dans les boîtes aux lettres de l’arrondissement par des distributeurs indépendants, comme l’a expliqué Simon Van Liet dans L’information locale est morte? Vive l’information locale!

Présidé par Andrew Mulé, président et directeur-général de Métro Média, et composé de plusieurs autres personnes provenant du milieu des relations publiques, communautaire et des arts, le Comité aviseur sur les journaux locaux de la Ville de Montréal avait pour but de trouver des pistes de solution pour financer la presse locale.

Parmi ces dernières figuraient le financement par les différents paliers de gouvernement de la distribution par Postes Canada afin qu’elle soit à coût nul pour les journaux, mais aussi la publication de cahiers d’information ou d’avis publics par les arrondissements et la Ville.

Interpellé lors de la période de questions à l’Assemblée nationale du Québec, alors que Métro Média lançait un appel à l’aide la semaine dernière, le ministre de la Culture et des Communications, Mathieu Lacombe, a rappelé dans sa réponse que l’entreprise de presse avait déjà obtenu 1,14M$ pour l’aider à gérer sa transition numérique et poursuivre ses activités ainsi que 842 000$ pour la compensation de la cueillette sélective au cours des dernières années.

Comme l’a récemment souligné André Bérubé dans un éditorial sur la presse locale à Montréal, Québec accorde aussi 35 % en crédits d’impôt aux entreprises de presse à but lucratif jusqu’à concurrence d’un salaire annuel de 70 000 $, alors qu’Ottawa offre 25 % jusqu’à concurrence d’un salaire de 55 000 $.

Presse locale numérique à but non lucratif à Montréal : 100% oubliée ?

Pendant ce temps, depuis sa création en 2020, Nouvelles d’Ici a reçu 4000 $ en provenance du programme d’aide aux médias communautaires du gouvernement du Québec et 7500 $ dans le cadre du programme de soutien à l’action bénévole des députés de Marguerite-Bourgeoys, Mme Hélène David et M. Frédéric Beauchemin.

Journal local à but non lucratif qui a couvert l’actualité du sud-ouest de Montréal pour plus de 153 000 lecteurs et lectrices en 2022, Nouvelles d’Ici n’a jamais reçu de subvention de la Ville de Montréal ou de ses arrondissements. En ce qui concerne l’achat publicitaire, uniquement deux contrats, via le programme Partenaires d’Ici, ont été attribués au 3e et 4e trimestre 2021 pour la promotion des saisons culturelles de l’arrondissement de LaSalle. Depuis plus d’un an, Nouvelles d’Ici n’a donc reçu aucuns fonds sous forme de publicité ou de subventions de la Ville de Montréal ou de ses arrondissements de Lachine, LaSalle et Verdun.

Wow, Nouvelles d'Ici
Wow, Nouvelles d’Ici – Crédit Photo : NDI & CANVA

Des questions citoyennes aux élues sur l’aide aux médias locaux à Verdun, LaSalle et à Montréal

Cette situation n’a pas manqué d’interpeller les lecteurs et lectrices de Nouvelles d’Ici. Lors de la séance du conseil d’arrondissement du mois de novembre 2022 de Verdun, la résidente Marie-Claude Bertrand a demandé si les médias locaux comme Explore Verdun-IDS et Nouvelles d’Ici mériteraient d’être soutenus par la Ville de Montréal, tout comme Métro Verdun allait l’être. Ce à quoi la mairesse de l’arrondissement, Marie-Andrée Mauger, avait répondu que d’autres façons de les soutenir avait été envisagées.

Des questions semblables ont été posées lors de séances du conseil d’arrondissement de Verdun, de LaSalle ou du conseil municipal de Montréal. Malgré tout, rien n’a changé.

Montréal : bientôt un désert d’information indépendante de proximité ?

Marie-Ève Martel est journaliste, autrice d’Extinction de voix, un livre sur l’information locale, et a été membre « praticienne » du Comité aviseur sur l’avenir des journaux locaux de la Ville de Montréal. Elle a travaillé pour et analysé les médias locaux au Québec depuis plusieurs années.

« Ma préoccupation, c’est vraiment qu’on maintienne l’information de proximité pour les citoyens. Parce que Montréal, c’est la ville où on compte la plus grande concentration et la plus grande diversité d’information, mais en même temps, c’est une région où on risque d’être dans un désert médiatique pour ce qui a trait à l’information de proximité », explique-t-elle en précisant que les grands médias ne vont pas nécessairement couvrir l’information de chaque quartier.

« Je refuse de croire ou d’imaginer qu’on va vivre dans un monde sans information locale ».

Karine Joly a collaboré à la rédaction de cet article.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.