Église des Saints-Anges à Lachine
Actualités Affaires civiques Affaires d'ici Culture Histoire Lachine Urbanisme

L’église des Saints-Anges de Lachine a besoin de nouveaux travaux et… d’un coup de pouce

Bâtie en 1920, l’église des Saints-Anges sur le boulevard Saint-Joseph au coin de la 15e a déjà dû subir de nombreuses réfections ces dernières années. Mais, de nouveaux travaux extérieurs sont aujourd’hui indispensables pour préserver le bâtiment.

“Sans intervention, des pierres pourraient un jour tomber devant l’entrée par laquelle les mariés accèdent à l’église. Au niveau sécuritaire, tout est sous contrôle. Nous avons juste positionné des barrières au coin de la 15e avenue, à la demande des architectes’’, explique Robert Lachance, directeur administratif de la paroisse des Saints-Anges. 

Mandaté pour réaliser le cahier de santé de l’édifice, le cabinet d’études Louis Brillant avait travaillé en 2015 et 2016 sur la réfection des deux clochers de l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs à Verdun. M. Brillant a relevé de nombreuses défectuosités aux Saints-Anges et a conclu qu’il fallait réaliser rapidement certains travaux incontournables.

Plus de 300 000 $ de travaux à réaliser pour préserver l’église des Saints-Anges

L’architecte a évalué les travaux de maçonnerie, les plus urgents, à 311 000 $ pour lesquels le conseil du patrimoine religieux a octroyé une subvention de 210 000 $ après avoir validé la démarche.

Pour les 100 000 $ restant à la charge de la paroisse, environ 75 000 $ de dons ont déjà été récoltés.

“Nous avons un fort rôle social et nos 200 à 250 paroissiens se sont mobilisés’’, indique le directeur. Depuis la pandémie, la paroisse a beaucoup communiqué et les messes sont maintenant retransmises en direct sur sa page Facebook, avec l’aide de huit caméras.

Encore 25 000 $ à trouver

Mais il manque encore 25 000 $ pour pouvoir réaliser la totalité des travaux.

“Nous avons reçu des dons venant de tout le Québec, de France ou d’ailleurs, de gens qui ont participé à des baptêmes ou des mariages ici, qui sont très attachés à notre église, au-delà du religieux’’, ajoute M. Lachance. “Nous comptons sur eux mais aussi sur de possibles donateurs qui apprécient l’église comme une œuvre patrimoniale importante de Lachine, de par son architecture, ses vitraux, son orgue ou les concerts de musique que nous organisons chaque mois’’.

La chorale L’ensemble entre-amis se produira à l’église le samedi 10 décembre à 19h30 pour lever des fonds.

Des réfections urgentes pour préserver l’église emblématique de Lachine

Les travaux, situés à l’extérieur de l’église, sont à effectuer rapidement. Ils permettront aussi d’être en conformité avec les exigences sécuritaires des assurances.

Selon le cahier des charges de l’appel d’offre, les escaliers du parvis doivent être refaits, des interventions sont nécessaires pour réparer des joints ouverts, des zones entières sont à démonter et à remonter à cause de ventres-de-boeuf (gonflements ou boursouflures qui émergent sur les murs de maçonnerie quand les briques se détachent de la structure à la suite d’une infiltration d’eau), des pierres brisées ou décalées doivent être remplacées ou replacées.

Pour la façade ouest donnant sur la 15e avenue, de très nombreuses fissures sont apparentes et doivent être comblées.

Si les fonds sont réunis, les travaux pourraient être réalisés durant l’été 2023.

La photo de l’église des Saints-Anges à Lachine, en haut de cet article a été prise par Lilian Largier le 26 octobre 2022.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Lilian Largier, Initiative de journalisme local
Lilian Largier a couvert les affaires civiques et municipales dans le cadre de l’Initiative de journalisme local d'octobre à novembre 2022, jusqu'à ce qu'il décide de retourner faire des piges. Arrivé au Québec en 2016 avec sa famille, il vit dans l’ouest de l’île de Montréal. Curieux de nature, ce journaliste passionné a fait de nombreuses piges pour le Courrier du sud à Longueuil ou l’Info du nord de Mont-Tremblant, le Journal de Montréal, TVA nouvelles, Premières en Affaires et BP Arts Média.