composition d'une photo aérienne 1947-1949 provenant des archives de Montréal et d'une photo de la bâtisse de 1927 prise en août 2022
Actualités Affaires d'ici Histoire LaSalle Le Bronx Urbanisme

Densification dans le quartier du Bronx à LaSalle ? Démolir le vieux de petite taille pour construire du neuf, plus grand

Article mis à jour le 19 août avec une info sur la petite histoire du bâtiment sur la 1ère et le 22 août avec une précision sur le projet de remplacement sur la 4e avenue.

Le comité de démolition de l’arrondissement de LaSalle s’est prononcé à l’unanimité en faveur de la démolition d’une bâtisse située au 149-151 sur la 1ère avenue à LaSalle lors de sa séance du 11 août 2022.

Cette démolition doit permettre de construire un nouveau grand beau triplex avec terrasse sur toit qui occupera la majeure partie du terrain, incluant le stationnement actuel au coin d’Édouard et de la 1ère avenue.

Comme la réglementation le permet dans le secteur du Village des Rapides, l’autre nom du Bronx, la version initiale de ce projet de construction ne prévoit aucune case de stationnement pour les 3 nouveaux logements. Cependant, le terrain comporte actuellement 3 entrées charretières qui seront supprimées, libérant ainsi de l’espace de stationnement sur rue.

Construite en 1927, l’année de la création de la paroisse de Notre-Dame-du-Sacré-Cœur fondée par le curé Joseph Allion, cette petite bâtisse de plain-pied est donc déjà là quand l’école Allion et l’église Notre-Dame de Grâce sortent de terre en l’espace d’une décennie.

À la fin des années 1940, elle est d’ailleurs visible sur la photo aérienne du quartier en haut de cet article. Le stationnement asphalté, où plusieurs véhicules prennent place aujourd’hui, semblerait alors accueillir un potager de bonne taille.

Une Shoebox à 2 étages ?

Bâtisse de 1927 sur la 1ère avenue à LaSalle
Bâtisse de 1927 sur la 1ère avenue à LaSalle (août 2022) – Crédit photo : Karine Joly

Ce bâtiment présente certaines caractéristiques du style Shoebox (littéralement boîte à chaussures) emblématique de l’urbanisme du début du XXe siècle dans la banlieue de Montréal dont faisait partie, à l’époque, la Ville de LaSalle, incorporée en 1912. Mais cette bâtisse au coin d’Édouard et de la 1ère avenue ne possède pas tous les marqueurs de la traditionnelle Shoebox montréalaise. 

Construites par leur propriétaire, ces maisons de petite taille comportent habituellement un seul étage et un toit plat. Selon l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, cette configuration simple et modeste devait “permettre de futures expansions architecturales comme l’ajout de deux ou trois étages supérieurs”. 

Avec un logement en demi sous-sol, le profil de la bâtisse qui devrait être démolie à LaSalle diffère de la Shoebox traditionnelle. Cette dernière ne dispose que d’un vide sanitaire et n’accueille donc qu’un seul logement. Cependant, cette classification semble varier d’un arrondissement à l’autre. À Rosemont–La Petite-Patrie, la réglementation prévoit que ces maisons puissent, une fois modifiées, accueillir jusqu’à 3 logements.

Valeur patrimoniale faible, mais appel de la décision encore possible sous certaines conditions jusqu’au 10 septembre

Selon la grille de l’évaluation patrimoniale présentée dans le dossier de demande de démolition, ce bâtiment presque centenaire n’est pas considéré comme “un élément fondateur, jalon ou catalyseur du développement urbain” à LaSalle. Il n’est pas non plus associé à un événement ou un personnage historique.

Il a pourtant marqué l’enfance de nombreuses personnes du quartier. Le dépanneur Agnès, installé au sous-sol, a vu défiler de nombreux enfants, venus acheter quelques bonbons sur le chemin de l’école.

La Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises (DAUSE) lui accorde une valeur patrimoniale faible, inférieure à celle attribuée, moyenne, par la firme Gris Orange qui conclut dans son rapport que “le bâtiment à l’étude présente peu d’intérêt en termes de patrimoine”.

S’il est encore possible pour le public de faire appel de la décision du comité de démolition jusqu’au 10 septembre inclus, “cette demande doit être appuyée et argumentée pour être recevable” précise Caroline Elliott, la porte-parole de l’arrondissement de LaSalle. 

De nouvelles informations documentées établissant une valeur patrimoniale plus élevée, par exemple, pourraient alors être analysées par le conseil d’arrondissement. Dans ce cas, les élus auraient à se positionner sur le maintien ou le renversement de la décision d’aller de l’avant avec la démolition. Une telle demande d’appel argumentée devrait être transmise avant le 10 septembre par courriel à greffe.lasalle@montreal.ca ou par courrier au 55, avenue Dupras, LaSalle, H8R 4A8.

De petites bâtisses remplacées par de grands duplex

C’est la seconde démolition d’un bâtiment construit avant les années 1930 que le comité laSallois approuve en quelques mois dans le quartier du Bronx. En avril 2022, il a donné son aval, à la majorité, à la démolition d’une maison de la 4e avenue construite en 1930, où d’importants travaux avaient été entrepris puis suspendus. Dans ce cas également, la construction de plus petite taille et en très mauvais état doit être remplacée par un grand bâtiment qui ressemble à un duplex, mais est une unifamiliale.

Avant l’entrée en vigueur à l’automne dernier du nouveau règlement régissant les démolitions à LaSalle, la démolition d’une autre de ces petites bâtisses avait été autorisée sur la 3e avenue en novembre 2020 pour permettre la construction d’un duplex. Bâtie plus récemment, en 1953, cette maison a disparu du lot qui semble maintenant à vendre comme l’indique une pancarte où figure un numéro de téléphone.

Depuis le printemps 2021, selon la Loi modifiant la Loi sur le patrimoine culturel et d’autres dispositions législatives, LQ 2021, c 10, une municipalité a l’obligation de créer et mettre à jour périodiquement “un inventaire des immeubles construits avant 1940 qui sont situés sur son territoire et qui ont une valeur patrimoniale”. Le comité exécutif de la Ville de Montréal prévoit d’ailleurs de faire adopter au conseil d’agglomération un règlement d’emprunt de 10 millions de dollars pour réaliser cet inventaire à Montréal d’ici 2025.

C’est l’article 138 de cette nouvelle loi qui stipule qu’il est aussi nécessaire de notifier le ministre de la Culture et des Communications de l’intention d’autoriser la démolition de ces vieux bâtiments 90 jours à l’avance. Sans réponse du ministère avant le 8 novembre, la démolition pourra aller de l’avant au coin de la 1ère avenue et d’Édouard.

La photo en haut de cet article est une composition d’une photo aérienne 1947-1949 provenant des archives de Montréal et d’une photo de la bâtisse de 1927 prise en août 2022 par Karine Joly.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine a fondé Nouvelles d'Ici avec un groupe de citoyennes et citoyens en octobre 2020. Elle en est aujourd'hui la rédactrice en chef. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été managing editor de la section Cities & Towns d'une grande dot com américaine à New York. Avant de retourner au journalisme, Karine a fondé sa famille et un centre de formation en ligne pour les professionnels de la communication digitale.