Charlyse Katako et Maryse Bélanger dans la salle du conseil de Montréal à l'occasion de Cité Elles 2023
Actualités Affaires civiques Affaires d'ici Île-des-Soeurs Lachine LaSalle Le Bronx Le Sud-Ouest Municipal Politique Verdun

Cité Elles : bilan de l’école de la relève municipale par les 2 participantes de Lachine et du Sud-Ouest

L’école de la relève en politique municipale à Montréal, Cité Elles, a permis d’initier plusieurs femmes à la politique. Deux d’entre elles, résidentes de Verdun et du Sud-Ouest, ont accepté de partager leur expérience.

Maryse Bélanger de Lachine, le goût d’entrer en politique

« C’est un parcours très enrichissant, mais où la courbe d’apprentissage est assez rapide. À chaque petite rencontre, on apprend quelque chose et on s’améliore », résume la participante de Lachine, Maryse Bélanger. Cela lui a vraiment permis de mieux comprendre comment les dossiers sont amenés au conseil municipal.

Elle se réjouit d’avoir pu échanger avec des mentors et des élus, ce qui a permis de dépasser la perspective technique de l’exercice. 

Lors de la simulation d’une séance du conseil municipal, les mentors ont rapidement fourni de la rétroaction pour aider les participantes à s’améliorer. Selon Mme Bélanger, la simulation était très proche de la réalité, « que ce soit les cloches qui sonnent pour le caucus, les tours de paroles, les règles de régie interne sur ce que l’on peut dire ou ne pas dire ».

Ce qu’elle a préféré le plus, c’est la préparation des dossiers qui vise à étayer son argumentaire en pensant à la fois à ses propres valeurs, mais aussi à la ligne du parti afin d’arriver à une proposition satisfaisante.

Maryse Bélanger recommande fortement cette formation aux autres citoyennes. « Elle m’a donné un plus », explique-t-elle avant d’ajouter que ce n’est pas quelque chose que l’on peut apprendre ailleurs.

Cette expérience l’a tellement marquée qu’elle songe même à se lancer en politique active si l’occasion se présente un jour. 

Charlyse Katako, une bonne initiation pour les Montréalaises d’aujourd’hui

« J’ai vraiment adoré Cité Elles. C’était vraiment très intéressant du début à la fin », s’exclame Charlyse Katako,la participante du Sud-Ouest que nous vous avions également présentée dans notre article du 8 mars.

Même si la simulation ne s’est pas exactement déroulée comme elle l’avait imaginé, elle a pu mieux comprendre les rouages d’un conseil municipal. Elle a remarqué à quel point une séance peut être formelle, par exemple, et qu’il est nécessaire de toujours s’adresser à la présidence et non pas à une autre personne siégeant au conseil.

Pour elle, l’un des points forts de Cité Elles est la possibilité d’échanger avec les élus sur les points à débattre, mais aussi sur leur quotidien. Elle a tellement apprécié son expérience qu’elle n’hésiterait pas à la renouveler si c’était possible et la recommande aux autres citoyennes.

« Cet évènement est une bonne initiation à la participation citoyenne, tant pour les femmes que pour les membres des communautés racisées », précise-t-elle avant de  noter que l’ensemble des participantes, comme elle, représentaient bien la composition actuelle de la population de Montréal.

Mme Katako aurait aimé que l’expérience soit plus concentrée dans le temps et dure plus longtemps. « Ce n’est pas en quelques soirées qu’on apprend vraiment le métier d’élue. C’est tellement complexe de bien démystifier le tout. J’en aurais pris un peu plus. »

Cheffe de la seconde Opposition dans le cadre de la simulation du conseil municipal, Charlyse Katako a trouvé que c’était un rôle de rassembleuse. Il fallait faire en sorte que les élus soient à l’aise pour présenter leurs motions, les propositions présentées à l’ensemble du conseil. La fonction demandait également de savoir trouver un consensus en essayant de former des alliances avec l’Opposition officielle ou l’Administration.

Avec un grand rôle comme celui qu’elle a assumé lors de la simulation viennent de grandes responsabilités, a-t-elle pu constater.

En apprendre plus sur Cité Elles et les femmes en politique

La photo en haut de cet article est un montage d’un portrait de Charlyse Katako (à gauche, prise par Dorcas et utilisée avec permission) et de Maryse Bélanger (à droite, prise par Sarah Dennene et utilisée avec permission)

L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 153 893 lectrices et lecteurs en 2022 avec une équipe composée de nombreux bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.