Rue wellington piétonne à l'été 2022
Actualités Affaires civiques Communautaire Île-des-Soeurs Social Verdun

Itinérance à Verdun : retour sur un projet pilote pour partager la Well avec tous

La piétonisation estivale de la rue Wellington contribue à multiplier les contacts entre les cyclistes, les piétons et les personnes itinérantes, ce qui cause parfois un certain inconfort. Cette année, l’organisme responsable de la Promenade Wellington a rencontré ces habitants de la rue pour développer et entretenir un lien de voisinage respectueux.

En 2021, Julie Pilon-Cousineau, directrice des opérations à la société de développement commercial Wellington (SDC), avait reçu de nombreuses plaintes de visiteurs qui se sont sentis insécurisés par la présence de personnes itinérantes sur la Promenade Wellington. C’est la raison pour laquelle ce projet pilote a été mis en place cette année. Le personnel de la SDC a ainsi suivi une formation animée par Kim Racicot, travailleuse de rue de l’organisme Travail de rue action communautaire (TRAC), pour briser la glace avec l’itinérance. 

Au début de la piétonnisation de la rue Wellington, la SDC a offert du café et des viennoiseries aux personnes itinérantes pour établir une ambiance de cohabitation cordiale pendant les festivités de la Promenade Wellington. « C’est gagnant-gagnant », s’exclame Mme Pilon-Cousineau dont l’initiative humaine a ému l’équipe, qui désormais salue les Verdunois de la rue. Mme Racicot appuie que l’initiative a « permis la cohabitation d’une belle mixité dans l’espace public pendant les différentes festivités. » 

La SDC a également graduellement intégré un Verdunois sans domicile dans son équipe de brigade de nettoyage. Ce dernier est passé de quatre à huit heures d’ouvrage par semaine.

Appeler TRAC plutôt que la police pour résoudre les enjeux de cohabitation

« Les personnes en situation d’itinérance sont des êtres humains comme nous », rappelle  Mme Racicot. 

Elle suggère de ne pas détourner le regard ni d’ignorer les personnes itinérantes mais plutôt d’établir un contact visuel avec un sourire, voire même de dire « bonjour », sans nécessairement entamer de grandes conversations. 

L'équipe de TRAC à Verdun
L’équipe de TRAC à Verdun
Crédit photo : Caroline Samii-Esfahani

Les  travailleuses et travailleurs de rue de TRAC sont des médiateurs. Ces professionnels rassurent les résidentes et résidents que la présence de l’itinérance et de la consommation de substances inquiète. « On veut que la police soit le dernier recours. Les policiers ne vont pas essayer de comprendre ce qui s’est passé et souvent la faute va retomber sur la personne en situation d’itinérance, peu importe la situation. Il y a des moyens plus humains de résoudre les malaises », affirme Mme Racicot. Pour elle, « déconstruire les préjugés envers les personnes en situation d’itinérance » est primordial. 

C’est dans une pièce discrète du CLSC de Verdun que se trouve  le centre fixe de TRAC. Une équipe de cinq intervenants y offre du soutien psychosocial en collaboration avec Médecins du monde et le CLSC de Verdun. Ils viennent en aide aux personnes qui résident dans la rue, vivent des situations instables, éprouvent des difficultés diverses liées ou non à la toxicomanie. Ces intervenants aident aussi les Verdunois et Verdunoises que l’itinérance rend mal à l’aise. 

Appel aux bénévoles pour participer à l’opération Tout le monde compte le 11 octobre à Montréal

Dans la nuit du 11 au 12 octobre et les jours suivants, un recensement des personnes itinérantes est prévu à Montréal comme dans tout le Québec. Ce dénombrement va permettre, à l’aide d’une vingtaine de questions posées aux personnes itinérantes, d’estimer leur nombre et leurs besoins.
Si vous souhaitez prêter main forte en tant que bénévole, complétez ce formulaire d’inscription du ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec.

La photo en haut de cet article de la rue Wellington a été prise en juin 2022 par Karine Joly.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Caroline Samii-Esfahani, Initiative de journalisme local
Caroline couvre certaines des affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Résidente de Verdun depuis 2020, Caroline est une journaliste passionnée d’histoires humaines. Elle aime écrire, fusionner les idées, apprendre, rencontrer les gens et partager leurs témoignages. Ancienne gestionnaire de projets marketing et web dans le monde du jouet et de la publicité, elle a choisi de ne se dédier qu’au journalisme. Caroline s’intéresse aux thématiques sociales et culturelles particulièrement axées sur la diversité et l’intersectionnalité. Elle a aussi signé quelques collaborations spéciales avant de rejoindre l’équipe.