Murale de Bryan Beyung - Bronx, LaSalle
Actualités Art Culture LaSalle Le Bronx

Première murale à LaSalle : rencontre avec l’artiste, Bryan Beyung

Cet article a été mis à jour le 1er décembre 2020.

La première murale a vu le jour cet été à LaSalle. Créée par le muraliste québécois de renommée internationale, Bryan Beyung, cette oeuvre se trouve au coeur de la vie commerçante du Bronx, entre Centrale et la 4e Avenue, sur le mur de la Pharmacie Brunet.

Ce projet a été initié par le Comité Catalyseur du Bronx « Le quartier des Rapides » et financée par le programme d’art mural de la Ville de Montréal, PME MTL Grand Sud-Ouest et l’Arrondissement de LaSalle. Une réalisation signée MU.

Un souvenir du Bronx pour l’artiste

Lors de l’inauguration de la murale, le 12 septembre 2020, le Comité Catalyseur lui a remis une photo sur toile de sa murale, un souvenir du Bronx pour le remercier pour son oeuvre et sa gentillesse. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur son expérience et sa démarche artistique.

Bryan Beyung devant sa murale tenant la photo sur toile offerte par le Comité Catalyseur du Bronx. – Crédit photo : Karine Joly

Beyung, “un artiste peintre, tout court”

Bryan a toujours été passionné par les arts visuels. C’est en reproduisant des pages de bandes dessinés et des logos d’équipes de hockey que tout a commencé pour lui. 

Les canettes aérosol ont croisé son chemin plus tard, ce qui a été une influence importante pour la création de ses murales. Bryan a fait une formation en design graphique au CÉGEP ce qui l’a amené aux Beaux-Arts. ‘’Je n’aime pas l’appellation de ‘’street art’’ insiste  Bryan qui se considère comme ‘’un artiste peintre, tout court’’.

Suite à une consultation citoyenne par questionnaire, les mandataires du projet ont donné pour mission à Bryan de s’inspirer de l’histoire du quartier et de la nature. Il a donc voulu créer une juxtaposition entre passé et présent pour la murale de Centrale. 

Murale de Bryan Beyung - Bronx, LaSalle
La Murale de Centrale par Bryan Beyung – Bronx, LaSalle – Crédit photo : Karine Joly

Sur la droite, vous pouvez voir une ancienne photo en noir et blanc de baigneurs d’antan à Rocky Beach, l’ancienne plage du parc des Rapides. À gauche de l’oeuvre, la nature domine. ‘’C’est une photo que j’ai prise et transformée de manière plus abstraite pour représenter le moderne, un clin d’oeil à cette nouvelle population, les citoyens actuels’’ raconte l’artiste qui s’est baladé au bord du fleuve Saint-Laurent.

Et, la fenêtre ?

Plusieurs résidents du Bronx se sont questionnés sur la présence de la fenêtre au beau milieu de l’oeuvre. 

Ce n’est pas un oubli ou un anomalie. Cette fenêtre fait entièrement partie de la murale. Bryan a délibérément choisi de ne pas mettre un visage sur les baigneurs représentés. Il a voulu ainsi symboliser l’humain en général plutôt que des individus en particulier. Sans visage, ces Bronxois d’antan pourraient à la fois être n’importe qui et… tout le monde.

Pendant la création de la murale de nombreux résidents sont venus échanger avec lui et voir l’évolution de l’oeuvre jour après jour. L’artiste a vraiment été touché par cet accueil et cette proximité avec les gens du quartier. 

‘’J’aime cette communication avec les gens. Après tout, c’est l’oeuvre qui sera dans leur quartier pour plusieurs années’’ a mentionné Bryan avec beaucoup d’humanité.

Maintenant le bal est lancé. Le règlement municipal permet la création de murales. Qui saisira la chance de poursuivre l’embellissement de notre quartier ?

La murale du Bronx apparait au top du palmarès annuel Les plus belles murales de Montréal de 2020, réalisé chaque année depuis 6 ans par Carle Bernier-Genest sur C’est toi ma ville.

Les “nouvelles d’ici” vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce projet de journal numérique 100% local, indépendant et développé par un organisme à but non lucratif né dans le Bronx à LaSalle. Rejoignez notre équipe de bénévoles pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest !

Avatar
Mariève Deschamps
Résidente du Bronx, elle a grandi dans le quartier. Passionnée par les arts et la culture, elle a géré pendant 12 ans la troupe Expression du Collège Saint-Louis. Elle compte à son actif des mandats pour des compagnies québécoises renommées tels que Bob Agence (Fabuleux Cirque Jean Coutu), le Cirque Éloize et le Cirque du Soleil. Faisant partie du comité Catalyseur du Bronx et du conseil d’administration de l’École de cirque de Verdun, elle est impliquée au développement de son quartier et des environs.