Actualités Art Culture Environnement Loisirs Nature Verdun

Gros plan sur la biodiversité avec 8 espèces « taille augmentée » à Verdun

Article mis à jour le 6 août à 15h20 pour modifier le nom de la grenouille dans la légende sur la suggestion de Virginie Michaud.

C’est une célébration inédite, ludique et colorée de la biodiversité que propose Espace pour la Vie au parc de l’Honorable-George-O’Reilly à Verdun jusqu’au 31 octobre.

À quelques pas de la Maison Nivard-de-St-Dizier et entre deux pistes cyclables vous attend un véritable mini-musée de la biodiversité. Composée de 8 oeuvres de bois coloré, cette expo en plein air a justement été installée, le 16 juillet dernier, sur un site laissé à l’état naturel pour favoriser la biodiversité sur la suggestion de Demain Verdun.

Impossible cependant de les manquer parmi les herbes hautes et les fleurs sauvages du parc, car elles ont tout pour se faire remarquer ! Ces oeuvres sont inspirées de la réalité à deux détails près : leurs couleurs vives et leur taille surdimensionnée.

Avec ce projet d’art médiateur de la biodiversité, les équipes d’Espace pour la vie veulent lancer une invitation à « découvrir et admirer quelques-uns (des) habitants typiques en taille augmentée ».

6 des 8 espèces magnifiées au parc de l’Honorable-George-O’Reilly à Verdun

Un processus créatif scientifique et… ludique !

Sélectionnées par plusieurs experts de la biodiversité parmi les centaines d’espèces recensées dans cet écosystème, les 8 espèces retenues se retrouvent toutes dans ce parc. Des panneaux d’interprétation vous inviteront bientôt à en apprendre plus sur chacune tout en vous proposant d’essayer de les repérer dans les environs.

« Je ne voulais pas proposer de reproductions en 3D, c’est pourquoi j’ai plutôt décidé de m’amuser avec l’idée des casse-tête en bois dans la proposition que j’ai soumise » explique Elysabeth Lessard d’Elle design qui a conçu et réalisé tous ces modèles augmentés.

Si l’artiste a pu jouer avec les couleurs et les tailles des différentes espèces, pas question en revanche de dévier de la réalité scientifique. « Les experts d‘Espace pour la vie se sont assurés que tous les détails soient respectés. »

Pour chaque pièce, il a donc fallu partir d’une photo et la décomposer à l’ordinateur pour finalement en découper les différentes couches dans le bois, un travail réalisé grâce à la découpe numérique. Tous les morceaux de ces casse-tête géants ont ensuite été peints et vernis avant d’être assemblés.

« J’ai eu beaucoup de plaisir à essayer de trouver la ligne entre le décor enfantin et l’animal réaliste » conclut Mme Lessard à l’issue de notre conversation téléphonique.

Nul doute que les nombreux petits (et grands !) qui fréquentent les alentours de la Maison Nivard-de-St-Dizier auront aussi beaucoup de plaisir à découvrir et apprécier la biodiversité de cette façon !

Toutes les photos de cet essai-photos y compris celle de l’oeuvre représentant une libellule, en haut de cet article, ont été prises par Karine Joly.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 65 896 lecteurs en 10 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine y a fondé sa famille et son centre de formation en ligne pour les professionnels du digital dans les universités. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été la rédactrice en chef de la section "Cities & Towns" d'une grande dot com américaine à New York. Juste avant la pandémie, elle a proposé au comité Catalyseur du Bronx de créer le Bulletin du Bronx -- ce qui lui a donné l'envie de lancer Nouvelles d'Ici.