Lecture de Noël pour les enfants
Actualités Consommation Éducation Île-des-Soeurs Lachine LaSalle Le Bronx Le Sud-Ouest Loisirs Verdun

Lettre au Père Noël : Et, pourquoi pas des livres par milliers cette année ?

Cher Père Noël,

Vous devez recevoir chaque jour des tonnes de lettres d’enfants qui vous font parvenir leur liste de cadeaux. Et si vous ne teniez pas compte de tous ceux et celles qui réclament des jouets cette année ? 

À l’exception des enfants défavorisés qui n’en ont pas ou peu, beaucoup sont déjà littéralement ensevelis sous les jouets. Cette année, Père Noël je vous prie plutôt d’apporter des livres. Les enfants ont besoin de lire. Notre société a besoin de lire.

À l’exception de ceux qui fréquentent les salons du livre, les librairies et les bibliothèques, la grande majorité des adultes ne lisent plus de romans ou d’essais. 

C’est un drame pour notre collectivité. La Fondation pour l’alphabétisation, un organisme à but non lucratif installé à Verdun, estime que près de la moitié des adultes du Québec est incapable de lire un texte compliqué. Cet analphabétisme fonctionnel nous coûte cher collectivement. Il faut y remédier.

Un vocabulaire plus riche pour la vie en cadeau !

Vous êtes certainement d’accord avec moi, il faut lire pour avoir un vocabulaire un tant soit peu garni. Il ne s’agit pas non seulement du «bon parler français» d’autrefois; dans un monde qui devient de plus en plus complexe, il faut être capable d’exprimer sa pensée ou de décrire la réalité avec toutes ses nuances.

Avec de la lecture régulière, les petits Québécois, lorsqu’ils auront vu un spectacle ou un film pourront exprimer leurs impressions par autre chose que «c’était écoeurant». Ils seront en mesure de choisir, de nuancer : «c’était formidable, fabuleux, intriguant, fantastique, génial ou époustouflant, etc. À moins qu’ils aient trouvé que c’était: « décevant, pitoyable, raté, mal foutu, infantile, stéréotypé ou même soporifique…».

Vous le savez Père Noël, lire permet également de rêver, d’être ailleurs. Parcourir des pays lointains ou imaginaires, rencontrer des dinosaures ou des fées, se battre contre des monstres ou apprivoiser des extraterrestres, sauver le monde des pires périls… Rêver permet de garder l’imagination fertile toute sa vie.  

Vous me direz que les enfants seront probablement déçus de ne pas recevoir les jouets qu’ils espèrent. Comptons sur les parents pour leur expliquer le plaisir de plonger dans un bon livre. Les adultes doivent lire également, question de donner l’exemple et d’avoir du plaisir eux aussi. 

Quels livres donner aux enfants ? Je vous suggère d’envoyer vos lutins dans les librairies. Ils recevront de sages conseils par ces fins connaisseurs que sont les libraires. 

Si les cotes d’écoute de la télévision baissent un peu et que les ventes des libraires augmentent, vous aurez  contribué à nous enrichir. Merci Père Noël.

PS: quand vous passerez au dessus de chez moi en cette nuit magique du 24 décembre, laissez donc quelques romans pour moi aussi.


La photo en haut de cette chronique provient de CANVA.

Alain Charbonneau

Alain Charbonneau
Collaboration spéciale
Alain Charbonneau est un journaliste qui a travaillé dans plusieurs médias. Il a également été relationniste et il est formateur en communications à l’UQAM.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Collaborations spéciales
Avec les collaborations spéciales de Nouvelles d'Ici, les gens d'ici ont l'opportunité de joindre leur voix à l'équipe des collaborateurs de NDI.