Bac bleu de recyclage
Actualités Affaires d'ici Communautaire Environnement Île-des-Soeurs Verdun

Au delà du bac à Verdun ? Une initiative citoyenne à suivre pour un recyclage plus local et écolo

Certains sacs plastiques d’ici déposés dans votre bac bleu se retrouvent mélangés à du papier destiné à être recyclé dans des usines en Inde après avoir fait des milliers de kilomètres en bateau et camion.

Quand le contenu de notre bac bleu se retrouve en Inde

C’est ce que l’équipe d’Enquête a révélé aux téléspectateurs de Radio-Canada lors de l’émission du 3 février, mais aussi à Marie-Andrée Mauger qui avait donné une entrevue pour l’occasion. À la caméra, la mairesse de Verdun, responsable de la transition écologique et de l’environnement au comité exécutif de la Ville de Montréal, a déclaré que les images tournées en Inde la laissaient “bouche bée”. Ce reportage a aussi laissé de nombreuses gens d’ici perplexes quant à l’impact écologique de leur bac bleu. 

Si la réduction à la source avec l’élimination des sacs de plastique, la consigne des bouteilles et l’interdiction des contenants à usage unique que prônent maintenant le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal est une approche à retenir pour un changement durable, le tri sélectif à la source en est une autre. Il est ainsi pratiqué depuis plus de 20 ans en Europe mais aussi en Colombie-Britannique avec des bacs séparés (et des collectes) pour le papier, le verre et le plastique.

Conditions d’un tri sélectif efficace ? Facilité, simplicité et accessibilité

Écocentre de LaSalle
Écocentre de LaSalle sur St-Patrick – Crédit photo : Céline Belzile

Cependant, le tri sélectif à la source est une question de simplicité et de facilité. Le réseau des écocentres de la Ville de Montréal permet aux citoyens et citoyennes d’ici de venir déposer gratuitement certaines matières recyclables. Mais, un aller-retour à l’écocentre de LaSalle, sur Saint-Patrick, n’est pas à la portée de tous, particulièrement les gens d’ici qui n’ont pas de voiture par nécessité ou par choix écologique.

C’est justement ce constat qui a poussé Demain Verdun, l’organisme à but non lucratif de mobilisation citoyenne dans l’arrondissement de Verdun, à lancer son initiative Au delà du bac en juin 2021. Suggérée lors de son assemblée générale annuelle à l’automne 2020, l’idée d’un mini centre de tri de proximité a pris forme, de janvier à juin 2021, grâce à un groupe de six bénévoles de Verdun. Ce sont les 5 et 20 juin 2021 qu’ont été programmées deux premières collectes sous forme d’un projet-pilote destiné à évaluer l’intérêt des gens de Verdun pour un tel service.

Un essai transformé puisqu’un total de 99 personnes sont venues déposer leur matériel recyclable pendant ces 2 journées en juin dernier. Cette réussite a d’ailleurs poussé Demain Verdun à renouveler l’expérience une fois par mois de juillet à décembre 2021 à l’école Lévis-Sauvé puis au Café 5e sur Wellington.

Au delà du bac à Verdun : 300 visites en 6 mois pour une initiative 100% citoyenne et bénévole

Au total, l’opération Au delà du bac a enregistré 298 visites sur 6 mois. Un beau résultat pour une initiative entièrement gérée par des bénévoles et financée par des contributions volontaires et un don d’une entreprise privée pour couvrir le loyer.

Plusieurs types de matériaux sont collectés par les bénévoles, mais le polystyrène, les piles et les bouchons de liège sont les plus souvent déposés au centre de tri temporaire.

Au delà du bac dans le sous-sol du Café 5e sur Wellington à Verdun
Au delà du bac dans le sous-sol du Café 5e sur Wellington à Verdun – Catherine Daoust

Une fois récupérés dans des bacs, tous ces matériaux sont apportés, par les bénévoles, à l’écocentre de LaSalle ou à des entreprises spécialisées dans le recyclage de certains produits (tel que Mira pour les cartouches d’imprimante). 

“En général, un véhicule de type minivan est suffisant mais il faut comprendre que certains matériaux ne vont pas à l’écocentre donc nous faisons des voyages séparés” explique Catherine Daoust de Demain Verdun.

Forte du bilan remarquable de son projet Au delà du bac en 2021, l’équipe de bénévoles ne compte pas en rester là.

Rendez-vous le 2e samedi du mois en 2022 sur Wellington à Verdun

Les rendez-vous mensuels doivent se poursuivre le 2e samedi du mois, mais il est aussi prévu de débuter un projet de récupération de verre similaire à l’initiative menée à Ahuntsic-Cartierville, une initiative de recyclage des tissus possiblement en collaboration avec des artisans et une collecte annuelle de produits dangereux en sollicitant la collaboration de l’arrondissement. 

“Partager le savoir sur comment, quoi et où recycler” fait aussi partie des objectifs 2022 de Demain Verdun. Tout un programme pour aider chaque citoyen ou citoyenne qui le souhaite à  s’assurer de l’impact écologique de son recyclage dans ou… au delà du bac !

La photo en haut de cet article est une photo de stock provenant de CANVA.

Les « nouvelles d’ici » vous passionnent ?

Impliquez-vous dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 112 395 lecteurs en 2021 avec une équipe à 100% bénévole.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise devenez un Partenaire d’Ici pour aider à assurer la viabilité de cet organisme à but non lucratif (OBNL) sur le long terme !

Karine Joly
Résidant dans le Bronx à LaSalle depuis 2004, Karine a fondé Nouvelles d'Ici avec un groupe de citoyennes et citoyens en octobre 2020. Elle en est aujourd'hui la rédactrice en chef. Journaliste locale en presse écrite et radio au début de sa carrière en France, elle a aussi été managing editor de la section Cities & Towns d'une grande dot com américaine à New York. Avant de retourner au journalisme, Karine a fondé sa famille et un centre de formation en ligne pour les professionnels de la communication digitale.