École des Marguerite et École de l'Île-des-Soeurs
Actualités Éducation Île-des-Soeurs Verdun

L’école des Marguerite à l’Île-des-Soeurs abritera toutes ses classes dès août prochain

« Nous sommes heureux de vous annoncer que les élèves et l’équipe-école seront à nouveau réunis sous un même toit à la rentrée scolaire 2024-2025. » C’est ainsi que le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) a choisi d’annoncer la nouvelle du rapatriement des élèves et du personnel de l’école des Marguerite, située à L’Île-des-Sœurs. Après 5 ans, les classes délocalisées « temporairement » sur un site hors des murs de l’école seront réintégrées dans les locaux de l’école des Marguerite.

Fin du bail du 14 Place du Commerce

C’est en 2019 que le CSSMB a dû louer des locaux dans un bâtiment situé au 14, Place du Commerce, pour accueillir les élèves excédentaires. Les classes de 5e et 6e année se sont retrouvées dans une tour à bureaux. Cette situation a fait grincer des dents plusieurs parents d’élèves. Les efforts des services scolaires pour mettre ces espaces aux normes ont réussi à calmer les esprits.

« Comme vous le savez déjà, le bail du pavillon situé au 14, Place du Commerce, se terminera en août 2024, comme prévu. Le déménagement aura donc lieu pendant les vacances d’été », peut-on lire sur le site internet du CSSMB. Ce dernier a tenu à rassurer les parents en affirmant que ce déménagement « n’aura aucun impact sur le quotidien des élèves qui y sont présentement scolarisés. L’ensemble des élèves et l’équipe-école pourront dorénavant cohabiter confortablement dans l’édifice principal de l’école. »

Baisse démographique importante à l’Île-des-Soeurs

Cependant, l’expiration du bail n’est pas la seule raison de ce déménagement. Le CSSMB affirme que l’école des Marguerite sera prête à accueillir tous ses élèves à la rentrée 2024-2025, puisque les prévisions d’effectifs correspondent aux capacités de l’établissement, un total de 21 groupes.

Contacté par Nouvelles d’Ici, le service de communication du CSSMB a confirmé. « Lors de la prochaine rentrée scolaire, l’école des Marguerite sera en mesure d’accueillir tous les élèves inscrits dans son édifice principal. »

Cette décision du CSSMB s’appuie sur le nombre d’élèves attendus à la prochaine rentrée scolaire, mais aussi, sur l’analyse des données démographiques prévisionnelles du ministère de l’Éducation pour les prochaines années. En effet, les chiffres montrent une baisse importante du nombre d’élèves à L’Île-des-Sœurs. À titre indicatif, 7 groupes de moins sont prévus entre 2023-2024 et 2027-2028, soit une diminution de plus de 150 élèves. », a précisé le CSSMB.

Le collage en haut de cet article comprend une photo de l’école des Marguerite et une autre de l’école IDS ainsi qu’un cliché d’un sac à dos provenant de CANVA.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Nouri Nesrouche
Nouri Nesrouche pratique le journalisme depuis 23 ans. Après avoir travaillé pour deux grands titres francophones en Algérie, il a intégré la rédaction de Nouvelles d’ici en juin 2024. Durant sa carrière, Nouri a produit de grands reportages, notamment à l’étranger, des chroniques politiques, et beaucoup d’informations de proximité. En plus de la politique et des affaires civiques, il s’intéresse beaucoup à la culture.