Diya Angeli
Actualités Art Communautaire Culture Île-des-Soeurs Montréalais d'ici Verdun

Madame Cinéma : Diya Angeli, la fondatrice de Ciné-Quartier à Verdun

Diya Angeli est une femme passionnée par le monde du cinéma et plus particulièrement par la diffusion de films. Tout au long de sa vie, elle a créé et participé à de nombreux projets en rapport avec le 7e art.

L’amour des films depuis toujours

Née en France, de parents italien et mauricien, la fondatrice de Ciné-Quartier (anciennement Ciné-Verdun) a seulement une vingtaine d’années lorsqu’elle décide de quitter Paris pour s’installer à Montréal. Elle a étudié la médiation culturelle et la communication mais a un coup de cœur pour l’audiovisuel qu’elle découvre à la faveur d’un projet lors de ses études.

En 1999, elle lance à Paris le Festival international de films Très Court, un festival qui existe toujours aujourd’hui. Ce festival proposait une programmation d’une cinquantaine de films de 3 minutes, projetés en simultané dans plus de 25 pays et 70 villes, mais pas à Montréal. À son installation à Montréal, elle en profite pour implanter le festival ici. De fil en aiguille, elle a créé d’autres festivals dont le festival de films sur les droits de la personne en 2005.

“C’est un projet qui m’a permis de travailler avec du long métrage et d’aborder, pendant 5 ans, pleins de sujets importants et super intéressants”

En travaillant par la suite au service des communications de l’Institut national de l’image et du son (INIS), elle a pu développer de bonnes relations avec des producteurs, scénaristes et réalisateurs.

La naissance de Ciné-quartier

La Verdunoise est une adepte de cinéma d’auteur qui déplore de devoir faire plusieurs heures de route pour en voir. Elle décide donc de lier l’événementiel à la diffusion en créant un cinéma local et accessible à tous : Ciné-Verdun. 

Depuis sa création, le projet a beaucoup évolué grâce à son succès. C’est maintenant un organisme à but non lucratif (OBNL) qui a officiellement changé de nom en début d’année pour devenir Ciné-Quartier. Il se développe au-delà de l’arrondissement de Verdun à Montréal. 

« Ça ne peut apporter que du positif que d’autres personnes aient accès à ce genre de contenu, ça peut mieux sensibiliser et ça décloisonne le tout.” se réjouit une Verdunoise.

Les films de Ciné-Quartier ont la particularité d’être diffusés dans des lieux différents. Chacun de ces endroits a un rapport étroit avec la thématique du film proposé. Des films en rapport avec l’environnement sont présentés au Grand Potager situés dans les anciennes serres municipales de Verdun, les productions à caractère social dans des églises et les fictions au Quai 5160, la Maison de la culture de Verdun.

Pour bâtir sa programmation, Diya utilise les relations qu’elle a nouées depuis des années avec des producteurs, des programmateurs et des distributeurs. Elle travaille aussi avec l’Association des cinémas parallèles du Québec. L’ACPQ regroupe tous les cinéclubs du Québec qui diffusent des films de façon non-commerciale. Enfin, elle trouve des films internationaux dans certains festivals thématiques.

Du cinéma pour se distraire et… réfléchir !

Grâce au financement de la Ville de Montréal, Diya Angeli a aussi pu développer les Ciné-rencontres interculturelles dans le cadre de la semaine d’action contre le racisme au printemps dernier. Durant cette semaine, les gens de Verdun ont pu assister à plusieurs projections gratuites suivies de discussions avec les réalisateurs et acteurs des films à l’affiche. L’objectif était de créer un moment de rencontre avec le grand public.

C’est au cours de l’une de ces projections qu’une bénévole de Ciné-Quartier a raconté comment elle l’avait découvert lors d’une rencontre de l’organisme citoyen Demain Verdun. Pour cette bénévole, l’accès à des films rarement présentés dans les salles de cinéma classiques et la variété de la programmation font la différence. “Je m’intéresse beaucoup à l’environnement, donc je regarde des films sur l’environnement ou le droit des femmes, c’est vraiment des choses pas mainstream, on découvre des documentaires-artisans”.

Emilie et ses deux amies, toutes des résidentes de Verdun, assistaient aussi à cette soirée cinéma. Sa première rencontre avec Ciné-Quartier ? La projection d’un film sur les Premières Nations. Elle avait alors trouvé pertinent que ce genre de films soit diffusé. 

Travaillant dans le milieu scolaire, les trois amies s’accordent à dire que : « C’est un sujet qui nous intéresse, qui nous touche tous au quotidien, on travaille avec des jeunes donc on trouve ça pertinent. ».

C’est l’une des raisons qui pousse Diya Angeli à poursuivre le développement de Ciné-Quartier à Montréal avec l’ouverture, notamment, d’une salle de cinéma communautaire sur le boulevard LaSalle à Verdun. Rien de plus pertinent que d’utiliser le cinéma pour faire réfléchir et susciter des rencontres !

Morgane Le Guilcher

Morgane Le Guilcher
Collaboration spéciale

Étudiante française résidant à Verdun, Morgane a fait un semestre au Cégep André-Laurendeau dans le programme de journalisme multimédia. En France, elle étudie en communication et marketing.

Lucie Delaunay

Lucie Delaunay
Collaboration spéciale

Lucie a fait un semestre au Cégep André-Laurendeau en cinéma et journalisme. En France, elle étudie la publicité et souhaite ensuite travailler dans l’évènementiel.

Karine Joly a collaboré à la rédaction de la version finale de cet article.
La photo de Diya Angeli en haut de cet article a été prise par l’une de ses connaissances et fournie par Diya.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Futurs journalistes d'Ici (Dep. Communication - Cégep André-Laurendeau)
Le département de communication du Cégep André-Laurendeau propose un profil Journalisme multimédia et un profil Cinéma dans le cadre du programme Arts, lettres et communication. Les jeunes y vivent une expérience citoyenne, humaine et créative. C’est une occasion de s’initier à la création médiatique, de s’ouvrir sur le monde, d’appartenir à une communauté et de se préparer pour l’université. La possibilité de publier leurs textes sur Nouvelles d’Ici est une occasion de mieux comprendre les enjeux du monde et des médias.