Camp de jour Loisirs Laurendeau-Dunton
Actualités Affaires civiques Communautaire Éducation LaSalle Le Bronx Loisirs

125 places de moins en camp de jour cet été à LaSalle avec l’annulation du camp de Loisirs Laurendeau-Dunton

Pourquoi laisser Facebook décider si les nouvelles d'ici sont importantes pour vous ?Abonnez-vous à notre infolettre gratuite du vendredi pour continuer de vous informer sur l'actualité et les activités de votre quartier à Lachine, LaSalle, Verdun-IDS et dans le Sud-Ouest !

Confronté aux enjeux créés par une trop grande pénurie de main d’oeuvre, l’organisme laSallois Loisirs Laurendeau-Dunton vient d’annoncer qu’il ne pourra pas accueillir d’enfants cet été dans le cadre de son camp de jour estival. Ce sont donc près de 125 places qui ne seront donc plus disponibles à LaSalle.

Conséquence directe de la pénurie de main d’oeuvre

Dans une lettre envoyée à l’Arrondissement de LaSalle datée du 6 février, le directeur général de l’organisme communautaire, Sylvain Pilote, annonce que l’offre de camp de jour ne pourra pas être maintenue cet été.

« Les deux dernières années nous ont amenés à nous questionner. On est très conscient que l’année 2022 a été difficile avec le personnel. On n’a pas statué pour 2024, mais pour 2023, on pense que la tâche est impossible », confirme-t-il en entrevue au téléphone.

M. Pilote explique qu’après avoir fait le tour de son propre réseau et des anciens animateurs et animatrices, il n’a reçu que deux candidatures, des candidatures provenant de jeunes âgés de seulement 14 ans.

« L’enjeu, c’est le manque de main-d’œuvre, trop grand pour accepter les inscriptions, puis ne pas être en mesure d’offrir le service », indique M. Pilote qui se souvient que le camp de jour est déjà passé très près du bris de service l’été dernier pour la même raison.

La forte augmentation des coûts pour les sorties et le manque de financement public n’ont pas aidé. Mais, c’est vraiment le départ de la coordonnatrice, « notre Patricia nationale », qui a scellé la décision de ne pas offrir le camp de jour en 2023.

Contrairement à la plupart des autres camps proposés à LaSalle, Loisirs Laurendeau-Dunton offrait un camp généraliste pour environ 125 familles, dont 25 jeunes avec des défis particuliers.

Pas de camp de jour à l’été 2023, mais des activités dans les parcs et cours d’école

« On ne disparaît pas du paysage. C’est seulement un volet de notre programmation », souligne Sylvain Pilote.

Afin de pallier à la fermeture du camp, Loisirs Laurendeau-Dunton souhaite réutiliser la même formule qu’en 2012, soit d’animer des activités durant quelques heures par jour dans des parcs et cours d’école de certains quartiers plus sensibles de LaSalle : l’école Laurendeau-Dunton, l’école LaSalle Elementary Senior, le parc JD-Ducharme et le terrain de soccer du Children’s World Academy et de l’école Terre-des-Jeunes.

Le point avec 4 camps de jour : Héritage Laurentien, Yopi, Jeune Aire et Club de soccer de LaSalle

Pour l’instant, les autres camps de jour offerts cet été à LaSalle sont maintenus.

« On a eu des enjeux de recrutement. On a même dû fermer des groupes l’an passé, avant le début de l’été », relate la coordonnatrice des camps de jour d’Héritage Laurentien, Virginie Michaud. Elle a notamment dû engager des jeunes qui demandaient des vacances pendant les huit semaines que dure leur contrat de travail. Mais, l’ajout de stagiaires a permis d’assurer les standards de sécurité pour toutes les activités.

« C’est sûr que ce n’est pas facile depuis 2 ou 3 ans, mais depuis l’année passée, on a créé une équipe d’embauche pour nos 26 camps avec un portail pour les emplois où les jeunes peuvent tout de suite prendre rendez-vous pour une entrevue, sans CV », explique la directrice générale adjointe de Loisirs 3000, l’entreprise qui gère le camp Yopi au Cégep André-Laurendeau. Nancy Rozon ajoute que 70 % des employés sont de retour cette année, ce qui pourrait permettre d’accueillir le surplus de jeunes provenant de Loisirs Laurendeau-Dunton.

« On a un peu de difficulté, mais on a un secteur récréatif toute l’année, donc c’est plus facile de trouver des gens, parce qu’on a des entraîneurs qui enseignent toute l’année qui sont animateurs pour les camps » indique la coordonnatrice du secteur camp de jour du club Jeune Aire, Kayla Zavaglia, en précisant qu’il n’est pas facile de trouver des personnes qualifiées en gymnastique à l’externe pour combler tous les postes.

Terrain de soccer du parc Riverside
Camp de jour au terrain de soccer du parc Riverside (juillet 2022) – Crédit photo : Karine Joly

« Ça reste toujours un enjeu de recruter des ressources humaines suffisantes et compétentes. On a une politique au sein de notre club de donner de l’expérience aux jeunes footballeurs et footballeuses qui sont membres chez nous et qui travaillent sur différents programmes, dont les camps d’été », souligne la directrice générale du Club de soccer de LaSalle, Marinette Pichon, en précisant que le personnel pour la clientèle à besoin particulier est très difficile à trouver.

La photo en haut de cet article est une composition de 3 photos du camp de jour estival fournies par Loisirs Laurendeau-Dunton.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.


Dernières nouvelles d’ici


L’information locale, c’est important pour vous ?

Saviez-vous que vous pouvez vous impliquer dans ce journal numérique 100% local, à but non lucratif et indépendant qui a rejoint 199 135 lectrices et lecteurs en 2023 avec une équipe majoritairement composée de bénévoles.
Rejoignez notre équipe pour couvrir l’actualité locale de LaSalle, Lachine, Verdun et du Sud-Ouest ou si vous avez une entreprise, un commerce ou un organisme, devenez un Partenaire d’Ici pour vous faire connaître des milliers de personnes qui nous lisent chaque semaine tout en aidant à assurer la viabilité de notre journal à but non lucratif.

Carl Sincennes, Initiative de journalisme local
En tant que journaliste, Carl couvre les affaires municipales et civiques pour Nouvelles d’Ici dans le cadre de l’Initiative de journalisme local. Il couvre l'actualité du sud-ouest de Montréal depuis 2019. Après avoir fait ses classes dans plusieurs stations régionales de Radio-Canada au pays, il a été journaliste pour le Messager LaSalle (devenu Métro LaSalle, durant son passage) et la radio CKVL, avant de rejoindre Nouvelles d’Ici. Carl a un baccalauréat en journalisme de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Intégrer l’équipe de Nouvelles d’Ici était donc pour lui la suite naturelle des choses.