Des bébés en couches lavables
Actualités Affaires d'ici Consommation Environnement Lachine LaSalle Le Sud-Ouest Verdun

Des idées pour devenir zéro déchet avec bébé à LaSalle, Lachine, Verdun et dans le Sud-Ouest

Mis à jour le 3 mars par Karine Joly pour ajouter une option d’achat en vrac à Verdun.

Chaque Canadien produit en moyenne 720 kg de déchets par an selon une étude du Conference Board de 2012. Une moyenne qui monte jusqu’à 749 kg au Québec ! Avec un nouveau-né, ce chiffre peut considérablement augmenter.

Pour vous aider à alléger vos sacs poubelles mais pas votre compte de banque, voici quelques solutions plus responsables et simples à intégrer dans un quotidien déjà bien chargé. 

Mon but ? Vous permettre d’accueillir et de chouchouter votre bébé en générant le moins de déchets possible !

L’alimentation zéro déchet : lait et premiers repas

L’allaitement est sans aucun doute la solution zéro déchet par excellence : aucun matériel ni préparation et une adaptation optimale aux besoins du nourrisson. Cependant, il n’est pas toujours possible d’adopter cette solution pour différentes raisons. 

Si tirer votre lait est une option, vous pouvez le conserver au frigo et au congélateur afin de le servir au biberon dès que nécessaire. Si ce n’est pas possible, le lait maternisé représente l’alternative de choix pour nourrir votre petit. On essaiera toutefois de choisir des contenants de lait en métal plutôt qu’en plastique, puis d’acheter des recharges afin d’éviter les emballages inutiles. Aussi, pensez à acheter des biberons en verre de grandes tailles dès le début, pour éviter de devoir en acheter plus tard.

Légumes frais au marché
Rien de tel que des légumes – Crédit photo : CANVA

Lorsque vient le temps de la diversification de l’alimentation de bébé, la solution la plus écologique reste de cuisiner soi-même les petits pots pour bébé puis de les congeler dans des bacs à glaçons pour en avoir toujours prêts à l’emploi. Tout comme vous, bébé se régalera de produits de saison, frais et locaux, bons pour la santé et le porte-monnaie ! 

Pour limiter les emballages, on utilise des sacs réutilisables pour les collations. Beaucoup d’aliments se trouvent facilement en vrac, mais il est également possible d’acheter en gros certains produits très courants comme la farine et le riz. Ces suggestions sont tout aussi valables pour les parents qui choisissent de nourrir leur enfant via la Diversification Menée par l’Enfant (DME).

Manque de temps, d’envie ou de courage ? 

Les petits pots du commerce peuvent être d’une grande aide, surtout si on peut les choisir biologiques et dans des contenants recyclables.

Le nettoyage zéro déchet :  les lingettes et autres produits de soin pour bébé

Les lingettes sont bel et bien LE produit indispensable de notre quotidien avec bébé ! Mais, elles sont malheureusement une source quotidienne de déchets.

Avec une moyenne de 2 lingettes par change (et on sait que parfois ce sera beaucoup plus !), 6 changes par jour, 365 jours par an, pendant peut-être 2 ans : ce sont plus de 8 700 lingettes achetées pour être aussitôt jetées à la poubelle… Alors, si vous avez l’âme un peu créatrice ou connaissez un(e) couturièr(e), pourquoi ne pas en faire des lavables ? Sinon, on en trouve à très bon prix un peu partout. Un achat très vite rentabilisé.

Les lingettes lavables s’utilisent simplement avec de l’eau dans une petite bouteille (en verre!) à spray, une eau micellaire spéciale bébé ou encore du liniment pour les fesses. Et pour des lingettes “prêtes à l’emploi”, laissez-les s’imbiber dans une boîte hermétique en suivant la recette de votre choix. Attention de ne pas en préparer trop à l’avance pour éviter qu’elles ne moisissent. Lavables en machine avec le reste de votre lessive, ce nouveau geste ne changera rien à vos habitudes.

3 recettes maisons très simples à réaliser
De nombreux sites proposent des recettes maison, en voici 3 sur le site Le Canicole pour de l’eau micellaire maison pour nettoyer les fesses de bébé, du liniment maison et de la crème végétale maison pour les protéger.

Encore une fois, il est tout à fait possible d’acheter des lingettes en magasin. Veillez cependant à ce qu’elles contiennent un maximum d’eau, pas d’alcool et le moins possible de toutes substances inconnues aux noms imprononçables. 

De nombreux autres produits peuvent être faits maison : baume à lèvres, shampooing et savons… Mais ils sont également disponibles en vrac ou sans emballage dans plusieurs boutiques locales : Épicerie Loco ou La Mistinguette à Verdun, Le Vrac du Canal Lachine ou le Café Grind à LaSalle par exemple.

Choisissez un mouche-bébé lavable et réduisez (ou supprimez !) l’achat de coton et cotons-tiges afin d’éviter d’autres déchets superflus.

Des subventions à LaSalle, Lachine, Verdun et dans le Sud-Ouest pour des couches plus écolos

Les couches lavables sont quant à elles la meilleure solution pour le change de bébé. Au Québec, entre 0 et 2 ans, bébé utilise entre 5 000 et 7 000 couches. Quelques 600 millions de couches sont ainsi jetées chaque année ! Une couche jetable va mettre entre 400 et 500 ans à se dégrader.  Pour en produire une, il faudra 4, 5 arbres et 25 kg de plastique… Choisir les couches lavables pour bébé, c’est un geste écolo qui permettra de produire 3 fois moins de déchets. 

Gestes écologiques pour protéger la Terre
Protégez la Terre – Crédit photo : CANVA

Même avec les cycles de lavage supplémentaires, on consommerait 3,5 fois moins d’énergie et 2,3 fois moins d’eau qu’avec des couches jetables, selon une étude de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie française. L’environnement n’est pas le seul gagnant, votre portefeuille aussi.

Le coût d’achat d’un lot de couches lavables peut sembler conséquent au départ. Cet investissement sera vite rentabilisé mais pour amoindrir le choc, il est très facile de les acheter de seconde main. Il faudra juste penser à les désinfecter avant la 1ère utilisation. Aussi, les arrondissements de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest proposent des subventions pour vous aider à financer des couches neuves ou en location. 

Si vous avez des questions, le groupe Facebook Accrocs aux couches lavables est une communauté pleine de ressources et de précieux conseils pour débuter.

Si vous préférez vous tourner vers des couches jetables, choisissez-les non blanchies au chlore et plus respectueuses de l’environnement (Seventh generation, Attitude; Moltex…). En évitant de faire un paquet trop serré avec la couche souillée, on évitera qu’elle mette encore plus de temps à se dégrader en étant trop hermétique.

Première source pour les vêtements, jouets et matériel ? Les options locales de seconde main ! 

Les bébés grandissent très vite. Ce qui était indispensable devient vite obsolète. Et c’est une chance, car les achats de seconde main, notamment disponibles sur plusieurs groupes Facebook, sont ainsi des produits peu utilisés et de bonne qualité. J’émettrai quand même une réserve en ce qui concerne le matelas de bébé, qui je pense, devrait être acheté neuf.

Autre astuce : pensez à acheter du matériel évolutif qui s’adapte à la croissance de votre enfant : un lit berceau qui se transforme en lit d’enfant, une poussette que l’on peut utiliser jusqu’à 2 ou 3 ans, un siège à adapter sur les chaises de table ou des chaises évolutives.

Pour les vêtements, des morceaux mixtes pourront être portés par un éventuel petit frère ou une éventuelle petite sœur. Outre les fameux Kjiji et Market Place, allez visiter le compte Instagram de BabyMarmeladeMtl: jolie boutique en ligne, basée à LaSalle, spécialisée dans les vêtements de seconde main bébé et enfant de très bonne qualité.  

Bébé joue à la maison
Bébé joue à la maison – Crédit photo : Emma Calange

Voilà donc différentes solutions pour réduire votre consommation de déchets. Rien ne peut être parfait, mais chaque petit geste compte. Pas question non plus de culpabiliser, prendre l’option qui convient le mieux à notre enfant est toujours une bonne solution surtout pendant la pandémie !

Avez-vous des suggestions de sujets pour notre prochaine chronique ?

N’hésitez pas à partager avec moi les sujets que vous avez envie de voir abordés en remplissant le formulaire ci-dessous. Merci de votre aide !


Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 55 764 lecteurs en 9 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Emma Calange
Voyageuse de longue date, cette jeune maman a commencé à travailler à LaSalle en 2018 après avoir posé ses valises à Verdun. Diplômée en intervention sociale, Emma répond aux besoins des personnes défavorisées depuis 10 ans. Ce sont l’envie de s’impliquer davantage dans la vie communautaire et de participer à un échange de savoirs qui l’amènent aujourd’hui à vouloir s’impliquer avec enthousiasme dans Nouvelles d’Ici.