Parc Angrignon
Actualités Environnement LaSalle Le Sud-Ouest Loisirs Nature

Balade en ski de fond (et en images !) au parc Angrignon

Côté fleuve ou côté jardin? Lorsque le vent souffle du fleuve, il est possible de se réfugier à l’abri des grands arbres du parc Angrignon pour faire du ski de fond.

Voici un petit tour illustré d’une récente balade.

La randonnée débute dans la chênaie, sur la piste jaune qui fait le tour du parc, sur environ 4 km. Les grands chênes y côtoient les petits hêtres, dont les feuilles brunies sont restées accrochées aux branches. Plusieurs arbres sont cerclés de rouge, en vue d’un abattage prochain. Ici comme ailleurs, l’agrile du frêne fait des ravages.

Une sitelle à poitrine blanche et des mésanges à tête noire me suivent à la trace, espérant sans doute quelques graines. Soudain, des sons aigüs attirent mon attention. Un oiseau? Non! Cinq jeunes écureuils gris se pourchassent jusqu’au somment d’un chêne à gros fruits.

Non loin de l’entrée de la rue Jean-Chevalier au nord du parc Angrignon, la piste longe l’une des deux aires de jeux pour enfants. Plusieurs marcheurs admirent une cascade. Elle coule encore malgré le froid depuis sa source dans l’un des nombreux étangs du parc, à proximité de la station de métro Angrigon.

Ces lacs et ruisseaux artificiels confèrent au parc son style inspiré des jardin anglais du 19e siècle.

Des enfants rient et crient en glissant sur deux buttes, tout à côté de l’entrée du boulevard de la Vérendrye par où je suis arrivée et… repartie !

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 55 764 lecteurs en 9 mois avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou nous aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Céline Belzile
Résidente du Bronx depuis 20 ans, Céline et son mari Claude y ont élevé leurs deux garçons. Biologiste et spécialiste en environnement de formation, Céline a travaillé pour Hydro-Québec pendant 25 ans, à titre de chargée de projets et gestionnaire. Elle a siégé sur plusieurs panels lors de consultations publiques de grands projets hydroélectriques. Elle considère que la participation citoyenne et la communication sont au cœur du dynamisme d'un quartier.