Les Aînés de LaSalle à vélo et sur des patins
Actualités Communautaire LaSalle Le Bronx Loisirs

Les Aînés de LaSalle : 35 ans à faire bouger les plus de 55 ans à LaSalle

Créé en 1987, le club Les Aînés de LaSalle fête son 35e anniversaire d’existence cette année. 

“C’est pour proposer de l’activité physique pour les aînés, du patin sur glace, que le club a été lancé” précise Henri Lalonde, l’actuel président de l’organisme laSallois qui en est membre depuis 2006.

Trente-cinq ans plus tard, le club compte 200 membres actifs et propose toujours des séances encadrées de patinage à l’aréna Jacques-Lemaire deux fois par semaine d’octobre à avril. Bien que la pandémie ait eu un impact indéniable, ils sont près d’une trentaine à s’être retrouvés cet hiver pour ces séances de patinage réservées au plus de 55 ans. Un retour progressif rendu difficile par les vagues pandémiques successives.

Patin, vélo, marche et fléchettes !

Si le patin à glace est l’activité sportive avec laquelle tout a commencé pour le club Les Aînés de LaSalle, ce n’est pas resté la seule bien longtemps. “En 1990, nous avons ajouté les sorties à vélo puis un groupe de marche à partir de 2018” se souvient M. Lalonde. C’est à la demande des membres que se sont faits ces ajouts. En hiver, une dizaine d’entre eux se retrouvent aussi pour jouer aux fléchettes après leur séance de patinage. Une bonne façon de maintenir sa coordination, dextérité et motricité fine tout en jasant !

C’est de mai à septembre que les membres se retrouvent les mardis et jeudis à 10h près de la 75e devant le kiosque de Rafting Montréal. Au programme : vélo et marche selon le choix des personnes présentes. Les participants décident ensemble de la destination et deux groupes peuvent se former en fonction des capacités physiques de chacun.

Bon pour la santé et… le moral !

Comme le souligne M. Lalonde, les activités sportives peuvent être un formidable moteur de santé et de bien-être. Pratiquées au sein d’un groupe, elles constituent un excellent prétexte pour les rencontres sociales et un remède efficace contre l’isolement. “C’est une bonne raison de se rencontrer, de se parler et d’échanger” confirme le LaSallois avant d’ajouter que des sorties et des piques-niques sont aussi organisés pour les membres du club.

Été comme hiver, le club Les Aînés de LaSalle offre donc aux personnes de plus de 55 ans le cocktail idéal pour garder la forme et le moral. Certainement le secret de la longévité de cet organisme laSallois mais aussi de celle de certains de ses membres. Son doyen, Marcel Mills, va souffler ses 100 bougies le 19 mai, seulement 5 jours après la célébration du 35e anniversaire du club !

Un club ouvert aux plus de 55 ans à LaSalle

Toujours prêt à accueillir de nouveaux membres, le club Les Aînés de LaSalle se veut accessible à tous. L’adhésion annuelle ne coûte que 15$ et est obligatoire uniquement pour les séances de patinage d’octobre à avril. “Il est toujours possible de venir participer à nos sorties en vélo ou à pied sans être membre” précise le président de l’organisme.

Pour les nouveaux arrivants de plus de 55 ans, c’est aussi un bon moyen de se faire des amis tout en découvrant les beaux coins de Montréal.

La photo en haut de cet article est composée de deux clichés pris par Henri Lalonde du Club Les Aînés de LaSalle lors de la première sortie à vélo de mai 2022 et la dernière séance de patin d’avril 2022.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. C'est la pandémie qui l'a amenée à lancer Nouvelles d'Ici avec une autre citoyenne de son quartier en octobre 2020.