Les 3 bâtiments à démolir pour construire 57 logements
Actualités Affaires d'ici Urbanisme Verdun

Projet immobilier de 57 logements sur la rue Verdun? Mis sur pause par les élus à cause des marges arrière

Lors de sa séance ordinaire du 5 avril, le conseil d’arrondissement de Verdun ne s’est finalement pas prononcé sur le projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) visant à la construction d’un nouvel ensemble résidentiel de 57 logements sur 4 étages sur la rue Verdun.

Figurant pourtant à l’ordre du jour publié le vendredi précédent, la résolution en a finalement été retirée au début de la séance qui se tenait à la mairie de Verdun.

Dossier retiré de l’ordre du jour, mais discuté lors des questions du public

« On prend un pas de recul et nous allons revoir ce projet » a expliqué la mairesse Marie-Andrée Mauger pour justifier ce retrait de dernière minute.

Ce projet immobilier nécessitant la démolition de 3 bâtisses sur la rue Verdun a fait l’objet d’une procédure de demande d’ouverture de registre du 15 au 23 mars 2022. Deux demandes valides pour ouvrir un tel registre ont été reçues. Elles provenaient des zones H02-68 et H02-69, c’est à dire devant et derrière le projet, selon le sommaire décisionnel du point retiré.

Carte des zones concernées par le PPCMOI rue Verdun
Carte des zones concernées par le PPCMOI rue Verdun

Si les élus avaient adopté la résolution, la prochaine étape aurait été la tenue d’un registre sur une journée, annoncée par avis public et nécessitant la signature d’environ 10% des personnes habiles à voter dans ces zones pour obtenir, par la suite, la tenue d’un référendum sur le projet.

Interrogée par Louise Constantin, la représentante du CACV, sur la suite dans ce dossier, la mairesse de Verdun a expliqué que le conseil préfère prendre le temps de réfléchir au problème des marges arrière. C’est l’un des points problèmatiques soulevés lors de la consultation publique écrite. Si le PPCMOI allait de l’avant, la marge arrière réglementaire minimale de 10 mètres serait réduite à seulement 3 mètres.

La version actuelle du projet pourrait donc être révisée. Si c’était le cas, un nouveau processus de PPCMOI serait alors entamé.

Pas de logements sociaux dans ce projet, mais une contribution d’environ 2300$ pour tout nouveau logement construit

Un autre point d’importance a été abordé lors des questions du public à propos de ce projet : la présence ou pas de logements sociaux dans le cadre du Règlement pour une métropole mixte. En vigueur depuis le 1er avril 2021, ce règlement de la Ville de Montréal prévoit que tout projet immobilier doit incorporer 20% de logement social, 20% d’abordable et 20% de familial.

Marie-André Mauger a expliqué que les projets de moins de 100 logements vont plutôt donner lieu au paiement d’une contribution compensatoire. Le calcul du montant de cette contribution, versée par les promoteurs immobiliers à la Ville, se fait à l’émission du permis. Selon Mme Mauger, ce montant s’élève à « environ 2300 $ par porte ».

L’outil de calcul en ligne de la Ville de Montréal permet d’obtenir une estimation de cette contribution.

Plus de détails sur ce projet immobilier ?

Voici les documents partagés dans le cadre du processus de PPCMOI.

Détails sur le PPCMOI pour la démolition de 3 bâtiments principaux et construction d’un bâtiment résidentiel de 57 logements (3967-4003, rue de Verdun)

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine a fondé Nouvelles d'Ici avec un groupe de citoyennes et citoyens en octobre 2020. Elle en est aujourd'hui la rédactrice en chef. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été managing editor de la section Cities & Towns d'une grande dot com américaine à New York. Avant de retourner au journalisme, Karine a fondé sa famille et un centre de formation en ligne pour les professionnels de la communication digitale.