Jeune femme prostrée qui a peur
Actualités Communautaire LaSalle Social

Maison Marie-Claire Kirkland-Casgrain à LaSalle : Nouvelle étape pour aider les victimes de violence conjugale

“Notre objectif est d’avoir une maison ouverte d’ici 3 ans.”

Pour la présidente de la Maison Marie-Claire Kirkland-Casgrain (MCKC) à LaSalle, Johanne Richards, l’urgence ne fait aucun doute. 

Incorporé depuis le 25 janvier 2021, l’OBNL œuvre à la création d’un centre d’hébergement de première étape pour des femmes (et leurs enfants) victimes de violence conjugale.

Après avoir reçu une première aide financière de 8 403 $ de l’arrondissement de LaSalle  dans le cadre du Programme de soutien financier en matière de sécurité urbaine, la Maison MCKC s’en est vu attribuer une autre de 24 115 $, lors du conseil du 12 juillet, provenant du Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS). Cette nouvelle subvention qui est gérée par Destination Travail, organisme fiduciaire de la Maison MCKC, va permettre d’embaucher une personne à temps partiel avant la fin de l’année. 

“Avec l’aide de l’organisatrice communautaire que nous a assignée le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, cette ressource va permettre de faire de ce projet une réalité”, ajoute Mme Richards, également propriétaire du Café Grind sur la rue Centrale et membre fondatrice du Comité Catalyseur du Bronx.

À terme, la Maison MCKC permettra non seulement d’accueillir 8 femmes avec leurs enfants, mais également d’offrir des services externes d’assistance et de soutien à d’autres femmes confrontées à la violence conjugale.  

Victime de violence conjugale ?

  • Si vous êtes en danger immédiat, n’hésitez jamais à composer le 9-1-1. Les policiers sont formés pour cette situation et peuvent intervenir 24/7.
  • Si vous avez besoin d’aide ou de conseils, vous pouvez contacter Violence info (418 667-8770) ou SOS violence conjugale (1 800 363-9010)

Dominique Anglade rencontre la présidente de la Maison Marie-Claire Kirkland-Casgrain

Johanne Richards, Dominique Anglade et Hélène David
Johanne Richards, Dominique Anglade et Hélène David lors de la rencontre du 17 septembre sur Centrale à LaSalle – Crédit photo : Karine Joly

Dès le début, la députée provinciale (PLQ) de Marguerite-Bourgeoys, Mme Hélène David, a soutenu financièrement la création d’un comité de travail pour qu’un tel centre d’hébergement puisse voir le jour à LaSalle. C’est donc tout naturellement qu’elle a tenu à ce que Mme Dominique Anglade, cheffe du Parti Libéral du Québec, puisse rencontrer Mme Richards au café Grind lors de sa visite à LaSalle le 17 septembre dernier.

L’occasion pour Mme Anglade de rappeler que “les femmes ont été touchées de façon disproportionnée par la pandémie”, que ce soit en perdant leur emploi, travaillant aux premières lignes mais aussi à la maison pour gérer la charge supplémentaire avec les enfants pendant le confinement. Interrogée à propos des féminicides qui ont frappé le Québec, mais aussi LaSalle au printemps dernier, Mme Anglade a ajouté que la multiplication de ces drames montrent que la COVID-19 a eu un impact considérable sur les femmes. Pour elle, cette violence meurtrière est le sommet d’une pyramide invisible de prise de contrôle, un contrôle dont le pendant est la perte grandissante d’autonomie pour de nombreuses Québécoises. 

Marie-Claire Kirkland-Casgrain, une inspiration et un symbole fort

La première femme cheffe du Parti Libéral du Québec a aussi souligné à quel point, Marie-Claire Kirkland-Casgrain, la première femme élue députée au Québec en 1961, a été une inspiration pour elle : “J’ai beaucoup de respect pour toutes ces femmes qui ont tracé la voie pour que d’autres puissent faire un jour de la politique.”

En choisissant son nom pour cette maison d’accueil pour les victimes de violence conjugale, le conseil d’administration de l’OBNL a donc choisi une symbolique forte : la Maison Marie-Claire Kirkland-Casgrain sera la première étape qui permettra à toutes les femmes qu’elle aidera de reprendre le contrôle de leur destinée. 

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. C'est la pandémie qui l'a amenée à lancer Nouvelles d'Ici avec une autre citoyenne de son quartier en octobre 2020.