Mario Gauthier et Sophie Lepage du Quai des Glaces à Lachine
Actualités Affaires d'ici Consommation Entreprises Gens d'ici Lachine Montréalais d'ici

Capitaine du bonheur en cornet : Mario Gauthier du Quai des Glaces à Lachine

Après avoir remporté, avec son article Le Québec dans mon panier, le Prix Nouvelles d’Ici en juin 2021 décerné à un étudiant du cégep André-Laurendeau, Mathilde Théorêt signe cette nouvelle collaboration spéciale, le portrait du patron de la crèmerie à Lachine où elle travaille cet été.

Propriétaire du Quai des glaces sur le boulevard Saint Joseph à Lachine, Mario Gauthier est un entrepreneur lachinois apprécié de ses clients comme de ses employés (dont je fais partie).

La pandémie a été plutôt bénéfique pour sa crèmerie au bord de l’eau à Lachine. « C’est bête à dire, mais il y a plus de positif que de négatif. », constate M. Gauthier. Bien que la saison ait commencé en retard l’été dernier, le petit commerce a survécu. La crèmerie a réussi à attirer les amateurs de glace en grand nombre pour compenser les pertes provoquées par un service plus lent dû aux mesures sanitaires.

Mais, M. Gauthier se trouve chanceux que cette crise sanitaire ne soit pas arrivée dans les premières années de son commerce qui en est aujourd’hui à sa septième saison. Selon lui, il faut « avoir les reins solides » pour se lancer en entreprise : bien qu’il soit son propre patron et qu’il puisse contrôler la majorité des décisions, il n’a aucun contrôle sur la météo, la compétition qui s’installe et la hausse du prix des ingrédients. Comme son commerce sert de la nourriture, l’entrepreneur doit faire face chaque année à des augmentations.

Son souhait pour les prochaines années ? Une belle récompense financière pour tous les efforts qu’il a mis dans l’entreprise. « C’est quand même beaucoup de bénévolat ! » s’exclame-t-il en riant. 

Derrière la crèmerie, un homme et… une femme : Sophie Lepage !

M. Gauthier se définit comme un homme passionné, curieux, gourmand et de bonne humeur. Ce sont ces traits de caractère qui l’ont conduit où il est aujourd’hui. «Quand je vais manger dans un restaurant, la chose dont j’ai le plus hâte, c’est le dessert ! Je regarde la carte des desserts avant de regarder la carte du salé. » Pas surprenant alors qu’il ait décidé d’ouvrir une crèmerie et que la qualité de ses produits soit une priorité pour lui. En offrant une crème glacée de qualité avec des produits locaux et des saveurs originales, son commerce se démarque. Une vraie fierté pour le capitaine du Quai des glaces !

Mario Gauthier et Sophie Lepage du Quai des Glaces à Lachine
Mario Gauthier et Sophie Lepage du Quai des Glaces à Lachine – Crédit photo : Mathlide Théorêt

Le Quai des glaces n’est pas la première incursion dans le monde de l’entrepreneuriat pour M. Gauthier qui était… musicien ! Comme il se questionnait sur l’avenir de sa carrière musicale et que les étés étaient moins chargés, il a lancé l’idée d’ouvrir une crèmerie à sa conjointe, Sophie Lepage. «On voyait justement qu’il y avait un manque à Lachine et on trouvait que c’est tellement du bonheur d’aller chercher une crème glacée l’été. » se souvient-il.

C’est Mme Lepage qui a d’ailleurs entrepris les démarches pour trouver un local abordable et bien situé.

Se lancer en affaires en couple ne présentait que des avantages pour le duo. La communication entre eux est facile. Ils se respectent, partagent des valeurs communes et ont des qualités complémentaires : cette idée avait donc tout pour leur plaire.

Le commerçant est très reconnaissant envers sa partenaire qui lui a apporté la confiance en lui. « C’est quelque chose qui s’améliore de plus en plus depuis que je suis entrepreneur, mais l’un de mes premiers défauts c’était le manque  de confiance en moi. J’ai longtemps traîné ça dans ma jeunesse puis ça m’a empêché d’avancer.» 

Créativité, créativité, créativité 

Musicien professionnel, M. Gauthier a fait de la créativité une habitude puisqu’il devait souvent improviser des chansons. Une qualité qu’il aime aussi utiliser pour la crème glacée.

«Quand j’ai commencé à découvrir une bonne crème glacée de qualité, là, je me suis mis à être le plus passionné de la crème glacée. » Beurre d’amande, Avocat basilic, Gâteau au fromage et camerises mais aussi Rhum raisin sont les saveurs que l’on retrouve au Quai des glaces, des saveurs qui sortent de l’ordinaire car le capitaine entend se surpasser d’année en année. 

Autre façon de mettre sa créativité à contribution: les réseaux sociaux de son commerce qu’il utilise pour faire connaître ses produits de qualité. C’est grâce à ces plateformes en ligne et aux abonnés que la crèmerie est si populaire à Lachine. Elle attire ainsi de nombreux visiteurs tous les soirs d’été.

« Ça, on est chanceux. On a une belle cote d’amour. », reconnaît-il. Un juste retour des choses. Ses clients et ses employés pourraient confirmer que c’est dans sa nature de donner et d’être là pour les autres.

« Un deuxième bébé » 

Cette année, une deuxième crèmerie devrait ouvrir aux Promenades Saint-Bruno. Tombée du ciel, l’opportunité a été proposée au couple d’entrepreneurs lachinois par une chasseuse de têtes. Mais, la pandémie a bien failli mettre ce second Quai des glaces à l’eau.

Passionné, le cinquantenaire n’en revient pas de sa chance. « Je me réalise tellement dans la vie. Je n’aurais jamais pensé que c’est à 50 ans que je serais le plus heureux dans ma vie. »

Que du bonheur !

Mathilde Théorêt
Collaboration spéciale
Résidente de Lachine et diplômée du Collège Sainte-Anne, Mathilde Théorêt est maintenant au cégep André-Laurendeau dans le profil journalisme. Dimitri Gilliéron, un autre étudiant de ce programme, a collaboré à la rédaction de cet article édité par Karine Joly.

La photo du Quai des Glaces à Lachine en haut de cet article a été prise par Luc Béchard.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Collaborations spéciales
Avec les collaborations spéciales de Nouvelles d'Ici, les gens d'ici ont l'opportunité de joindre leur voix à l'équipe des collaborateurs de NDI.