Municipales 2021 : les 5 candidats à la mairie de LaSalle sur les enjeux.
Actualités Affaires d'ici LaSalle Le Bronx Municipal Municipales 2021 Politique

Municipales 2021 à LaSalle : Nancy Blanchet, Steven Laperrière, Jean-François Lefebvre, Francisco Moreno et Theodros Wolde sur les enjeux d’ici

Comme vous l’avez peut-être remarqué, Nouvelles d’Ici a couvert les assemblées publiques avec les personnes candidates à la mairie d’arrondissement de Verdun et de Lachine. L’occasion de remplir notre mission auprès de nos lecteurs et lectrices de ces deux arrondissements : donner un accès facile à l’information nécessaire pour prendre vos propres décisions sans jamais vous dire quoi penser ou faire.

En l’absence d’un débat à LaSalle, Nouvelles d’Ici pose 5 questions aux candidats à la mairie de LaSalle

Voyant qu’aucune assemblée ne serait organisée à LaSalle, nous avons décidé de contacter chacune des 5 personnes candidates au poste de maire d’arrondissement de LaSalle pour leur proposer de donner leur point de vue sur les enjeux laSallois :

  • Nancy Blanchet (Équipe LaSalle)
  • Steven Laperrière (Ensemble Montréal)
  • Jean-François Lefebvre (Projet Montréal)
  • Francisco Moreno (Action Montréal)
  • Theodros Wolde (Mouvement Montréal)

Ce sont nos lecteurs et lectrices de LaSalle qui ont suggéré ces enjeux locaux en répondant à notre questionnaire en ligne. Après analyse, nous avons identifié 5 questions représentatives de leurs préoccupations.

Chaque candidat a été contacté par courriel le 23 octobre pour programmer une entrevue individuelle sur Zoom afin d’enregistrer leurs réponses pour recréer des conditions similaires (hormis le direct et la simultanéité) aux assemblées organisées à Verdun par Demain Verdun et le CACV et à Lachine par Concert’Action Lachine

Une fois son entrevue programmée, chaque candidat a reçu les 5 questions 24 heures à l’avance. Bien que ces entrevues n’aient pas été conduites simultanément, tous les candidats ont ainsi bénéficié des mêmes conditions pour se préparer.

Les 5 candidats nous ont donner la permission de partager l’enregistrement Zoom de leur présentation de 2 minutes ou moins.

5 candidats, 5 questions et des réponses pour les LaSalloises et LaSallois

Vous trouverez ci-dessous un compte-rendu des réponses de Mme Nancy Blanchet (Équipe LaSalle), M. Steven Laperrière (Ensemble Montréal), M. Jean-François Lefebvre (Projet Montréal), M. Francisco Moreno (Action Montréal) et M. Theodros Wolde (Mouvement Montréal) pour chaque question. Une présentation qui vous permettra de comparer leurs propositions respectives sur les 5 thèmes suivants :

  1. Le sentiment de sécurité à LaSalle (vitesse excessive, vols, vandalisme, propreté, etc)
  2. La protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques
  3. La préservation du patrimoine et le développement culturel
  4. Les déplacements en transports collectifs, actifs ou électriques
  5. Le développement de LaSalle pour les 4 prochaines années

L’ordre des réponses pour la première question suit l’ordre alphabétique par nom de famille, puis un roulement est opéré d’une question à l’autre permettant une présentation équitable pour les 5 candidats sur l’ensemble des questions.

Plusieurs enjeux de sécurité préoccupent les gens de LaSalle. Comment améliorer le sentiment de sécurité à LaSalle ?

Nancy Blanchet

Nancy Blanchet (Équipe LaSalle) souhaite souligner qu’elle comprend ces préoccupations citoyennes car tous les membres de son équipe sont des résidents de LaSalle. Pour les enjeux de sécurité urbaine, Mme Blanchet recommande de poursuivre le travail avec la table de concertation et d’action en sécurité urbaine dont le but est d’identifier avec les organismes sur le terrain les actions concrètes à mettre en œuvre. Pour la vitesse excessive, la concertation est aussi de mise avec deux citoyens siégeant au Comité mobilité et circulation. “Nous avons besoin de l’engagement des citoyens pour identifier des solutions comme nous l’avons fait autour des écoles.”

Steven Laperrière

Steven Laperrière (Ensemble Montréal) considère que la vitesse excessive est un vrai problème à LaSalle, mais qu’il est “impossible de mettre un policier à chaque coin de rue”. Il y a cependant des moyens d’aménager les routes pour travailler sur ce problème. Comme le chef de son parti, M. Laperrière préconise d’augmenter le nombre de policiers afin de permettre une surveillance accrue pour limiter les méfaits et les actes de vandalisme. Il faut atteindre un équilibre entre ouverture et vigilance. “Je pense qu’il faut augmenter la présence policière sur LaSalle, on n’a pas le choix, il faut agir.”

Jean-François_Lefebvre

Jean-François Lefebvre (Projet Montréal) se dit interpellé profondément par tous ces enjeux sécuritaires et souligne que de nombreuses mesures d’apaisement ont été implantées par son parti dans certains arrondissements. Des mesures qui ont eu comme résultat une amélioration pour tous. “Quand on rend les quartiers plus sécuritaires pour les enfants, les aînés ou les personnes à mobilité réduite, on les rend sécuritaires pour tous.” Par ailleurs, M. Lefebvre recommande une meilleure collaboration avec les services de police et le milieu communautaire pour réduire les problèmes à la source . “Notre équipe diversifiée va être capable d’intervenir plus facilement dans toutes les communautés” conclut-il.

Francisco Moreno

Francisco Moreno (Action Montréal) explique que la sécurité est l’un des 5 axes de sa plateforme. Reconnaissant qu’il y a beaucoup de vols et des problèmes de violence, il recommande de couper le nombre d’élus au conseil d’arrondissement pour financer des postes de policiers. Il pense qu’il est aussi nécessaire d’approcher et d’aider les parents des jeunes qui seraient responsables d’actes de vandalisme et proviendraient à son avis de milieux défavorisés. Loin de juger ces parents, il reconnaît qu’ils doivent travailler pour payer leur loyer. Pour la vitesse, M. Moreno pense qu’il serait nécessaire de faire un travail d’information et d’éducation pour rappeler les règles en vigueur. 

Theodros Wolde

Theodros Wolde (Mouvement Montréal) indique que la sécurité est l’une des choses importantes pour lui car les gens parlent des vols, des problèmes d’éclairage et autres. Il planifie de travailler avec la police et les organismes locaux pour identifier les endroits problématiques et les mesures appropriées pour résoudre ces problèmes. Il veut aussi augmenter les ressources allouées au maintien de la propreté dans l’arrondissement et souhaite agir contre la vitesse excessive par la mise en place de mesures d’atténuation. “Donner des informations aux citoyens aiderait aussi à diminuer les problématiques que nous avons”.

Comment planifiez-vous de protéger l’environnement à LaSalle et de contribuer à relever les défis actuels liés aux changements climatiques ? 

Theodros Wolde

L’indice de canopée à Montréal est de 20%, mais seulement de 10 % à LaSalle selon les informations de M. Wolde. “Il faut voir pour des moyens et des ressources pour augmenter, doubler la canopée à LaSalle”. Cela passe par l’identification et l’achat d’endroits stratégiques pour de nouveaux espaces verts, notamment dans le district Cecil P. Newman. Faire des parcs éco responsables, verdir les alentours des écoles, créer un conseil citoyen pour valoriser et préserver le parc des Rapides, mais aussi exiger un maximum de couvert végétal pour les nouvelles constructions figurent aussi sur son programme.

Nancy Blanchet

“La transition écologique est pour nous un enjeu qui touche l’ensemble de la population” affirme Mme Blanchet avant d’ajouter que les citoyens d’une part et l’arrondissement d’autre part ont tous un rôle à jouer. Pour elle, il s’agit de favoriser le transport actif et collectif tout en facilitant l’accès pour tous à des bornes de recharge électrique. Cela passe aussi par la plantation de 5000 arbres en 4 ans et la réduction des déchets à travers la promotion et le maintien du programme de subventions pour l’aide aux couches bébés lavables et aux produits d’hygiène féminine réutilisables sans oublier la corvée citoyenne de nettoyage des berges.

Steven Laperrière

“Les changements climatiques, c’est une réalité” tient d’abord à reconnaître M. Laperrière. Que ce soit à travers “l’écofiscalité ou en rendant les bâtiments municipaux plus écologiques”, son équipe entend bien s’y attaquer. À LaSalle, cela va passer par la promotion de l’utilisation des véhicules électriques et des autobus. Pour protéger les berges et les parcs, il veut s’appuyer sur les groupes spécialisés comme Héritage Laurentien pour bonifier leur participation à l’entretien des berges tout en s’appuyant sur le service des grands parcs de la Ville de Montréal pour maximiser la contribution fiscale des LaSallois et LaSalloises.

Jean-François_Lefebvre

“L’enjeu principal, c’est la lutte aux changements climatiques” indique M. Lefebvre. Pour lui, cette lutte doit être au cœur de toute décision. “Nous allons nous appuyer sur le Plan climat Montréal et l’intégrer dans toutes les décisions. Écoquartier, géothermie et mobilité durable doivent faire partie de tout nouveau développement. Il veut aussi créer des îlots de fraîcheur accessibles à tous. Enfin, il entend faire de l’ex-école Allion “un centre régional de promotion de l’écocitoyenneté et de la transition socioécologique”, un projet qu’il qualifie d’extraordinaire avant de mentionner sa volonté de travailler avec l’ensemble des acteurs à un sommet de concertation à LaSalle. 

Francisco Moreno

Ce qu’il se passe au bord du fleuve est très contradictoire pour M. Moreno. Selon lui, il y a de plus en plus d’animaux sur les berges car “l’Île-des-Hérons est envahie par les humains qui pratiquent des sports aquatiques.” Pour la lutte au changement climatique, il recommande d’améliorer les transports en commun en offrant notamment la gratuité aux aînés lors des périodes de faible achalandage quand les bus sont vides. “Il y a beaucoup de choses à faire, mais je ne pense pas que le transport à vélo soit une solution car on n’est pas au Plateau, on n’est pas à Rosemont.” Pour lui, il faut vivre à LaSalle pour pouvoir prendre ces décisions.

Quel est votre plan pour la préservation du patrimoine et le développement culturel dans l’arrondissement  ?

Francisco Moreno

Pour Francisco Moreno, il faut protéger le patrimoine, comme l’ex-école Allion. Après avoir mentionné qu’il s’était investi dans la mobilisation citoyenne contre le projet de condominiums sur le site en 2011, il déplore l’état actuel du moulin Fleming et dit qu’il souffre d’un manque d’entretien. “Les citoyens devraient s’impliquer, la participation citoyenne est très importante” ajoute-t-il avant de rappeler que c’est l’implication citoyenne qui avait permis de protéger les berges en créant le parc riverain. Pour M. Moreno, on se doit de protéger le patrimoine à LaSalle pour “laisser quelque chose à nos enfants” et “pas le détruire pour faire de la place.”

Theodros Wolde

D’après Theodros Wolde, la meilleure façon de valoriser le patrimoine est de le rendre plus accessible. Prenant en exemple le moulin Fleming, il remarque qu’il est là, mais que personne ne le visite et qu’aucune activité n’y est proposée. Il suggère de créer un attachement à notre patrimoine bâti par le biais d’activités avec des artistes ou des artisans. Il souhaite créer un conseil citoyen des arts et de la culture avec un fonds dédié pour permettre aux résidentes et résidents de ne pas être “seulement des consommateurs, mais aussi actifs”. Pour M. Wolde, il est important de ne pas soutenir un seul type de discipline artistique, mais une variété.

Nancy Blanchet

Pour Nancy Blanchet, le patrimoine bâti est la mémoire physique de notre histoire. Elle s’engage à revoir la réglementation pour assurer sa protection. Reconnaissant qu’il y a des mobilisations citoyennes qui s’organisent autour de certains bâtiments, son équipe “entend accompagner ces organisations ou citoyens afin de préserver nos bâtiments patrimoniaux.” Mme Blanchet veut aussi continuer de soutenir le développement de murales à LaSalle en fournissant un cadre réglementaire pour des projets privés et continuer à célébrer la diversité culturelle à LaSalle en suivant le plan directeur avec des fonds pour soutenir des actions de la communauté.

Steven Laperrière

Selon Steven Laperrière, LaSalle bénéficie de l’apport des gens issus de différentes cultures. Au-delà du Centre Henri-Lemieux, du Théâtre Desjardins et de la radio communautaire, il est important de faire voyager la culture pour lui. “Je pense qu’il y a deux choses dans la vie qui réunissent les gens, c’est la culture et le sport et je peux vous garantir que cela ne sera pas négligé à LaSalle”. M. Laperrière pense aussi qu’il faut préserver et faire connaître “nos joyaux du patrimoine laSallois”, comme l’ancien hôtel de ville sur Strathyre, à travers des visites guidées, des balados ou d’autres moyens de promotion ou d’information. 

Jean-François_Lefebvre

Selon Jean-François Lefebvre, son équipe représentative de la diversité culturelle de LaSalle va pouvoir être mieux à l’écoute, refléter les aspirations et faire un meilleur maillage des communautés pour être plus inclusif. Mentionnant certaines associations sportives qu’il a rencontrées et qui lui ont dit s’être senties exclues, M. Lefebvre veut offrir des opportunités de développement pour tous. Il souhaite aussi intégrer la protection du patrimoine naturel, industriel et culturel qu’il est possible de préserver avec l’approche de développement écoquartier à l’image de ce qui fait ailleurs à Montréal.

Que ferez-vous pour faciliter les déplacements des LaSalloises et LaSallois en transports collectifs, actifs ou électriques  ?

Jean-François_Lefebvre

M. Lefebvre rappelle que son doctorat en études urbaines porte sur le transport de passagers. Pour lui, il est essentiel d’accroître l’offre en bixi, autopartage et transport collectif avec des améliorations immédiates, déplorant l’aménagement de « l’affreux terminus Newman-Airlie ». Il faut rendre le transport collectif “confortable, agréable et efficace” à court terme avec des autobus express mais aussi à moyen terme en faisant “venir la ligne rose à LaSalle, un système léger sur rail structurant.” M. Lefebvre conclut en soulignant que son parti comprend les enjeux de tous les usagers de la route.

Francisco Moreno

M. Moreno constate que le pétrole va devenir de plus en plus cher, mais que les voitures électriques sont encore chères. Il reconnaît d’ailleurs devoir utiliser sa voiture à cause du laisser-aller en matière de transports en commun depuis plusieurs années à LaSalle. Dans les zones moins achalandées de l’arrondissement, il n’est pas facile de se déplacer.
C’est pourquoi il recommande la gratuité à certaines heures pour “éviter que les bus ne soient vides et que les voitures se promènent avec une seule personne.” Une solution pour inciter les gens à emprunter plus les transports collectifs.

Theodros Wolde

M. Wolde tient à souligner que “LaSalle est l’un des arrondissements les plus négligés par la STM et la Ville-centre” en rappelant qu’il n’y a aucune station de métro présente ou planifiée et que le REM n’y passera pas. L’absence d’un moyen de transport structurant est un problème. C’est pourquoi il souhaite créer un comité d’action citoyenne pour défendre l’offre de transport collectif, de bixi, d’autopartage et de bornes de recharge électrique à LaSalle. Il planifie aussi de demander à la STM de revoir les lignes d’autobus dans l’arrondissement pour réduire le temps d’attente à 15 minutes.

Nancy Blanchet

Mme Blanchet préconise une stratégie d’ajout massif de bornes de recharge électrique sur l’arrondissement et rappelle que le transport collectif est la clé. C’est pourquoi elle s’engage à poursuivre les démarches pour affirmer la volonté de l’arrondissement de voir la ligne verte du métro prolongée à LaSalle. Elle veut poursuivre le travail auprès de l’ARTM qui étudie actuellement la mise en place d’un transport structurant mais aussi avec la STM pour améliorer la desserte en autobus. Le développement de l’offre d’autopartage et la création du Lien vert, une nouvelle piste cyclable, sur l’ancienne emprise du chemin de fer sont aussi au programme.

Steven Laperrière

M. Laperrière déplore qu’il y ait eu plusieurs plans au fil des décennies pour améliorer la situation mais jamais de résultats probants. Il veut travailler à augmenter l’offre de bus, de bixi et de voitures en autopartage à LaSalle. Il prévoit aussi de travailler avec les arrondissements voisins, notamment Lachine, car l’union fait la force pour faire avancer les dossiers. Reconnaissant que la mobilité des citoyens est un enjeu majeur à LaSalle, il ajoute qu’il faudra trouver des solutions innovantes pour que ce soit moins compliqué de prendre le bus pour la population.

Quelle vision du développement de LaSalle proposez-vous pour les 4 prochaines années ?

Steven Laperrière

“Je souhaite un LaSalle économiquement fort et je verrai d’un bon œil le développement d’une société de développement commercial (SDC) pour Newman et pourquoi pas pour Centrale” annonce Steven Laperrière. Il pense qu’il est possible de faire des grandes choses en développant le secteur de la Seagram. M. Laperrière veut contribuer à développer un arrondissement où il fait bon vivre avec plus de culture et plus de sports pour les jeunes. Il entend soutenir les initiatives citoyennes pour aider à promouvoir la mixité et le vivre-ensemble avant de conclure que LaSalle peut devenir un leader et un modèle en la matière.

Jean-François_Lefebvre

“On doit préparer la transition socio écologique, une transition verte et juste qui ne laisse personne derrière” annonce Jean-François Lefebvre. Une préparation qui doit s’appuyer sur une démarche de concertation sur les plans social, environnemental et économique. Il s’agit de renforcer le milieu communautaire en le consultant et en lui déléguant des responsabilités. M. Lefebvre veut aussi travailler de concert avec les parcs industriels et les commerçants. Il prévoit enfin d’organiser un grand sommet à LaSalle dans les premiers mois du mandat pour partager ses idées et développer une vision commune avec tous les acteurs de l’arrondissement.

Francisco Moreno

“Le développement de LaSalle ne doit pas se faire sauvagement” insiste Francisco Moreno. Il pense qu’il ne faudrait pas laisser construire des condos partout et qu’il est nécessaire d’améliorer les services tels que le déneigement qu’il qualifie d’horrible dans l’arrondissement. Selon lui, il faut développer LaSalle de façon responsable en donnant notamment la place à des “condos industriels” en accueillant des entreprises pour permettre aux résidents et résidentes de vivre et travailler dans l’arrondissement. C’était le cas lorsqu’il s’est installé à LaSalle à son arrivée au Québec.

Theodros Wolde

“À LaSalle nous avons des problèmes de services et de commerce” explique Theodros Wolde avant d’annoncer qu’il veut que les services de PME MTL soient offerts à LaSalle pour que les commerçants n’aient pas besoin de se déplacer [note de la rédaction : le commissaire de PME MTL au développement commercial de LaSalle peut se déplacer si nécessaire]. Il pense aussi qu’il est important de mettre en place un comité de développement économique pour les artères commerciales, soulignant cependant que la rue Centrale revit avec l’action du Comité Catalyseur du Bronx. Enfin, il préconise la participation citoyenne et le développement de plus de lieux communautaires grâce à une société de fiducie immobilière communautaire qui pourrait investir.

Nancy Blanchet

“On a très à coeur l’amélioration de la qualité de vie à LaSalle pour les 4 prochaines années et sur le long terme” souligne d’entrée de jeu Nancy Blanchet. Une qualité de vie qui peut s’épanouir dans un environnement sain, à travers des services de proximité et un développement urbain harmonieux où tout le monde trouve sa place et où les taxes restent les plus basses possible. Mme Blanchet et son équipe veulent développer le sentiment d’appartenance et l’engagement citoyen. En tant que parti local et indépendant, ils souhaitent contribuer au développement de Montréal tout en défendant et faisant reconnaître les particularités de LaSalle.

Regardez les vidéos de présentation enregistrées lors des entrevues en Zoom !

Voici les présentations enregistrées lors de nos entrevues Zoom avec les 5 candidats à la mairie de LaSalle. Elles sont listées par ordre alphabétique des noms des candidats.

Nancy Blanchet (Équipe LaSalle)

Steven Laperrière (Ensemble Montréal)

Jean-François Lefebvre (Projet Montréal)

Francisco Moreno (Action Montréal)

Theodros Wolde (Mouvement Montréal)

Besoin de plus d’info sur les élections municipales ?

L’illustration en haute de cet article est une composition des photos des 5 candidats à la mairie d’arrondissement de LaSalle. Ces photos ont été prises par les partis respectifs des candidats.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. C'est la pandémie qui l'a amenée à lancer Nouvelles d'Ici avec une autre citoyenne de son quartier en octobre 2020.