Maison de la famille Alepin, sur le site du futur Domaine Alepin
Actualités Affaires d'ici Culture Histoire LaSalle Le Bronx Urbanisme

Maison patrimoniale déplacée à LaSalle pour le Domaine Alepin : Pas une première sur le boulevard !

Article mis à jour le 11 mars avec l’ajout du prix de vente des maisons du domaine Alepin.

Après 81 années, la maison de la famille Alepin au 8585 boulevard LaSalle a finalement été déplacée la semaine dernière. Elle siège dorénavant à quelques mètres seulement de la clôture de la propriété, plus près du boulevard que l’endroit où ses bâtisseurs avaient choisi de la construire en 1941. L’opération très technique a nécessité de la machinerie lourde, des experts et plusieurs jours pour déplacer la bâtisse patrimoniale à l’extrémité est, à l’avant de son terrain. 

Déplacée pour construire les 16 maisons de ville du Domaine Alepin

C’est pour laisser place à un nouveau développement domiciliaire de 16 maisons unifamiliales jumelées (avec un prix de vente de près de 1.7 million de dollars), le Domaine Alepin, que ce déplacement inusité a été réalisé pendant la semaine de relâche. Identifiée comme l’une des 17 habitations de l’arrondissement de LaSalle présentant un intérêt patrimonial dans le Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal, la maison bénéficiait d’une protection particulière. 

Ce projet immobilier avait d’ailleurs fait l’objet non pas d’une, mais de deux procédures complètes de projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI). Une erreur de lot s’étant glissée dans la première procédure débutée en décembre 2020, il avait fallu tout recommencer en avril 2021. Cette procédure spéciale de PPCMOI avait, entre autres, permis d’instituer une garantie sur la maison déplacée de deux fois sa valeur estimée, soit plus d’un million de dollars.

Maison (de la famille) Alepin : Retour vers le futur ?

Construite en 1941 par Joseph Alepin, la maison de la famille Alepin n’est pas la seule bâtisse lui ayant appartenu à avoir connu une destinée étonnante. Il y en a au moins deux autres à LaSalle.

En 1943, La famille Alepin a fait l’acquisition du terrain de golf de 18 trous de LaSalle ainsi que de son chalet, le fameux manoir Ogilvie, qui sera utilisé comme salle de réception jusqu’à la fermeture du golf dans les années 1970. Menacé par les travaux d’élargissement du boulevard LaSalle, le manoir a brûlé deux semaines avant de recevoir son classement du ministère le 1er février 1981

Une autre maison célèbre à LaSalle a aussi appartenu à la famille Alepin. Construite entre 1900 et 1901, la maison Alepin est située dans le quartier du Bronx aux 33-35 rue Alepin. Elle n’a pas été construite par la famille Alepin, mais par les Penniston. Elle est d’ailleurs citée comme immeuble patrimonial au même titre que la maison Penniston aujourd’hui au coin de LaSalle et Lacharité.

C’est en 1943 également, d’après le Registre du patrimoine culturel du Québec, que  les maisons des frères Penniston passent “aux mains de Joseph, de Clément et de Bechir Alepin”. En 1946, la maison Alepin est vendue à Harry David Lidell qui la déplace à l’est de son emplacement original “sur un lot étroit d’un nouveau développement suburbain,” l’actuelle rue Alepin dans le quartier du Bronx, aussi appelé Village des Rapides !  

L’histoire semble donc être sur le point de se répéter à LaSalle avec ce nouveau déplacement de maison pour laisser la place au Domaine Alepin.

La photo en haut de cet article est une composition d’une photo de la maison à son emplacement original, prise en février 2021 par Mariève Deschamps, et d’une photo de DT en caméo prise le 6 mars une fois le déplacement terminé.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine a fondé Nouvelles d'Ici avec un groupe de citoyennes et citoyens en octobre 2020. Elle en est aujourd'hui la rédactrice en chef. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été managing editor de la section Cities & Towns d'une grande dot com américaine à New York. Avant de retourner au journalisme, Karine a fondé sa famille et un centre de formation en ligne pour les professionnels de la communication digitale.