Bénévoles et participants - Au delà du Bac à Verdun
Actualités Affaires d'ici Communautaire Environnement Île-des-Soeurs Verdun

Au-delà du bac : un mini centre de tri géré par des bénévoles de Verdun-IDS

À Verdun au centre Marcel-Giroux chaque deuxième samedi du mois, tous les gens sont invités à apporter des matières recyclables qui ne peuvent pas être recyclées ou pourraient se perdre dans les bacs bleus si elles y étaient déposées. À l’Île-des-Soeurs, c’est le 4ième samedi du mois au centre Elgar que le rendez-vous de l’initiative Au-delà du bac est fixé. 

Depuis trois ans déjà, un groupe citoyen de bénévoles de Demain Verdun recueille des matières recyclables pour s’assurer qu’elles soient triées et recyclées convenablement. Ces bénévoles acheminent les matériaux collectés à des points de dépôt où ces derniers seront récupérés et revalorisés.

Une cinquantaine de personnes au rendez-vous chaque mois au centre Marcel-Giroux

Chaque mois en moyenne, 40 à 50 personnes visitent le mini centre de tri à Marcel-Giroux. Les personnes qui participent ne sont pas nécessairement les mêmes tous les mois. Plusieurs apportent leurs objets recyclables mais aussi ceux de leurs familles, de leurs amis ou d’autres résidents et résidentes de l’édifice dans lequel ils habitent. Le polystyrène, les piles et les bouchons de liège sont les plus populaires de matières déposées, selon Johanne, une bénévole rencontrée lors de la visite de Nouvelles d’Ici  le 11 mai dernier. 

Le projet Au-delà du bac a d’ailleurs débuté par la collecte exclusive de polystyrène, une matière plastique très répandue et non recyclable via le bac bleu. Peu à peu d’autres objets se sont ajoutés. 

La motivation première de Johanne à s’investir est que l’écocentre de LaSalle est loin pour les personnes qui, comme elle, ne disposent pas d’une auto. Elle souligne aussi que le rôle du groupe est d’agir à titre d’intermédiaire. « Nous nous occupons de livrer au bon endroit ce que nous avons recueilli (…) La Maison de l’environnement récupère à peu près les mêmes objets, mais les heures d’ouverture sont limitées et ne conviennent pas à tout le monde », souligne la bénévole. 

Francis Waddell, également présent le 11 mai dernier, et elle participent au projet depuis ses débuts. Tous les deux sont très satisfaits des résultats obtenus jusqu’ici. « Bien sûr qu’il pourrait y avoir davantage de participants, mais en même temps on se dit que ces 50 personnes, si on n’était pas là, elles jetteraient sans doute ces objets qui se retrouveraient au dépotoir. Juste pour cela c’est déjà extraordinaire », fait-t-il remarquer. 

D’après lui, le projet démontre aussi qu’il faudrait revenir à une offre de service municipale plus grande. C’est le message qui est envoyé à l’arrondissement de Verdun chaque année en présentant les résultats atteints par les bénévoles : environ 200 heures de bénévolat et 30 tonnes de matières récupérées. Ce sont ces bilans qui ont déjà convaincu les autorités à offrir l’accès à un espace au centre Marcel Giroux tout au long de l’année après que l’initiative se fasse pendant plusieurs mois devant l’école Lévis-Sauvé aux beaux-jours et dans un commerce local sur Wellington en hiver. 

Le groupe a toujours l’espoir de convaincre l’arrondissement de Verdun et la Ville de Montréal d’ouvrir un écocentre à Verdun. 

Recycler plus à proximité de chez soi

Bénévoles et un participant - Au delà du Bac à Verdun
Francis et Johanne, les bénévoles avec Louis, un participant – Au delà du Bac à Verdun – Crédit photo : Pierre Girard

Les participantes et participants rencontrés lors de la visite de Nouvelles d’Ici sont aussi convaincus de l’intérêt de l’initiative Au-delà du bac.  « Même en faisant attention à ce qu’on consomme, il y a des produits essentiels qu’on ne retrouve qu’emballés et dont on doit se défaire », explique.Geneviève Fortier Moreau qui profite du fait qu’elle doit venir au karaté pour déposer ce qu’elle a ramassé au cours du dernier mois. Cela lui évite d’aller elle-même à l’écocentre de LaSalle ou de laisser dans les poubelles des déchets qui ne devraient pas s’y trouver.

Étudiant au secondaire, Louis a choisi, dans le cadre de son programme d’ouverture sur le monde, de recueillir les matières recyclables à son école pour venir les déposer. Le jeune homme croit qu’il pourra continuer à apporter les matières ramassées à la maison. 

« Très facile et pratique de savoir qu’un centre est disponible près de chez moi, je conserve des petits objets, comme des bouchons de liège, des piles, que je n’aurais peut-être pas eu la motivation de ramasser pour aller à l’écocentre. Le recyclage est important. On vit tellement d’impuissance, alors, on fait le plus qu’on peut, cela calme l’éco-anxiété », ajoute, avec le sourire, Isabelle Miquelon, une troisième personne rencontrée devant le kiosque d’Au-delà du bac. 

Comment participer et recycler plus ? 

Deux endroits et deux dates à mettre à l’agenda pour participer à l’initiative Au-delà du bac à Verdun-IDS pour recycler encore plus :

  • Centre communautaire Marcel-Giroux: 2e samedi de chaque mois de 10h à 16h (Prochaine date
  • Centre Elgar, 4e samedi de chaque mois. (Prochaine date

Les matériaux acceptés au mini centre de tri sont : 

  • Piles (les mettre dans un sac plastique avant le dépôt) 
  • Ampoules 
  • Polystyrène 
  • Plastique #6 (il doit être propre pour éviter les odeurs et la vermine) 
  • Bouchons de liège (pas ceux en plastique imitation liège) 
  • Goupilles 
  • Attaches à pain en plastique (ex : à pain, sac à lait, sac de carottes)
  • Briquets 
  • Lunettes 
  • Cartouches d’encre 
  • Petits électroniques 
  • Stylos et crayons-feutres (toute marque de stylos, porte-mines, marqueurs, surligneurs et leurs capuchons) 
  • Filtres Brita 
Pierre Girard

Pierre Girard
Collaboration spéciale
Déménagé à Verdun en 2001, Pierre Girard y profite de sa retraite depuis bientôt 15 ans.  La vie près du fleuve l’intéresse beaucoup.  Les randonnées à vélo et ses autres activités lui font apprécier particulièrement ce qu’offrent les arrondissements riverains. Il est aussi membre de la première cohorte des ateliers d’initiation au journalisme citoyen de Nouvelles d’Ici.

La photo en haut de cet article a été prise le 11 mai au centre Marcel-Giroux par Pierre Girard.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !
Collaborations spéciales
Avec les collaborations spéciales de Nouvelles d'Ici, les gens d'ici ont l'opportunité de joindre leur voix à l'équipe des collaborateurs de NDI.