Les études à distance
Actualités Éducation Lachine LaSalle Le Sud-Ouest Verdun

En ligne pour le retour en classe des étudiants d’ici !

Alors que les élèves du primaire ont repris le chemin de l’école la semaine dernière, c’est au tour des élèves du secondaire de retourner en classe cette semaine. Pour les secondaires 3, 4 et 5, ce retour ne se fait cependant qu’un jour sur deux, tandis que des étudiants au CÉGEP et à l’université retournent à leurs études en ligne.

Avis partagés sur les études à distance

L’occasion de questionner quelques-uns de mes homologues étudiants sur leur nouvelle réalité. Zahra, Faty, Valentina et Cristiano, étudiants universitaires, Nancy, étudiante au Collégial, Valérius, élève de secondaire 4 (en ligne 1 jour sur 2) et même Aisha du primaire (en ligne au printemps dernier) ont accepté de parler de leur expérience avec les études à distance.

À l’exception des différents problèmes techniques auxquels ils ont dû faire face, leurs avis sont assez partagés. Plusieurs ont beaucoup aimé l’apprentissage en ligne pour la plus grande flexibilité et le temps libre supplémentaire qu’il procure, d’autres préfèrent le « présentiel » pour différentes raisons.

S’il y a des divergences, plusieurs points en commun ont été soulevés.

Défis importants pour les étudiants

Alors qu’ il était plus facile de communiquer rapidement avec les professeurs pour clarifier et poser des questions auparavant, les études à distance  ajoutent une barrière à la communication. Le travail en ligne  freine aussi la compréhension en instituant une barrière entre professeurs et élèves. Les charges de travail ont ainsi augmenté, car  plus de travail personnel est nécessaire pour aider à la compréhension des leçons. « Beaucoup, beaucoup plus de travail », commente Valérius, « plus trop de temps où l’on ne fait rien, moins de cours magistraux mais plus de projets et de devoirs. » termine-t-il. « C’est beaucoup à faire par nous même » ajoute Valentina.

« Il est aussi plus difficile de rester concentré » explique Zahra. « Il y a trop de distractions autour, il est plus facile de perdre notre concentration et le fil du cours », ajoute-t-elle. Un sentiment qui semble être partagé par les autres. 

Le manque de contact avec les amis est un plus grand challenge pour d’autres. « L’école, ce n’est pas juste les cours, c’est aussi l’ambiance, c’est le rythme et les relations entre amis. Ne pas pouvoir avoir de contact physique et rencontrer de nouvelles personnes est assez triste. » indique Nancy. « Mes amis me manquaient beaucoup » ajoute Aisha.

Cours parfois inadaptés

Pour tous, l’adaptation des cours à l’apprentissage en ligne pourrait être meilleure, avec un peu moins de travail et  des cours plus interactifs. 

Si l’apprentissage en ligne est un challenge pour les élèves, il n’en est pas moins un pour les professeurs. Ils  ont dû s’adapter à de nouveaux outils et de nouvelles méthodes d’enseignement.

« Donner un cours en ligne est différent que de donner le cours en personne » commente Cristiano, assistant professeur à l’université de Concordia et étudiant en doctorat. « En présentiel il est plus facile d’avoir l’attention de ses élèves, mais surtout d’injecter de l’énergie dans le cours. En ligne il y a cette adaptation constante (nécessaire pour) rendre le cours plus interactif et plus intéressant pour garder l’attention des étudiants ». Une tâche plutôt difficile. 

Questionnés sur les  méthodes employées pour pallier ces différents problèmes, les étudiants et élèves interrogés essaient tous de trouver de meilleurs moyens pour rester concentrés et motivés. 

Nous passons beaucoup de temps sur les plateformes digitales dans nos journées pour le plaisir mais quand il est question de l’école, c’est une autre histoire.

Si certains, comme moi, préfèrent les cours en classe et d’autres les cours en ligne, il existe aussi des tenants d’une troisième option. Pour eux, l’idéal serait une combinaison des deux : du présentiel pour les cours plus difficiles et un apprentissage en ligne pour les plus légers.

La capacité d’apprentissage et d’adaptation de chaque étudiant est devenue l’une des clés de la réussite dans les études où le numérique prend de plus en plus de place.

Conseils d’une étudiante pour gérer votre session

Voici donc quelques conseils pour commencer cette nouvelle année du bon pied à l’école depuis la maison :

  • Créer un programme hebdomadaire à suivre : désignez certaines heures chaque semaine pour lire, regarder des conférences, terminer les devoirs et étudier. Fixez des rappels pour effectuer ces tâches.
  • Établir un espace de travail  organisé :  que ce soit votre table de cuisine ou votre bureau personnel, il est important de déterminer le type d’environnement qui vous convient le mieux.
  • Éliminer les distractions : essayez le plus que possible d’éviter de vous exposer aux  distractions une fois identifiées.
  • Participer activement en classe : participez au forum en ligne du cours pour vous aider à mieux comprendre le matériel du cours et à échanger avec vos camarades de classe. Cela peut impliquer de commenter sur un forum de discussion ou de publier une question sur un projet ou un exercice. Lisez ce que disent les autres étudiants et votre professeur. Et si vous avez une question, demandez des éclaircissements !

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 37 189 lecteurs en 7 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Fanta Diack
Fanta Diack
Arrivée en 2009 à Montréal en provenance du Sénégal, Fanta est sortie grandie de chacune de ses expériences de bénévolat y compris son implication avec Bienvenue à l’Immigrant, un OBNL de LaSalle. Étudiante en Master en Management de Projets, c’est sa passion pour l’écriture et la lecture qui l’a poussée à s'intéresser à Nouvelles d’Ici. À multiples facettes, elle utilise plusieurs médias pour exprimer sa créativité, sa curiosité et son amour pour le monde qui l’entoure.