Gestes écologiques pour protéger la Terre
Actualités Affaires d'ici Consommation Environnement Lachine LaSalle Le Sud-Ouest Nature Verdun

Des idées d’ici pour réduire le gaspillage alimentaire des fruits et légumes

Célébrer le jour de la Terre en ce 22 avril, c’est aussi faire sa part pour honorer tout ce qu’elle apporte dans nos assiettes en s’attaquant au gaspillage alimentaire ici et maintenant.

11,2 tonnes de nourriture comestible sont jetées à la poubelle chaque année au Canada. Cette quantité suffirait à nourrir toutes les familles du pays pendant 5 mois !

Comme elle l’a indiqué lors des séances publiques virtuelles d’audition des mémoires pour la cessation du gaspillage alimentaire en janvier, la ville de Montréal souhaite s’impliquer dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Objectif annoncé : une réduction de 50% d’ici à 2025.

Mais qu’est ce que le gaspillage alimentaire?

Consultation contre le gaspillage alimentaire
Évitons le gaspillage alimentaire – Crédit photo : Canva

Selon Recyc-Québec, il s’agit de « toute nourriture destinée à la consommation humaine qui est perdue ou jetée tout au long de la chaîne alimentaire, que ce soit au champ, dans le transport, lors de la transformation, à l’épicerie, dans les restaurants et hôtels ou encore à la maison ». Cette définition englobe donc la part des « pertes alimentaires » : la part des aliments ou des restes d’aliments qui n’est pas consommée.

C’est l’affaire de tous ! Pourquoi alors ne pas essayer de réduire à la source la quantité des déchets alimentaires finissant dans notre bac de compost ?

Voici quelques astuces et recettes simples pour vous aider à redéfinir votre relation avec vos fruits et légumes.  

Un second souffle pour vos légumes 

Vos légumes sont défraîchis, leur peau est flétrie ?
Coupez-les en petits morceaux, ajoutez deux ou trois œufs, du lait et faites une omelette, une quiche, une tarte, un cake, des muffins ou tout simplement une bonne soupe ! Ce n’est pas parce qu’ils sont devenus moches qu’ils ne sont plus bons !

Autre astuce : travailler avec la totalité d’un ingrédient pour augmenter la quantité de vos repas et leur diversification.

Par exemple, lavez et séparez des tiges les fanes de radis et de carottes. Ciselez ces fanes pour assaisonner vos plats comme avec de la ciboulette ou du persil. 

Si vous en avez beaucoup, faites-en un pesto : ajoutez de l’ail, de l’huile, des pignons de pin (ou d’autres noix), du parmesan ou encore du citron dans un mixeur, sel et poivre au goût. Mixez par à coups et ajoutez de l’huile au fur et à mesure pour obtenir la consistance voulue. À déguster sur du pain ou des pâtes.

Ne jetez plus vos pelures de légumes biologiques !

D’abord parce qu’elles sont parfaitement consommables dans la plupart des cas (vérifiez !), notamment crues. Leur peau regorge de vitamines et de minéraux alors pourquoi s’en priver ? Assurez-vous cependant de consommer des produits biologiques et bien nettoyés pour éviter d’ingérer des pesticides ou des bactéries

Légumes frais au marché
Rien de tel que des légumes – Crédit photo : CANVA

Gardez au congélateur dans un sac hermétique toutes les épluchures que vous n’utilisez pas. Quand il est plein, cuisinez vos épluchures de pomme de terre, carotte, courgette, panais, fanes de radis, cosses de petits pois… pour un bouillon. Ajoutez des herbes, des épices, des champignons séchés et pourquoi pas des carcasses de volaille ou de poisson. Faites revenir de l’ail et un peu d’oignon dans une marmite, ajoutez vos trouvailles, recouvrez le tout d’eau et portez à ébullition. Baissez le feu, couvrez et laissez mijoter au moins une heure. Filtrez le bouillon et versez-le dans des bocaux en verre à garder au frigo pendant quelques jours. Il peut aussi se congeler.

Enfin, vous pouvez faire vos propres chips de légumes en étalant les épluchures sur un papier sulfurisé, badigeonnez le tout d’huile, d’un peu de sel (ajoutez des épices si vous voulez, soyez créatif !). Enfournez 15 minutes à 200°C et c’est prêt !

Une nouvelle vie pour vos fruits 

Un peu comme les légumes, la plupart des fruits bio peuvent se manger avec leur peau. Sinon, servez-vous des épluchures pour vous faire une bonne infusion (comme la pomme qui aura naturellement un bon goût sucré), des smoothies ou bien même des eaux aromatisées avec glaçons pour l’été.

Si vos fruits ont l’air trop fatigués, préparez-les en compote ou en confiture selon la quantité.

La peau des agrumes peut également vous servir dans vos recettes de gâteaux ou panna cotta. Vous pouvez aussi les utiliser  comme produit ménager en laissant infuser 2 à 3 semaines dans un bocal fermé rempli de vinaigre blanc. Filtrez la préparation et versez-la dans un vaporisateur pour obtenir un super nettoyant désinfectant à l’odeur de citron !

Entre les légumes et les fruits, vous avez déjà de bonnes pistes pour faire honneur à ces produits de la Terre. Il y a bien d’autres possibilités qui feront l’objet d’une autre chronique.

Avez-vous des suggestions de sujets pour notre prochaine chronique ?

N’hésitez pas à partager avec moi les sujets que vous avez envie de voir abordés en remplissant le formulaire ci-dessous. Merci de votre aide !


Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 88 425 lecteurs en 12 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Emma Calange
Voyageuse de longue date, cette jeune maman a commencé à travailler à LaSalle en 2018 après avoir posé ses valises à Verdun. Diplômée en intervention sociale, Emma répond aux besoins des personnes défavorisées depuis 10 ans. Ce sont l’envie de s’impliquer davantage dans la vie communautaire et de participer à un échange de savoirs qui l’amènent aujourd’hui à vouloir s’impliquer avec enthousiasme dans Nouvelles d’Ici.