Se donner la main avec le bénévolat
Actualités Communautaire D'ici Gens d'ici LaSalle Le Bronx

Recherche bénévoles à LaSalle : passionnément plutôt que désespérément

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, des bénévoles ont souvent pris soin des personnes les plus vulnérables. Un Rôle de première ligne que reconnaissent la majorité des Québécois.

Le bénévolat ? Important mais fragilisé par la pandémie au Québec

Presque 72% d’entre nous voient les organismes communautaires comme “des acteurs clés pour rejoindre les personnes les plus affectées par la pandémie”, selon un sondage réalisé du 11 au 21 septembre 2020 pour le compte du Réseau québécois d’action communautaire autonome (RQ-ACA).

Malheureusement, au moment où les besoins sont si grands en pleine seconde vague, l’implication et l’engagement bénévoles sont en crise. Alors que 52% des personnes sondées avaient déjà collaboré à des activités communautaires à titre de bénévoles avant la pandémie, seulement 11,5% le font actuellement. Difficultés financières ou personnelles, manque de temps et restrictions sanitaires sont autant de raisons expliquant ce repli sur soi. 

Cependant, 54,2% des Québécois croient encore que l’implication bénévole peut “offrir aux gens un espace d’appartenance pour briser l’isolement et pour la création de réseaux d’entraide”.

Prendre soin des autres pour se faire du bien

Alors que la pandémie a bouleversé nos habitudes et fait disparaître les activités sociales de notre agenda, le bénévolat dans le respect des conditions sanitaires est l’une des rares activités, en dehors du travail ou des études, qui permet de se tourner vers l’autre. En passant en mode action pour autrui, on peut éviter de se concentrer trop sur ce que l’on a perdu, ce que l’on n’a plus, tout ce que la COVID-19 nous a pris.

Si la grande génération des bénévoles, nos aînés d’aujourd’hui, s’est souvent donnée corps et âme au bénévolat, notre société a profondément changé. Il est plus difficile aujourd’hui d’ajouter de nouveaux engagements par manque de temps, même chez les plus jeunes. 

“Les étudiants passaient souvent me voir au bureau pour jaser ou juste pour “chiller””, se souvient Gilbert Forest, animateur socioculturel au Cégep André-Laurendeau. Même avant la pandémie, ces petits moments de pause semblaient avoir entièrement disparu de la vie des étudiants.

Ajoutez à ce changement de fond, la situation actuelle d’enseignement à distance en zone rouge à Montréal, et la vie d’un étudiant au Cégep est plutôt solitaire et morose en ce moment.

Alors que le doute plane toujours sur ce que nous pourrons ou pas faire durant les fêtes, pourquoi ne pas en profiter pour remettre l’Autre au cœur de ces célébrations ? Histoire de redonner un sens à une année qui en a manqué pour beaucoup d’entre nous.

5 options pour faire du bénévolat maintenant dans le Bronx et à LaSalle

« LaSalle compte une centaine d’organismes reconnus par l’arrondissement » explique Marie-Annick Lussier, agente de soutien, développement communautaire et social à la ville.

Les besoins des organismes communautaires sont criants, mais les opportunités de bénévolat sont multiples et flexibles à LaSalle. La plupart des organismes communautaires du Bronx et autres organismes à but non lucratif (OBNL) ont adapté leurs pratiques. 

Aujourd’hui, il est ainsi possible de faire du bénévolat à distance ou dans le respect des protocoles sanitaires. En toute sécurité pour vous et les autres. 

1) Le Centre du Vieux Moulin de LaSalle (CVM)

La voiture du Centre du Vieux Moulin de LaSalle
La voiture du Centre du Vieux Moulin de LaSalle – Crédit photo : Karine Joly

La solitude est réelle chez les aînés. La programmation de toutes les activités sociales du Centre du Vieux Moulin de LaSalle (CVM) a ainsi dû être annulée cette automne. L’équipe permanente et les bénévoles de l’organisme communautaire sont cependant loin de chômer. Bien au contraire. « Comme durant la première vague, notre Popote Roulante continue de préparer et livrer des repas à domicile aux aînés les plus vulnérables » explique Hélène Lapierre, directrice du CVM depuis plus de 20 ans. Le CVM a besoin de bénévoles désireux de s’impliquer ne serait-ce qu’une à deux heures par semaine pour la préparation ou la livraison de repas ou même à travers les téléphones de l’amitié, un appel hebdomadaire d’une heure à un aîné.

2) L’École du Milieu à Destination Travail

Autre organisme de LaSalle activement à la recherche de bénévoles, Destination Travail intervient auprès de nombreuses populations en matière de retour aux études, d’emploi, d’entrepreneuriat et d’intégration des immigrants au monde du travail. “Nous avons besoin, en ce moment, d’enseignants en mathématiques et français à la retraite désireux de s’investir auprès de nos raccrocheurs de l’École du Milieu,” indique Philippe Tisseur, directeur de l’organisme installé dans le Bronx sur Centrale.

3) Le Centre Culturel et Communautaire Henri-Lemieux (CCCHL)

Au Centre Culturel et Communautaire Henri-Lemieux (CCCHL), les opportunités de s’impliquer ne manquent pas non plus. Ce centre névralgique de la vie culturelle et communautaire dans le Bronx va tenir son assemblée générale annuelle en virtuel le 2 décembre prochain. Notamment à l’ordre du jour, l’élection pour 4 des 7 sièges que compte son conseil d’administration. “Nous cherchons des personnes intéressées par le secteur culturel, les loisirs et le développement communautaire qui veulent investir de leur temps et partager leur idées » explique Josée Aumont-Blanchette, administratrice au CCCHL depuis novembre 2019. Selon la directrice du CCCHL, Lynda Johnson, “une personne ancrée dans la communauté, ouvertes aux autres, à l’affût des dernières tendances et ayant le goût de faire bouger les choses” ne devrait pas hésiter à présenter sa candidature.

4) Bienvenue à l’Immigrant

Alors qu’elle termine son mandat d’administratrice en temps que vice-présidente au CCCHL, Henriette Mvondo confirme que “Bienvenue à l’Immigrant”, l’OBNL lasallois qu’elle a fondé en 2017 recherche aussi des bénévoles. “Toute personne qui veut s’impliquer dans sa communauté et qui est prête à donner pour faciliter l’accueil et l’intégration des nouveaux immigrants est la bienvenue”.

5) Nouvelles d’Ici

Dernière opportunité de bénévolat flexible dans cette courte sélection ? 

À Nouvelles d’Ici, votre média 100% local mis en ligne par un OBNL, nous cherchons aussi des bénévoles passionnés par l’information locale pour des missions variées, flexibles et à distance. 

Notre organisme est détenteur du logo Action Bénévole Québec, gage de son engagement auprès des bénévoles, reconnu par le Réseau d’Action Bénévole du Québec (RABQ).

logo Action Bénévole Québec
Logo Action Bénévole Québec – Crédit photo : RABQ

N’hésitez pas à nous envoyer un message ci-dessous ou un courriel à contact@nouvellesdici.com si vous voulez en savoir plus.

Envoyez-nous un message !


Avatar
Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. Juste avant la pandémie, elle a proposé au comité Catalyseur du Bronx de créer le Bulletin du Bronx -- ce qui lui a donné l'envie de lancer Nouvelles d'Ici.