École Levi-Sauvé à Verdun
Actualités Affaires d'ici Communautaire Éducation Île-des-Soeurs Lachine LaSalle Le Bronx Le Sud-Ouest Verdun

Écoles du CSSMB : purificateurs d’air, lecteurs de CO2, rapport annuel 2020-2021 et consultation sur la nouvelle école secondaire de LaSalle.

Article mis à jour le 29 janvier avec l’ajout, en bas de page, d’un lien vers notre article analysant la proposition du territoire d’appartenance pour la nouvelle école.

Le conseil d’administration du Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSSMB) a tenu sa première séance de l’année en virtuel le 25 janvier 2022. L’occasion de faire le point sur la rentrée de janvier et les défis liés à la situation sanitaire, de traiter des affaires courantes mais aussi de partager le tout nouveau rapport annuel 2020-2021 du CSSMB.

Bilan de l’année 2020-2021 pour les écoles d’ici

“C’est une année atypique où nous avons, malgré tout, gardé le cap” a lancé le directeur du CSSMB au début de sa présentation du rapport annuel. Dominic Bertrand a également souligné que l’année 2020-2021 a vu le développement de nombreux outils informatiques pour l’enseignement à distance et la mise en place de la nouvelle structure de gouvernance avec son tout premier conseil d’administration. 

Cette année fut aussi caractérisée par une baisse notable du nombre d’élèves accueillis en raison du recul de l’immigration à Montréal causé par la pandémie. Seulement 70 500 élèves ont fréquenté les établissements de Marguerite-Bourgeoys en 2020-2021 alors que ce total a déjà atteint la barre des 75 000 dans le passé. 

Avec un taux de diplomation de 88,2%, le CSSMB fait toujours figure de bon élève au Québec et s’approche de sa cible pour 2023 : 89%. Selon ce rapport annuel qu’il est maintenant possible de consulter en ligne, le budget total du CSSMB a atteint 729 millions de dollars. L’année financière 2020-2021 s’est cependant soldée par un déficit de 1.6 million de dollars.

Le point sur la situation sanitaire dans les écoles : purificateurs, lecteurs de CO2 et déclaration des nouveaux cas COVID

Les questions du public et les décisions à l’ordre du jour ont suivi la présentation du rapport annuel. 

École secondaire Dalbé-Viau à Lachine
École secondaire Dalbé-Viau à Lachine – Crédit photo : Karine Joly

Sans surprise, il a été question de la gestion de la situation sanitaire. Questionné par une parent d’élève sur la possibilité d’équiper les classes de purificateurs d’air à l’image de ce qui se ferait dans certains commissions scolaires anglophones, le président du conseil d’administration, Ghislain Laporte, a rappelé que c’est le gouvernement qui prend ces décisions pour le secteur francophone. « Pour l’instant, les purificateurs d’air ne sont pas dans les recommandations ». Dans sa mise à jour habituelle en fin de séance, Dominic Bertrand a aussi tenu à indiquer que tous les lecteurs de CO2 fournis au CSSMB par le ministère de l’Éducation avaient été installés. Une vingtaine des 122 bâtisses du CSSMB doivent encore être équipées, mais la majorité l’est déjà. “Les lecteurs de CO2 sont installés de 24h à 36h après que nous les ayons reçus” a précisé M. Bertrand.

Par ailleurs, le CSSMB continue de recenser les nouveaux cas COVID chez les élèves et les enseignants de ses écoles, même si les parents ne sont maintenant plus informés par courrier lorsqu’un cas est déclaré. Ces données sont ensuite envoyées au ministère qui décide de les partager ou pas. Également interrogé à ce sujet par une mère de famille, M. Laporte a suggéré que le CSSMB pourrait les publier sur son site Internet dans un souci de transparence si elles ne sont pas largement diffusées. Un peu plus tard, M. Bertrand a confirmé que ce partage des données était possible, mais que cela n’allait pas changer la nouvelle façon de gérer individuellement les symptômes de chaque enfant. “Il faut changer de paradigme” a-t-il insisté.

Autre points : grands froids et consultation à venir sur la nouvelle école secondaire de LaSalle

Le Grand-Héron à LaSalle, l'une des 102 écoles du CSSMB
Le Grand-Héron à LaSalle, l’une des 102 écoles du CSSMB – Crédit photo : Karine Joly

Lors de son intervention en fin de séance, le directeur du CSSMB a aussi mentionné que les grands froids actuels mettent “une pression incroyable” sur les 126 bâtiments scolaires d’ici, des bâtisses qui ont une moyenne d’âge de 61 ans. Le travail de maintenance et les investissements réalisés jusqu’à présent ont porté leurs fruits, puisque seuls quelques dégâts des eaux, en raison de tuyaux gelés, sont à déplorer pour l’instant.

Autre décision d’importance pour les parents d’élèves de LaSalle, le conseil d’administration a entériné l’ouverture d’une consultation publique sur le territoire d’appartenance de la nouvelle école secondaire de LaSalle, actuellement en construction et qui devrait ouvrir à la rentrée de septembre 2023. Une séance virtuelle d’information aura lieu la semaine prochaine pour présenter le projet dans les détails. Les parents d’élèves concernés vont recevoir une invitation de leur direction d’école. Nouvelles d’Ici fera son possible pour couvrir cette séance et vous tenir informés. En attendant, voici une analyse des documents de présentation de la proposition du CSSMB.

La photo de l’école primaire l’école Lévis-Sauvé à Verdun (l’une des 102 écoles du CSSMB) en haut de cet article a été prise par Karine Joly en mars 2021.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine a fondé Nouvelles d'Ici avec un groupe de citoyennes et citoyens en octobre 2020. Elle en est aujourd'hui la rédactrice en chef. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été managing editor de la section Cities & Towns d'une grande dot com américaine à New York. Avant de retourner au journalisme, Karine a fondé sa famille et un centre de formation en ligne pour les professionnels de la communication digitale.